Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités politiques

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    En même temps, c'est LREM faut pas chercher..

    Commentaire


    • #17
      Et Raquel Garrido qui réclame depuis 2 ans que tout le monde (enfin les journalistes et les politiques) balance son salaire et qui refuse de dire combien elle va toucher chez Bolloré on en parle ?
      Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

      Commentaire


      • #18
        C'est catastrophique de voir ça. C'est des amateurs, des amateurs ! Ils se sentent tout puissant et sur d'eux avec leur mesure de p'tite bite. (Enlever 5euro au APL, c'est très fort ! On a des dizaine de milliard dans la fraude fiscal mais oui c'est ici qu'on va piocher en priorité)
        On a beau avoir changé de forum, j'ai toujours faim !

        Smad.

        Commentaire


        • #19
          Je m'intéresse depuis un moment à la politique et je n'ai jamais vu un tel bazar.
          Ça devient du grand n'importe quoi à l'Assemblée nationale en ce moment.
          "Et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres."

          Un club: l'ASNL
          Deux couleurs: le rouge et le blanc.
          C'est ainsi et ce sera toujours ainsi.
          (citation personnelle)

          Commentaire


          • #20
            Chaque jour il se passe quelque chose de drôle ! J'ai jamais été aussi assidu de la chaine parlementaire !

            https://www.youtube.com/watch?v=2ViZNm2Fq4c

            https://www.youtube.com/watch?v=7cf_Pp6R44U

            Et tant d'autres Des fois j'ai l'impression d'être sur Comédie +
            Fc Licorne !

            A mon 1 000 eme message, je reste sur le forum !

            Commentaire


            • #21
              Quot homines tot sententiæ

              Commentaire


              • #22
                Ce que j'aime bien c'est l'idée générale du truc : Pour faciliter l'emploi, on facilite le licenciement .... J'adore ! ( Et adhère ! )
                Fc Licorne !

                A mon 1 000 eme message, je reste sur le forum !

                Commentaire


                • *saladetomateoignon*
                  *saladetomateoignon* commenté
                  Modifier le commentaire
                  C'est ce qui se fait déjà en Suisse et à moindre mesure au Luxembourg, c'est une très bonne chose car si le licenciement est facilité le patron aura moins peur d'embaucher et de se retrouver bloqué avec un branleur. Dans beaucoup de cas si tu fais l'affaire il n'ya quasiment aucune raison de te virer, crois moi.

              • #23
                Comment régresser socialement d'un demi siècle en l'espace de trois mois !

                Commentaire


                • #24
                  Ça fait 20 ans que c'est la seule solution proposée pour réduire le chômage (ça et la diminution des charges employeur) et ça fait 20 ans que ça ne marche pas, mais c'est pas grave, on va continuer à le faire et à faire comme si c'était une idée vachement novatrice et originale !

                  Commentaire


                  • #25
                    Mo j'aimerai bien que concrètement quelqu'un qui dénonce ces ordonnances m'explique en quoi tout cela est si terrible.
                    Je crois surtout que ce qui fait chier les syndicats c'est leur perte d'influence dans le sens où il n'y aura pas nécessairement besoin d'eux pour négocier des trucs.
                    Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

                    Commentaire


                    • #26
                      Ce qu'il y a de terrible dans l'inversion des normes de négociation, c'est que les salariés ne peuvent pas se défendre, tout simplement. Effectivement, cela fait chier les syndicats (et la gauche) parce qu'on pourra désormais se passer des syndicats pour négocier le droit du travail. Sachant que Hollande avait déjà commencé le travail en commençant à inverser les normes par la loi... Macron. Or, dans une négociation direct entre employeur et salariés, le rapport de force est déséquilibré et il n'y aura pas de négociation du tout. Les syndicats, les conventions collectives et les lois sur le travail (limitation du temps de travail, congés payés, interdiction du travail des enfants, droit à des pauses, sécurité sur le lieux du travail), tout cela existe pour justement ré-équilibrer ce rapport de force.

                      Commentaire


                      • #27
                        Ca va créer encore plus d'écart entre ceux qui bossent dans le privé dans les grands groupes et ceux qui bossent dans les petites boîtes. C'est surtout ça que je retiens.

                        Commentaire


                        • michka
                          michka commenté
                          Modifier le commentaire
                          Et plus encore avec les fonctionnaires (dont ce faignant de profiteur de Alestorm et... moi-même) qui resteront protégés par la loi. Mais apparemment l'égalité public-privé devient subitement moins importante quand il ne s'agit plus de nous pomper du fric sur le feuille de paye...

                        • chris
                          chris commenté
                          Modifier le commentaire
                          michka d'un autre côté les fonctionnaires ne bénificieront pas de la baisse des cotisations salariales qui sera mis en place puisqu'il n'en payent pas (en tout cas pas sur les cotisations qui vont réduire), c'est important de rappeller que les fonctionnaires n'ont pas que des avantages (gel du point d'indice depuis un paquet d'année sauf juste avant chaque élections présidentielles comme par hasard)

                          Moi ce que je trouve le plus honteux dans toutes ces réformes c'est le plafonnement des indemnités prud'hommales, bientôt un patron pourra dégager un employé sans véritable motif comme il le souhaite puisqu'il sait qu'il ne paiera pas plein tarif à la caisse

                      • #28
                        Ok mais tout ça c'est ce que j'entends dans la bouche des Corbière, Mélenchon, Martinez, etc.
                        Mais concrètement qui a-t-il dans les textes des ordonnances pour appuyer la validité de tous ces reproches ?

