Annonce

Réduire
Aucune annonce.

N° 8 : Lenny NANGIS

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • N° 8 : Lenny NANGIS


    L’ancien Caennais Lenny Nangis s’est engagé pour deux ans avec l’ASNL.


  • #2
    Bienvenue Lenny.

    Commentaire


    • #3
      A voir mais ce pourrait être une bonne pioche pour le national

      Commentaire


      • #4
        Bon espoir, on l'a perdu un peu de vue après...pourquoi pas ? Ça peut être gagnant gagnant

        Commentaire


        • #5
          Pour le national pourquoi pas. Ça se tente.
          Pour jouer plus haut non, clairement pas assez decisif
          Mais en amateur ça peut peut être le faire.... À voir

          Commentaire


          • nancy54200
            nancy54200 commenté
            Modifier le commentaire
            Relis bien le message. Tu as loupé les mots qui disent que ce joueur ce tente ( si c'est le descendre ça !!)
            Après je donne mon avis sur ses stats qui pour moi ce
            sont pas bonnes pour un attaquant ailier, je précisais bien pour jouer plus haut..
            si il signe en national à 28 ans hein, ce n'est pas pour l'amour du maillot nancéien
            Mais je le répète., pour le national c'est une bonne recrue sur le papier, ça se tente clairement
            Dernière modification par nancy54200, 01 juillet 2022, 10h48.

          • fun54520
            fun54520 commenté
            Modifier le commentaire
            ... et tu termine par "en amateur ça peut peut être le faire". Moi avant de juger un joueur ...... bah je le laisse jouer un peu ! Pas assez décisif ? Dia a marquer combien de buts et pourtant on aurait aimé le garder ..... il créer de brèche dans les défense ça aussi s'est être décisif, il attire l'attention des adversaire et libère de la place pour les autres attaquants, ça aussi c'est être décisif. On ne peut pas être contre les data de GG et ne parler que de stat !

          • nancy54200
            nancy54200 commenté
            Modifier le commentaire
            Oui en national ça peut le faire, comme je dis ça se tente clairement
            Après si aucun club de ligue 2 ne le prend c'est que beaucoup de club à le même avis que moi pour le coup
            Dia ne marquait pas beaucoup.. Au début de sa carrière hein, il avait une grosse marge de progression, nangis a 28 ans .. Pas trop comparable. Et dia a la fin chez nous marquait régulièrement.
            Qu. On le veuille ou non, un offensif est aussi jugé sur ses stats.
            On verra chez nous ce qu'il fera
            Dernière modification par nancy54200, 01 juillet 2022, 19h38.

        • #6
          Is he gonna go our way?
          FC MESSIBORGO!

          Commentaire


          • #7
            Bienvenu a lui !
            Bon il s'est un peu perdu ces dernieres années et on connait pas vraiment son niveau actuel.
            A lui de nous prouver qu'il peu être un cadre de cette équipe et être efficace dans le dernier geste devant le but !
            J'attends de voir...
            Nouveau championnat, nouvelle saison !
            Tous à Picot pour encourager le club pour une remontée en L2 !

            Commentaire


            • #8
              Il va faire la préparation, donc c'est mieux que de le récupérer fin août.
              Après, est-ce que ce sera suffisant pour le remettre sur les rails ?
              Parce que ne nous trompons pas, s'il vient chez nous, c'est que le joueur de L1 a disparu il y a déjà longtemps...
              Il y a malheureusement bien longtemps que le chardon n'est plus rouge et ne pique plus...

              Commentaire


              • #9
                Lenny Nangis, nouvel attaquant de l'AS Nancy-Lorraine : « J’ai été réveillé en plein rêve »

                Avec près de cent matches de Ligue 1 au compteur, l’ailier gauche arrivé de Molenbeek est, jusque-là, la recrue phare du mercato nancéien. Des choix de carrière l’ont toutefois éloigné de la lumière. Avec Nancy, il espère bien confirmer son retour aux affaires dans la continuité d’une belle saison en Belgique. Une-deux !

                Lenny, déjà une semaine de préparation de bouclée. Comment ça se passe ?

                Ça va. C’était une première semaine assez physique. Le groupe apprend à souffrir ensemble.

                Cette deuxième semaine comporte des journées à trois entraînements dont une séance à 6 h 30 du matin. Vous aviez déjà connu ça ?

                Non, c’est une première. Mais ce n’est pas très différent de la semaine d’avant. C’est juste que le travail athlétique et musculaire est séparé, avec une séance à jeun. Du coup, le réveil sonne un peu plus tôt, ça pique un peu plus, mais ce ne sont pas des choses qu’on va faire durant un mois.

                Molenbeek (2e de D2, battu en barrage de montée par Seraing) aurait aimé vous conserver après votre bonne saison (4 buts, 3 passes). Pourquoi avoir choisi Nancy ?

                La tendance était que je reste en Belgique. Mais ça ne s’est pas fait. Concernant Nancy, j’ai beaucoup parlé avec le coach. Son discours a plutôt bien matché avec ce que j’attendais. C’est ma dixième saison pro. C’est important d’avoir un projet dans lequel s’identifier. C’est le cas à Nancy. Et contractuellement, le club a fait ce qu’il fallait. Les deux réunis, c’était un match parfait.

                Il a fallu accepter de redescendre d’une division…

                C’est là-dessus que le discours du coach a eu de l’impact car je pense qu’il a senti qu’au début de nos échanges, j’étais un peu réticent à jouer en National. Mais c’est particulier, car c’est avec Nancy, un club qui n’a rien à faire à ce niveau. Le défi est énorme, mais très excitant.

                Aviez-vous un peu suivi les malheurs de l’ASNL ?

                Quand on est passionné de foot, on regarde les résultats. En plus, je connaissais des joueurs dans l’équipe, notamment Rosario (Latouchent) qui était au centre de formation de Caen avec moi, mais aussi Saliou (Ciss) et Abdel (El Kaoutari) avec lesquels j’avais joué à Valenciennes et Bastia. Je regardais et je ne comprenais pas pourquoi Nancy était à cette place-là avec les joueurs qu’ils avaient.

                Après un début de carrière prometteur (international espoirs, près de cent matches en Ligue 1), on vous a un peu perdu de vue. Que s’est-il passé ?

                Ce sont des choix de carrière. Soit ils vous propulsent vers le haut. Soit le château s’écroule. Malheureusement pour moi, c’est ce qui s’est passé. J’ai été réveillé en plein rêve. C’est là où les difficultés commencent. Il faut réussir à stopper la chute et à se relancer.

                Ce que vous êtes parvenu à faire à Molenbeek…

                Oui. J’ai repris un élan positif là-bas. Et maintenant, je veux rester dans cette dynamique avec Nancy.

                Vous aviez prévu de payer une tournée de rhum guadeloupéen à tout le monde si vous étiez montés en Jupiler League avec Molenbeek. Ce sera peut-être avec l’ASNL…

                Ce serait avec grand plaisir. Je viens d’une île où le rhum est une religion. Mais un gros challenge nous attend dans ce championnat à deux montées et six descentes. Je ne sais pas quels seront les objectifs annoncés par le coach et le club. Mais ambitionner une montée de suite, ce serait prétentieux. Surtout avec un groupe totalement nouveau. Il faut que la mayonnaise prenne. La priorité, c’est déjà de créer une vraie équipe. Et si c’est le cas, il peut y avoir de belles choses.
                Interview de l'attaquant Nancéen dans l'Est Républicain ce matin
                Nouveau championnat, nouvelle saison !
                Tous à Picot pour encourager le club pour une remontée en L2 !

                Commentaire

              Chargement...
              X