Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Classement FIFA

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Classement FIFA








    Comme annoncé la semaine dernière, la France sera bien tête de série lors du tirage au sort de la phase finale du Mondial 2018, prévu le 1er décembre à Moscou. Dans le classement Fifapublié ce lundi, la France occupe la septième place, la dernière offrant la possibilité de figurer dans le premier chapeau.





    http://fr.fifa.com/fifa-world-rankin...men/index.html
    Quot homines tot sententiæ

  • #2
    On a bien fait de battre la Biélorussie n'importe comment donc.

    Le reste c'est du blabla.
    Cette énième purge vous est offerte gracieusement par Jacques Rousselot.

    Merci Président!

    Commentaire


    • #3
      le pérou 10ème

      Commentaire


      • #4
        n'importe quoi ce classement .... rien que le nom ça donne le ton ...
        23 mai 1988 ... j'y étais ...
        1er du Challenge pronostics Ligue des Champions 2018 ...

        Commentaire


        • #5
          Pologne, 6ème. WTF ?

          Une profonde refonte de ce classement doit être refaite et rapidement

          Commentaire


          • #6
            refonte , je ne sais pas, mais un classement cohérent avec des critères qui le sont tout autant , ce serait un bon début . Et ce naming , ça en dit long

            Commentaire


            • #7
              C'est difficile de faire un classement cohérent avec la plupart des équipes qui ne se rencontrent pas entre elles et qui disputent des compétitions différentes hormis une fois tous les 4 ans, ... Il y aura toujours un hic quelque part.
              Pour déterminer les têtes de série en coupe du monde, il faudrait prendre uniquement en compte les résultats obtenus par les équipes qualifiées lors des 2,3 ou 4 dernières coupes du monde. Idem pour chaque compétition continentale. C'est ce qui se faisait avant me semble-t-il, en tout cas ça y ressemblait.

              Commentaire


              • #8
                Déjà on arrête les moyennes pour qu'une équipe qui ne joue pas de match amicaux puisse gagner des places. Victoire, nul ou défaite, tu gagnes des points. Les petits malins comme la Pologne ou Galles en auront pour leur argent.
                Ensuite Les points sont fonctions des classements. Tu es top 10 et tu joues un top 100, tu ne gagnes quasi rien. Tu es top 20, tu gagnes contre un top 3, tu encaisses un max.

                Commentaire


                • #9


                  Bon, pour ceux que ça intéresse !


                  J’ai carrément fait un brouillon sous word, vu que c’est complexe cette affaire…..




                  Je me suis plongé dans le mode de calcul (lien ici pour ceux que ça intéresse).

                  http://fr.fifa.com/mm/document/fifaf...alculation.pdf

                  Il y a matière à faire 2 mois d’exercices pour un prof de maths de cinquième, en discutant sur les coeff et autres pondérations.



                  Ce que nous allons faire ici…



                  Je vous épargne tous les détails mais en gros on pondère les matchs en fonction de la compétition, du niveau de la nation rencontrée et du niveau de sa confédération. Et on utilise le système de la victoire à 3 points.



                  Quelques exemples :

                  Une victoire en amical du Portugal sur le Luxembourg lui rapporte 150 points là où le gain de la coupe du monde par l’Italie aux tirs aux buts en 2006 lui a rapporté 1550 points.



                  Jusque là, ça paraît assez cohérent.



                  Les problèmes surviennent quand on cherche des exemples comparables les uns aux autres.



                  Exemple : un match nul Sri Lanka – Népal en amical ne rapporte que 42 points à chacun des protagonistes. Du point de vue des continents, c’est logique. Mais sportivement ? Est-ce que les fiers népalais n’ont pas fait preuve d’une abnégation de Gurkhas pour tenir le résultat, face à des Sri Lankais qui faisaient preuve du même courage ? Tout ça pour 42 malheureux points tandis que des Portugais « C » collaient un 8-0 aux Luxembourgeois sans férir ?

                  Bon, mais là, y’a pas scandale non plus…



                  Bien plus bizarre : toujours la CDM 2006. Le fameux quart de finale Brésil-France. Il rapporte 2380 points à la France. Alors que l’Italie vainqueur n’a que 1550 points !!! La faute aux tirs aux buts : ce n’est pas considéré comme une victoire ! Au passage, la France récolte au titre de sa finale perdue 750 points !!!



                  Ces 1550 points italiens sont à comparer aux 1360 points que rapporte une victoire en demi-finale de la CAN… faut pas déconner !



