Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le topic météo

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31

    Y'a plus de saison ma pôv dame ...


    Quot homines tot sententiæ

    Commentaire


    • #32
      11°c dans les ardennes luxembourgeoises cette après-midi, grand soleil et les gens en chemise...

      If I say something, I want it to be meaningful.

      Commentaire


      • #33
        On est quand même passé de -12 les matins, -4 après-midis, à une vingtaine de degrés au soleil, en quoi 6-7 jours... Ces températures pour les environs du 20 février ne devaient pas être loin des records...
        Là c'est clair qu'avec une telle "chaleur" la moyenne hivernale va en prendre un coup.

        Commentaire


        • #34
          Le fofo ronronne : normal, il y a mieux à faire dehors par ce temps . Je viens d'ailleurs de me rendre compte, en matant l'ambiance sur les pelouses de mon immeuble, que, à l'heure d'été, ça va être dur de faire rentrer les mômes pour le couvre-feu de 18h....

          Allez, je vais vous balancer 2-3 stats, histoire de jouer les Cassandre, façon Laurent Gera qui imite Haroun Tazieff ou Eva-Joly candidate écolo dans les Guignols (pour ceux qui voient la référence...en gros, l'idée c'est "On va tous mourir" ) :

          - Colmar a battu son record de chaleur absolue pour un mois de février : 23 ° hier. Les précédents records dataient évidemment de ces dernières années. Sauf erreur, décembre et janvier restent désormais les seuls mois où la température ne dépasse jamais 20 ° dans le Grand Est.

          - La normale de température maximale, à Colmar, en cette période, c'est 6 °. On l'a dépassée de 17°.... Extrapolons à l'été. Si on avait constaté le même écart en juillet (moyenne des maximales, 25°), on serait donc à 42 °. Là aussi, record, donc il y a une logique.

          - Sur une semaine (glissante, pas de lundi à dimanche), on tourne autour des 20 ° de moyenne les après-midis. Avant 1990, c'était la moyenne de début juin, en gros. Sur une semaine, ça commence à parler...

          - 23 ° hier. Et attention, après que l'atmosphère ait gentiment chauffé plusieurs jours au soleil, on n'est pas dans une situation de coup de foehn, type "chinook" du Canada qui te fait monter la température hivernale de 15 ° en 2 heures. Et bien, avant 1990, dans des petites villes de l'Est un peu fraiches et pluvieuses, situées sur des plateaux ventés ou dans des vallées ombrées (du genre Luxeuil, Phalsbourg, Remiremont), 23 °, c'était la moyenne des températures l'après-midi en été.

          Jusqu'à présent, on avait coutume de dire que les températures avaient augmenté plus vite en montagne que dans les plaines (2° de plus en 50 ans, grosso-modo). C'est toujours le cas, mais j'ai l'impression que les plaines de l'Est commencent à se rapprocher elles aussi de cette anomalie positive.

          Après, y'a - pour l'instant ! - pas mort d'homme, on peut profiter. C'est juste étonnant....

          Commentaire


          • #35
            Exact Phil68000 !
            Trouvé hier soir dans la chambre une guêpe qui virevoltait, des gendarmes (les insectes, pas les bleus) qui s'affairaient devant la maison sur les dalles au soleil, sans parler des bourgeons de mon myrtillier qui poussent à vitesse grand V, on se dit qu'il y a quand même une légère anomalie climatique là !
            Dans les années 80-90, à cette époque c'était le froid et la neige, je ne crois pas avoir jamais vu une guêpe en février ....

            Commentaire


            • Phil68000
              Phil68000 commenté
              Modifier le commentaire
              Ça fait plusieurs années que je me fais la même réflexion sur les insectes croisés entre novembre et mars.
              Je n'ai pas souvenir, dans les années 70-80, de mouches et autres survivant à l'automne.
              Bref, ça change quoi....

          • #36
            Troisième épisode de sable saharien sur le Grand Est (le deuxième a été peu marqué ici) en un mois, c'est assez inédit.
            Entre ça, les records de douceur, l'épidémie, les glaciers qui disparaissent, les incendies de forêt géants... comme je me le dis depuis le 11 septembre 2001, plus la peine d'aller se faire des frissons au ciné avec des blockbusters américains, la réalité fait pire !

            Commentaire


            • #37
              Le Grand Est ressemble de plus en plus à la Californie du sud : pour le gars qui possède une piscine chauffée, il ne sera pas déraisonnable d'y faire plouf aujourd'hui.
              Et il pourra sans souci aller faire du ski de rando dans de la fraîche sur les sommets vosgiens dès lundi de Pâques.
              Cool !

              A noter, hier, dans les vallées vosgiennes, une amplitude thermique proche des records soit presque 30° de différence entre le matin (vers - 4 ) et l'après-midi (25 ° dépassés en certains endroits).

              Et une poche de chaleur (plus de 27, en mars !) dans un endroit inattendu, St Dizier. Qui comme chacun le sait est le symbole même du joli port de pêche azuréen qui fait de l'ombre à St Tropez...

              Bons barbecues !

              Commentaire


              • #38
                C'est pas beau de se moquer des bragards
                Ils habitent certes un endroit qui est loin du joli port de pêche mais par ce genre de température ils peuvent profiter du lac du Der tout proche
                Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
                My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
                Tu t'es vu sans Cabu ?

                Commentaire


                • #39
                  Je up ce topic !

                  La nature ayant horreur des stats qui dépassent la norme trop longtemps, la météo est rentrée dans le rang : après une fin mars digne de juillet et complètement cinoque, on se tape un début avril-mai tout aussi délirant dans l'autre sens. Qu'il fait froid !
                  C'est assez symptomatique cependant des années où Pâques est tôt en avril, ça donne souvent un printemps qui tarde à venir.
                  Les prévis saisonnières entrevoient un été beau et chaud, avec en gros 30 % de chances de plantade intégrale. On verra.

                  Commentaire

                Chargement...
                X