Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités politiques

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La tendance est à l'envie d'indépendance financière des régions aisées. C'est-à-dire à moins de solidarité entre zones riches et pauvres. Il y a bien sûr des facteurs culturels et historiques qui jouent, mais si on observe la substantifique moelle des revendications, depuis 20 ans, des Basques, des Catalans, des Italiens du Nord et des Flamands, l'idée, c'est quand même "On veut garder nos sous !".

    Quand ça devient si prégnant, je comprends mal que les élites technocratiques européennes ne l'entendent pas. Il y a un moment, ça ne suffit plus de tout justifier par l'égoïsme.

    De même pour les tendances dites "populistes" (à peu près partout) qui ciblent essentiellement l'immigration : invoquer le racisme à chaque fois, ça devient un peu court comme explication.

    En même temps, on ne peut pas demander aux élites d'agir. Elles ne l'ont pas fait en Autriche-Hongrie, ni dans l'Empire Ottoman, dans les années 1850... et ça allait bien plus mal.

    Commentaire


    • Mais du coup Phil68000 c'est quoi ton explication ? Tu crois que c'est la même qui explique à la fois les velléités indépendantistes des régions riches et l'obsession sur l'immigration, qui me semblerait affecter au contraire plutôt des régions défavorisées.

      Commentaire


      • Pas certain que l'obsession de l'immigration ne touche que les régions les plus défavorisées. En région PACA, pas la région la plus pauvre de France, le FN fait des scores énormes, essentiellement sur le thème de l'immigration.
        Je crois que ce désir d'indépendance vient du fait de l'éloignement du pouvoir et du sentiment d'être inaudible que provoque cet éloignement. De plus, les intérêts des uns et des autres sont tellement opposés que les décisions prises, même si elles sont équilibrées, ne peuvent générer que des frustrations. Pour exemple, les accords sur les travailleurs détachés ne satisferont personne, même si Macron crie victoire. Il y a, certes, une avancée sur les rémunérations mais elle n'entrera en vigueur que dans 4 ans. En attendant, les entreprises qui souffrent de cette concurrence ont le temps de disparaitre.
        Dernière modification par Kibis, 24 octobre 2017, 11h36.
        On aime la vérité... mais on croit que ce qu'on aime est la vérité (E. Klein)
        Etre conscient de son ignorance est un premier pas vers la connaissance (B. Disraeli)

        Commentaire


        • Oui c'est vrai, mais d'un autre côté il ne me semble quand même pas qu'il y ait un alignement entre volonté d'indépendance et rejet de l'immigration.

          En fait il me semble justement que le sentiment d'être inaudible et l'éloignement des centres de décisions provoquent plus le vote FN que désir d'indépendance, en tout cas en France où l'identité régionale est généralement très diluée dans l'identité nationale très forte. Mais même en Flandres, Padanie, Catalogne, on ne peut pas dire que ces régions soient laissées-pour-compte, en tout cas comparé au Nord et au Nord-Est chez nous et aux campagnes désindustrialisées.

          Commentaire


          • Globalement on est d'accord :

            - le vote pro-indépendance est le fait de région plutôt riches et plutôt pour des raisons fiscales. Avec comme contre-exemple, l'Ecosse

            - le vote anti-immigration est multiforme, pas forcément complètement déconnecté des envies d'indépendances, et n'a pas partout les mêmes buts. En Europe centrale, on veut l'Europe, qui permet les travailleurs détachés, mais pas les immigrés syriens ou africains. En France, le vote FN est justifié par cette immigration mais aussi celle des travailleurs détachés (le fameux plombier polonais)

            - C'est beaucoup le sentiment de ne pas être entendu par un "centre" perçu comme ultra-urbain, lointain, déconnecté et peuplé d'élites mondialisées, qui justifie tous ces votes "qui bousculent l'ordre établi".

            Personnellement, j'ai le sentiment depuis 15-20 ans que le vrai enjeu politique, la vraie évolution "dogmatique", ne peut plus se penser en strictement droite-gauche mais plutôt urbains de grande métropole mondialisés - ruraux ou habitants de petites villes non mondialisés.
            Le vote des gens de centre-gauche autant que de centre-droit pour Macron cette année a bien illustré ça, je trouve.
            Dernière modification par Phil68000, 24 octobre 2017, 13h49.

            Commentaire


            • "Les métropoles peuplées d'élites" "les petites villes rurales non mondialisées", c'est faux et c'est une vision plutôt archaïque de la Géographie, inspirée d'un vieil ouvrage obsolète intitulé "Paris et le désert Français" publié en... 1947.
              Et peut-on vraiment comparer un pays centralisé comme la France avec des pays décentralisés comme l'Italie ou l'Espagne.

              Et pour preuve, quand on voit des villes comme Barcelone, Milan ou Venise, on est à l'opposé exact de la définition de villes rurales, exclues de la mondialisation et éloignées d'un centre urbain et riche.