                        Parce que si on écoute ceux qui sont pour, c'est l'inverse de ce que vous dites.
                        Les salariés des TPE/PME obtiennent des droits réservés jusque là aux salariés des grosses boites,il n'y aurait finalement pas d'inversion de la hiérarchie des normes, etc.
                        Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

                        Commentaire


                        • #29
                          On peut se référer à ce qu'en dit Le Monde (http://www.lemonde.fr/politique/arti...82_823448.html)
                          • Plafond des indemnités aux prud'hommes
                          • Négociation en-dehors des accords de branche et sans passer par un syndicat dans les petites entreprises
                          • Fusion des instances représentatives avec possibilité pour les représentants non-syndicaux de signer des accords
                          • Possibilité de licenciement économique pour une multinationale dont la branche française serait en difficulté
                          • Mesures en faveur des syndicats : possibilité d'obtenir une formation et création d'un observatoire
                          • Honnêtement j'ai rien compris au dernier paragraphe, mais il semble dire que l'inversion de la hiérarchie des normes (pour la partie non déjà inversée par Hollande) n'est que partielle. Ou alors à la discrétion des branches ?

                          Commentaire


                          • #30
                            • Plafond des indemnités aux prud'hommes :

                            https://www.netpme.fr/actualite/30-0...on-trop-salee/

                            Il faut remonter à janvier 2016 pour trouver une étude du ministère de la Justice sur les indemnités prud’homales accordées aux salariés [...] à partir des 401 arrêts rendus par les cours d’appel en octobre 2014 : les indemnités prud’homales (10 mois de salaire en moyenne) sont en moyenne de 24 000 €, le coût juridictionnel global moyen de la rupture et l’indemnisation pour licenciement sans cause réelle et sérieuse est de 40 000 € (50 % des cas sont supérieurs à 23 000 €, 25 % supérieurs à 40 955 €). Même s’ils datent de plus de deux ans avec un bilan d’étape de la réforme prud’homale incomplet, ces chiffres fournissent un ordre de grandeur : « un montant moyen des condamnations de l’ordre de 30 000 € », indique pour sa part la société Corporate Assistance.
                            [...]
                            Dans le cas d’une condamnation, l’entreprise aura rarement à payer plus de 18 mois de salaires.
                            https://www.lesechos.fr/21/01/2016/l...reellement.htm

                            Les seules indemnités liées à un licenciement sans cause réelle et sérieuse représentent un montant moyen de 24.089 euros. Cette moyenne grimpe à 29.424 euros pour une entreprise de plus de 10 salariés, ce qui est le cas de plus de deux tiers des arrêts étudiés (contre 11.138 euros pour les moins de 10 salariés). En « équivalent mois-salaire », cela représente une indemnisation de 10 mois de salaires.
                            [...]
                            Pour les salariés ayant entre 2 et 5 ans d'ancienneté, les montants sont en moyenne de 8 mois de salaire, et pour ceux dont l'ancienneté dépasse les 20 ans, de 15 mois de salaire. Dans plus de 80 % des arrêts, l'indemnité est supérieure au seuil des six mois de salaire.
                            Sinon je note l'augmentation de 25% des indemnités légales de licenciement.
                            • Négociation en-dehors des accords de branche et sans passer par un syndicat dans les petites entreprises

                            Désormais, il sera possible, pour le chef d’entreprise, de discuter de tout ce qui ne relève pas de la branche avec ses employés
                            Je ne vois rien qui dit que les accords d'entreprises seront fait en dépit des accords de branche.
                            • Fusion des instances représentatives avec possibilité pour les représentants non-syndicaux de signer des accords

                            Ca c'est sur que ça doit faire suer les syndicats.
                            Déjà qu'ils ne représentent plus grand monde si en plus on peut signer sans eux... ça va les changer, eux qui signaient des trucs sans nous lol.

                            Sinon quand je vois les IRP à mon boulot... les mêmes qui squattent dans quasi toutes les instances... c'est sur que les détachements seront moins nombreux.
                            Je ne parle même pas des compte-rendus où on t'explique que ça traine parce que tu dois consulter le CHSCT puis le CE puis de nouveau le CHSCT puis je ne sais qui pour prendre une décision dans un dossier. Au moins avec une seule et même instance hop c'est réglé, tout le monde est autour de la table en même temps.
                            • Possibilité de licenciement économique pour une multinationale dont la branche française serait en difficulté

                            Ca je suis d'accord c'est assez agaçant.
                            Cela dit ça ne change pas beaucoup d'aujourd'hui, Mittal pour ne citer que lui ne se prive pas de licencier en France.
                            • Mesures en faveur des syndicats : possibilité d'obtenir une formation et création d'un observatoire

                            C'est pas bien ça ? Justement y a plein de types de bonne volonté qui se plaignent de ne pas maitriser suffisamment dans les CHSCT et autres, du coup ils pourraient se former.
                            • Hiérarchie des normes

                            Moi je comprends qu'il y a des sujets qui restent des prérogatives exclusives des branches et sur ce qui ne fait pas partie des prérogatives exclusives, il y a des sujets que pourront verrouiller les branches
                            Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X