                  Il faudrait que le classement évolue sur les points suivants :



                  - Cotation des matchs : un amical vaut 1 là où un match de coupe du monde vaut 4 et un éliminatoire type Espagne-Italie seulement 2,5. Il n’y a pas assez de différence. De même, un match de premier tour de CDM a la même valeur que les confrontations du dernier carré. Il faudrait aller de 1 à 8 au minimum. Les confrontations continentales devraient être abaissées : un match CAN vaut 3 quand une finale de coupe du monde vaut 4, ça ne tient pas compte de la motivation des joueurs, bien évidemment tout à fait différente entre les 2 compétitions.

                  - La notation des matchs avec tirs aux buts, ça ne va pas !

                  - Les différences entre continents sont trop faibles (malgré ce que j’ai dit sur le Sri Lanka) mais surtout, on fait une moyenne entre 2 confédérations si on a, par exemple, un Brésil-Népal. C’est débile. Par contre, il y a peu de différence entre les pays (simple classement FIFA). Il faudrait rééquilibrer tout ça, afin qu’une victoire du Portugal sur le Liechstenstein ne vale pas grand-chose mais qu’un France-Allemagne rapporte beaucoup, même en amical. Et qu’une victoire de l’Australie sur le Brésil lui fasse faire un bond en avant, façon classement ATP

                  - En plus, tout est calculé sur 4 ans mais avec des pondérations débiles : si les allemands gagnent en amical mardi, leur résultat vaudra 100 %, alors que notre victoire en 2016 ne vaut plus que 50 %....

                  - On devrait tenir compte des buts marqués, qui ne sont absolument pas pris en compte : un 3-3 vaut pareil qu’un 0-0… Que dire des 43 buts en qualif des Schleuhs, sacrée perf qui ne compte nulle part ?





                  Pour finir, on va calculer ce que rapporterait une victoire contre les Allemands en amical. Ça ferait 600 points tout rond.



                  Je vous laisse digérer tout ça.



                  En conclusion, ce qui est sûr, c’est que mathématiser le niveau sportif, c’est hard.

                  Commentaire


                  • Killer de Bug
                    Killer de Bug commenté
                    Modifier le commentaire
                    Pourquoi mettre des insultes dans tes posts ?

                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    insultes ???

                  • Mister G
                    Mister G commenté
                    Modifier le commentaire
                    C'est "schleuhs" l'insulte, tu aurais dû dire "boches" !

                • #10
                  Un autre qu'on pourrait faire, ce serait de faire des catégories de nations. Bon, c'est très inégalitaire et très rugby donc très étranger à l'universalité populaire du foot...

                  En rugby, les grandes nations (en gros celles du tournoi et les 3 grands sudistes) ne se qualifient pas pour la coupe du monde. Elles ont des compét à part. Le simple fait de les rencontrer en amical pour progresser quand on est une petite nation est très complexe. Par contre les rencontres en amical sont systématiques entre grandes nations. Ce sont les test-matchs et c'est tout sauf amical.
                  Le système est globalement très "traditions universitaires rosbiffs du 16ème siècle" et à ce titre, assez con....

                  Ceci étant, il peut évoluer (entrée de l'Argentine et de l'Italie dans la cour des grands)

                  Transposé au foot, on pourrait imaginer des nations "premier chapeau" sur le long terme, non classées FIFA, en fonction de l'histoire. Je pense à Brésil, Allemagne, Italie, Argentine. Eventuellement Espagne, France. Pour ces deux derniers pays, on touche à la limite du truc. Pourquoi pas les Pays Bas ? L'Uruguay au vu de son histoire ?

                  On pourrait imaginer une remise en question du classement de ces cadors tous les 15-20 ans... un peu comme les crus classés du Bordelais !

                  Allons plus loin : et si cette "élite à part" valait qualif automatique pour la CDM ? Là, on nage en pleine science-fiction et on est loin de l'esprit du foot (mais ça marche comme ça pour le rugby). Ca parait très injuste. Pour autant, le groupe de qualif de la Pologne et celui de l'Italie, est-ce juste ? La qualification pour les 2 géants sud-américains, qui ont la chance de ne jamais être mélangés avec des nations réellement majeures pour leur qualifs, est-ce juste par rapport aux Européens ?

                  Commentaire


                  • Killer de Bug
                    Killer de Bug commenté
                    Modifier le commentaire
                    Le mec est prof et ne se rend même pas compte du langage qu'il utilise. Juste hallucinant.

                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    Ah oui, messois c'est sympathiquement chambreur et schleuh vulgairement raciste. Question de point de vue, non ?

                    Partant de là, 2 solutions : je fais mon prof qui a des arguments ou je me dis que c'est pas la peine, on est devenus ultra-sensibles à notre époque dès qu'on aborde la question de l'Autre, et en plus je m'énerve un peu d'être pris pour un gros beauf par quelqu'un qui ne connaît de ma vie que quelques interventions sur un forum de foot ...