              Commentaire


              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Prenons le vote FN. il me semble que, ces dernières années, c'est un bon marqueur sociétal, entre ceux qui "croient" à la mondialisation, à l'évolution néo-libérale, à l'économie ubérisée et ceux qui se sentent rejetés de tout ça. Non ?
                Et bien, en France (et je suis d'accord avec toi sur d'autres pays. Je pense que ton avis - un peu à l'emporte-pièce quand même, hein.... - vient de cette erreur de ma part. Dans ma dernière phrase, je ne parlais en fait plus que de la France. j'imagine qu'il y a des populistes à Budapest, pas que dans la cambrousse), depuis quelques années, les gros bataillons FN passent petit à petit des banlieues de grandes métropole (et de l'obsession unique "les Arabes") au tissu des villes moyennes à l'écart des grands courants d'échanges. Le FN est passé de 16 % en 2002 à plus de 30 % aux dernières européennes. Et de jean marie à Philipot (avant qu'il ne se barre). Sa base a changé et certaines études ont montré cette évolution géographique. Après, j'admets tout à fait qu'elle n'est pas inattaquable, cette théorie. Il y a du vote FN (ou Mélenchon parfois) en grande métropole. Et les villes moyennes de l'Ouest, type Niort, échappent au vote FN alors qu'elles sont excentrées. Parce que le tissu est tertiaire, la pression des cités moins grande, etc.... Bref, c'était une théorie de sciences humaines et à ce titre, je le reconnais, bien imparfaite (les sciences humaines sont-elles sciences ?). Mais bon, je ne l'ai pas pêchée dans un bouquin de 1947 mais plutôt dans des reportages récents (et l'analyse personnelle du vote FN par zone géographique le soir des résultats des élections, au vu de ces reportages)

            • En France en tout cas, les autres grandes villes ont tendance à voter comme Paris (même si dans une moindre mesure). Tu peux regarder la carte des votes et celle du revenu médian (la dernière est passée dans la presse récemment), il y a un effet nette des métropoles urbaines.

              Commentaire


              • A titre personnel, un "évènement" m'a surpris, à la fin des années 80 : ma mère alsacienne et sa famille comme régionaux, mon père du sud comme étudiant avaient connu Strasbourg dans les années 60-70. Elle était le symbole de toute l'Alsace : tranquille, un peu bourgeoise, un peu plouc et bien sûr de droite. Avec l'élection de la rocardienne Trautmann, on passe en 89 à la lente boboïsation centre-gauche de Strasbourg. C'était pour moi la preuve que le "fait-métropole" (fait d'être une grande métropole bien placée dans les échanges actuels et la vie économique, avec 1 habitant sur 5 étudiant, des prix Nobel, le parlement européen, etc....) prenait le pas sur le "fait-régional" (être la capitale d'une région dont les petites villes et le monde rural sont encore très ancrées à droite, et voter "sentimentalement" comme cette région).

                Commentaire


                • Je crois plutôt que de la bulle immobilière Française des années 90 était passé par là.

                  D'ailleurs si ta théorie était vraie, ces villes de droites de années 90 qu'étaient Paris (Chirac puis Tibéry) , Nancy (Rossinot), Bordeaux (Chaban-Delmas puis Juppé) , Lyon( Noir, puis Barre), entre autres, auraient du échapper à la "boboïsation" (expression à la mode qui ne veut rien dire, je crois plutôt que tu confond avec l'explosion du prix de l'immobilier dans les centres-ville)

                  Encore une fois je ne suis pas certain que ce soit très intelligent de résumer la politique à "gauche=bobos, droite=ploucs".
                  En revanche pour revenir à Strasbourg il y a 20 ans, la différence entre la droite et la gauche se situait dans leur vision de l'urbanisme:
                  - la droite voulait un Métro pour poursuivre le modèle Gaulliste du "tout pour la voiture" (pour ne pas diminuer le trafic routier qu'il pensait bénéfique pour le commerce)
                  - la gauche voulait un Tram s'inspirer du modèle des villes allemandes: des rues piétonnes pour redynamiser les commerces du centre-ville, diminuer la pollution, favoriser le tourisme et rehausser la qualité de vie (sachant que la plupart des automobilistes n'habitaient de toute façon pas à Strasbourg intra-muros). Sur ce coup là Trautmann a eu raison et aujourd'hui la plupart des villes s'inspirent du modèle Strasbourgeois.

                  D'ailleurs contrairement aux petites villes françaises ou la voiture est reine, ce modèle piéton est largement répandu dans les petites villes Allemandes sont qu'on puisse taxer les habitants de "bobos"
                  http://transports.blog.lemonde.fr/20...lles-moyennes/
                  Dernière modification par , 25 octobre 2017, 13h38.

                  Commentaire


                  • Avatar de « Invité »
                    Invité commenté
                    Modifier le commentaire
                    Ta réponse me fait mal au crâne, honnêtement.

                    Mais pour ton info je n'ai jamais dit que bobo=gauche, pas plus que j'ai dressé des lauriers écolos aux Allemands. T'as rien compris et en plus tu sais pas lire.
                    Et Bruel Joey Starr, Djamel et ta remarque raciste sur les Allemands, qu'est ce qu'ils viennent faire dans une discussion sur l'Urbanisme ?

                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    C'est la meilleure ! Dire que les Allemands se foutent un peu de la gueule du monde en donnant des leçons d'écologie à tout le monde depuis 20 ans (tout en utilisant l'électricité nucléaire française quand ils sont en déficit de production et en augmentant leur empreinte carbone avec leur retour au charbon), c'est du racisme !!

                  • Avatar de « Invité »
                    Invité commenté
                    Modifier le commentaire
                    Tu t'exprime avec un vocabulaire vulgaire ("les bobos", "les ploucs", "les schleuhs") , ne t'étonne pas qu'on ne te prenne pas au sérieux.
                    Et d'ailleurs c'est toi qui a lancé une théorie bizarre sur la "boboisation" des centre-villes. Comme c'est un sujet qui m'intéresse, j'ai voulu apporter quelques corrections. Mais honnêtement je ne vois strictement pas le rapport avec Joey Star, "nous VS les allemands donneurs de leçons", le charbon et les centrales nucléaires.

                • https://www.marianne.net/politique/p...ogement-social

                  Sans parler du fond, c'est à dire savoir si le prix est "normal" ou pas, si c'est moral ou pas, si elle a tout à fait raison de rester, etc etc ... sa justification est complètement conne non ?

                  Commentaire


                  • copa
                    copa commenté
                    Modifier le commentaire
                    Que vient faire "l'argent des autres " ici ?

                  • blork
                    blork commenté
                    Modifier le commentaire
                    Rhadamanthe a dit "partager l'argent des autres" pas "profiter de l'argent des autres"

                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    Rhadamanthe a tout dit (en 2).
                    Ceci étant, cette déclaration foireuse a le mérite d'ouvrir le débat : pourquoi tout n'est-il pas public, sans spéculation ? Avec prix "concentriques" et obligations de mixité sociale dans les attributions, donc situation dérogatoire à ces prix "concentriques" (c'est peut-être pas clair mais développer me gave un peu...)

                • Vu dans le même journal aujourd'hui
                  https://www.marianne.net/politique/l...tent-de-la-vie
                  c'est plutôt ironique, un mec qui dénonce l'assistanat alors que récemment on a appris qu'il avait cumulé 13 ans de retraite sans travailler

                  Et entre nous , c'est surtout un gros mythomane, parce que je vois difficilement comment un élu qui n'a jamais été au chômage a pu franchir les portes de pole emploi, autrement qu'en visite officielle.
                  Vous imaginez Wauquiez faire une visite officielle et entendre ce genre de discours? (a moins que l'employé de Pole Emploi ait une envie absolue de se faire virer...)
                  Dernière modification par , 26 octobre 2017, 21h13.

                  Commentaire


                  • Avatar de « Invité »
                    Invité commenté
                    Modifier le commentaire
                    ah, et bien j'espère qu'il n'est pas contre les travailleurs détachés sinon il risquerait de s'auto-expulser

                  • Rhadamanthe
                    Rhadamanthe commenté
                    Modifier le commentaire
                    Quel fumier encore celui-là.
                    C'est comme ça partout et dans tous les partis. Comme dirait François de Sales : "là où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie"

                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    Je connaissais pas, Rhada, c'est lumineux, ça résume exactement ce que je ressens. Putain de bestiole à 2 pattes...

                • Homme riz ? Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		RiceBuddies-Large.jpg 
Affichages :	15 
Taille :		18,2 Ko 
ID : 			40286
                  La Lorraine est honteuse ! Et elle le restera !

                  Commentaire


                  • « Les ordonnances pas équilibrées »

                    Frédéric Géa, professeur de droit du travail à la faculté de droit de Nancy, directeur de l’Institut François Gény (laboratoire de recherche en droit privé), décrypte la loi travail.


                    http://www.estrepublicain.fr/actuali...as-equilibrees
                    Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
                    My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
                    Tu t'es vu sans Cabu ?

                    Commentaire



                    • Ce week-end, Raquel Garrido va annoncer qu'elle quitte la vie politique et démissionne de toutes ses fonctions au sein de "La France Insoumise" pour se consacrer entièrement à son rôle de chroniqueuse-télé sur C8
                      ...................
                      Quot homines tot sententiæ

                      Commentaire


                      • Kibis
                        Kibis commenté
                        Modifier le commentaire
                        C'est bien mieux payé chez Bolloré...

                    • Essayez d'avoir un semblant de popularité pour faire de la télé.. Son mari est quand même député..

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X