                    Bon, fort, justement de mon expérience d'instit, je choisis la première solution, car je pense que discuter et argumenter afin de balayer les malentendus vaut toujours mieux que de se balancer des anathèmes à la figure... après, ça monte, ça monte, et ça sert à rien.

                    Je m'intéresserais donc au terme de "schleuh". Si j'en crois Cavanna dans les Russkofs (un type a priori pas trop suspect de conservatisme lourd, dans un ouvrage qui ne justifie pas particulièrement le nationalisme étroit), ce terme serait apparu au début de la 2ème guerre mondiale, pour combler un manque.

                    En effet, utiliser "boche" semblait inadéquat pour les jeunes, élevés au pacifisme des années 30 (notamment cinématographique, "La Grande Illusion" et tout ça). En effet, ils voyaient dans ce nouveau conflit non pas la réitération du premier, basé sur une forme de racisme entre les peuples européens, mais plutôt l'affrontement entre 2 conceptions du monde. Boche ne convenait donc pas.

                    Par ailleurs, les Allemands occupaient la France. Il fallait donc trouver un terme moqueur, qui ne stigmatiserait pas les Allemands en tant que tels, mais riduculiserait plutôt ce qu'ils étaient, à savoir des envahisseurs basant leurs actions sur une idéologie brutale et pas très fine.

                    Après avoir essayé le terme "doryphores" (puisqu'ils privaient les Français de patates), un peu trop "private joke" et qui ne prit pas totalement, certains, on ne sait pourquoi, tentèrent "Schleuh", du nom d'une vague tribu marocaine que l'un ou l'autre avait dû lire au détour d'un bouquin d'histoire/propagande sur les exploits de Lyautey. La sonorité rappelant la langue allemande dans ce qu'elle avait de plus claquant et brutal au quotidien (ça rappelle "loss" ou encore "schnell") acheva de sceller le succès de ce terme.

                    J'ajoute qu'à titre personnel, gamin, j'entendais mon grand-père maternel utiliser ce terme assez régulièrement. Ca ne l'empêchait pas de taper, dans la langue de Goethe et sur machine à umlaud, le programme de la prochaine excursion de son club du 3ème âge, en RFA généralement. Ensuite, on allait voir mon arrière-grand-mère qui, née en 1886 et ayant connu 3 changements de nationalité, ne parlait que dialecte ou allemand. Puis, le soir, on regardait les émissions Schlager sur l'ARD avant qu'il ne me parle de son tableau représentant le Königsee de Berchtesgaden (et ses fameux 7 échos de trompette), tableau qui trône fièrement dans mon salon depuis son décès. Et fait parfois dire à d'autres amateurs de raccourcis que je suis peut-être bien nazi. Ce qui n'est pas incompatible avec raciste, mais avec germanophobe, si !

                    Par ailleurs, Coluche, qui a quand même bercé la génération SOS racisme, si on réécoute certaines de ses blagues, parfois...

                    Je finirai en disant que, dans mon univers mental (mais bon, c'est le mien, je peux comprendre que chacun ait ses propres références, codes et limites), Boche est raciste, au même titre que Bougnoule, mais pas schleuh, ni rosbiff, et que je l'employais aussi innocemment que Messois ou Vosgespat (ou alsaco, ou schpountz !)

                    J'espère avoir été clair....

                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    Et excuse moi, KDB, si, à la place de

                    "Le système est globalement très "traditions universitaires rosbiffs du 16ème siècle" et à ce titre, assez con...."

                    J'avais dit :

                    "Ce système est assez révélateur du conservatisme élitiste parfois très réactionnaire de certaines universités britanniques"

                    ca aurait signifié exactement la même chose.... Après, question de goût ....

                • #11
                  Moi je suis pour
                  Certaines personnes sont des loutres, et d'autres des cailloux....
                  (Sheldon Cooper BBT)

                  Commentaire


                  • #12
                    Sinon plutôt que de réinventer le fil à couper le beurre il y a le classement ELO.
                    Avant France-Brésil en 2006 la France comptait 1977 points tandis que le Brésil comptait 2079 points. Ce match a rapporté 39 points à la France (2016) et couté 39 points au Brésil (2040).
                    Le calcul : Rn = Ro + K × (W - We)

                    Rn = nombre de points après le match
                    Ro = nombre de points avant le match

                    K = coefficient de compétition
                    • Coupe du monde = 60
                    • Championnats continentaux ou intercontinentaux = 50
                    • Qualifications à la Coupe du monde ou aux championnats continentaux = 40
                    • Autres tournois = 30
                    • Amicaux = 20


                    Ce coefficient est multiplié par un coefficient en fonction du score :
                    • Match nul ou écart inférieur à 2 buts = 1
                    • 2 buts d'écarts = 1,5
                    • 3 buts d'écarts = 1,75
                    • 4 buts d'écarts ou plus = 1,75 + (N-3)/8 avec N la différence de buts



                    W = le résultat du match
                    • Victoire = 1
                    • Nul = 0,5
                    • Défaite = 0


                    We = le résultat "attendu" = 1 / (10(-dr/400) + 1)
                    où dr est égal à la différence entre les points elo (avant le match) des deux équipes plus 100 points pour une équipe jouant à domicile.


                    Sur le match France - Brésil on a pour la France :
                    Ro = 1977
                    K = 60 * 1 (1 but d'écart en coupe du monde)
                    W = 1 (victoire)
                    We = 1 / (10(- (1977 - 2079)/400) + 1) = 0,357

                    Donc Rn = 1977 + 60 * ( 1 - 0,357 ) = 2016

                    Pour le Brésil :
                    Ro = 2079
                    K = 60 * 1 (1 but d'écart en coupe du monde)
                    W = 0 (victoire)
                    We = 1 / (10(- (2079 - 1977)/400) + 1) = 0,643

                    Rn = 2079 + 60 * 1 * ( 0 - 0,643 ) = 2040


                    Avant la finale la France comptait 2043 points et l'Italie 2058.
                    France :
                    Rn = 2043 + 60 * 1 * ( 0,5 - 0,478 ) = 2042
                    Italie :
                    Rn = 2043 + 60 * 1 * ( 0,5 - 0,522 ) = 2057



                    Si demain on avait un amical Portugal (1984) - Luxembourg (1300) qui finissait par un 8 - 0, voici ce que ça donnerait pour le Portugal :
                    Rn = 1984 + 20 * 1 * ( 1,75 + (8-3)/8 ) * [ 1 - ( 1 / (10(- (2084 - 1300)/400) + 1) ) ] = 1984 + 20 * 1 * 2,375 * ( 1 - 0,989 ) = 1985 soit un gain de 1 point seulement.
                    Dernière modification par blork, 13 November 2017, 21h38.
                    Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

                    Commentaire


                    • blork
                      blork commenté
                      Modifier le commentaire
                      Forcément dès que ça parle d'autre chose que de chiffons c'est dur à suivre

                    • Harley Quinn
                      Harley Quinn commenté
                      Modifier le commentaire
                      Le mieux, ca reste ca :

                      Rn = 1984 + 20 * 1 * ( 1,75 + (8-3)/8 ) * [ 1 - ( 1 / (10(- (2084 - 1300)/400) + 1) ) ] = 1984 + 20 * 1 * 2,375 * ( 1 - 0,989 ) = 1985 soit un gain de 1 point seulement.
                      Le mega calcul de la mort qui fait 15 lignes pour au final dire : soit un gain de 1point seulement... Tout ca pour un malheureux +1 
                      ​​​​​​​Du coup, je me suis permis le "Sheldon" parce que j'ai enfin compris ce que ressentait Penny quand il lui parle de physique... désolée
                      Dernière modification par Harley Quinn, 13 November 2017, 22h13.

                    • blork
                      blork commenté
                      Modifier le commentaire
                      Pourtant c'est limpide

                  • #13
                    https://www.lequipe.fr/Football/Actu...-top-10/853079

                    Ah le classement FIFA, toujours aussi lolesque.
                    Cette énième purge vous est offerte gracieusement par Jacques Rousselot.

                    Merci Président!

                    Commentaire


                    • #14
                      Comme dit un com sur l'Equipe, la Suisse se fait démonter en CDM et à l'Euro mais se retrouve dans le Top 10..

                      Classement pitoyable.

                      Commentaire


                      • #15
                        Et c'est pas dit dans l'article, mais l'Italie après sa brillante performance face à la Suède a gagné une place.
                        "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

                        Commentaire


                        • michka
                          michka commenté
                          Modifier le commentaire
                          Il n'y a que les barrages qui ont compté, bobo ? Après tout on a fait un match nul pendant que certains autres jouaient des amicaux, ça se trouve ça nous a rapporté des points. Il y a vraiment un gros problème avec ce système.

                        • michka
                          michka commenté
                          Modifier le commentaire
                          J'ai vérifié moi-même: l'Italie (0-1 et 0-0 contre la Suède) passe devant l'Angleterre qui a fait deux 0-0 en amicaux, contre les modestes Allemagne et Brésil et a perdu 3 places. Non mais sérieux, quoi.
                      Chargement...
                      X