Annonce

Réduire
Aucune annonce.

R.i.p

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Perso, mon 1er réflexe quand j'ai appris le décès de la Reine, outre le fait de me dire que nous perdions une figure mondiale emblématique que nous avons pour la plupart toujours connue, fut de me dire que j'allumerais la TV encore moins que d'habitude pendant un mois.

    Car, quelle que soit la chaîne, on va en manger en long, large et travers. Sans compter les questions que soulève sa succession: Charles fera-t'il un bon monarque? Quel sera le rôle de Camilla? Les 2 frangins vont-ils se rabibocher? Kate va-t'elle recommencer à manger et Meghan cesser de crier eu racisme dès qu'il est question de ses relations avec la Royal Family?

    Ce sera sans moi. Je vais plutôt écouter le dernier Ozzy Osbourne qui à un jour près, sortait le jour du décès de la Reine.

    Le Roi, c'est lui. Il est né la même année que Charles 3 (15 jours après), il a aussi divorcé et il vit aussi dans un château.

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Screenshot_20220907-080420_Spotify.jpg 
Affichages :	598 
Taille :		576,4 Ko 
ID : 			317523
    Supporter d'une putain d'équipe qui ne gagne jamais.

    Commentaire


    • Jean-Luc Godard
      "Qu'est-ce que c'est dégueulasse ? "
      Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
      My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
      Tu t'es vu sans Cabu ?

      Commentaire


      • Je n'ai jamais su si j'aimais vraiment Godard ou non, alors que souvent on entend à propos de lui, soit on aime, soit on déteste.
        Pendant le visionnage de ses films, parfois captivant, parfois ennuyant, y'a vraiment des moments où on se fait un peu chier. Pourtant, si aucun ne fait partie de mes films préférés (même pas dans les 100), je m'en souviens en positif, de par un plan, une réplique, etc.
        Le bonhomme, j'aime bien l'écouter lors de ses quelques interviews ; mais bon ce n'est pas un mythe qu'il était assez détestable, les comédiens en ont témoigné, etc (le film d'Hazanavicius avec Louis Garrel est marrant pour cela). Ou dans la vie privée, je me souviens du film documentaire d'Agnès Varda avec JR, 2-3 ans avant qu'elle ne meurt. Godard savait que Varda allait passer chez lui, mais est resté caché, et a laissé un mot qui a bouleversé et fait chialer la pauvre, car c'était le mot qu'il lui avait envoyé à la mort de son mari. C'était un message d'amour signifiant qu'il pensait à eux, mais vraiment salaud du reste.

        Commentaire


        • Godard je n'ai jamais pu le blairer, la nouvelle vague du cinéma pareil, mise à part quelques films de Lelouche. Rip quand même.

          Commentaire


          • Ron Svenson
            Ron Svenson commenté
            Modifier le commentaire
            Hormis "Le Mépris" et "Pierrot le fou", je n'ai pas réellement accroché à ses films.

        • Mon père était étudiant en école d'ingénieurs dans les années 60 quand ça a émergé, Godard. Bon, avec les gars de son école, ils avaient monté un festival du western hollywoodien, le genre finaud : ils débarquaient au cinoche déguisés en cow-boy, vous voyez ? Parallèlement, les étudiants plus "cérébraux" (genre socio) montaient un festival Godard. Donc, gamin, mon premier contact avec Godard, c'était mon père qui chiait dessus grave ("Cinéma imbitable d'intello truqueur", en gros....).

          Par la suite, j'ai vu "A bout de souffle".... Mouais.... Comme j'avais 17 ans et que j'avais lu dans Première et Rock&Folk que ça revenait aux sources du film noir américain des années 40 (et que c'était donc classe à regarder entre deux écoutes de "Quelque chose de Tennessee"), je me suis persuadé que c'était pas mal.....

          Par la suite, j'ai vu 5 mn de "Masculin-féminin" (Mon père : "On y comprend rien, c'est de la merde !")... j'ai rien capté, j'ai arrêté !

          Plus tard (1998), en formation "vidéo", un prof nous a expliqué le concept du clap, nécessaire à la synchronisation du son et de l'image. Il nous a ensuite dit que Godard avait décidé un jour de faire le montage lui-même d'un de ses films mais que, manquant de notions techniques précises, il avait décalé la plupart des dialogues par rapport à l'image (en calant mal cette histoire de clap). S'apercevant de son erreur.... il décida que, tout compte fait, c'était très intéressant et super novateur au niveau de la narration et qu'il allait garder le film comme ça ! Et c'était expliqué par un prof fan de Godard !

          Donc bon, personnellement, après avoir encore entendu d'autres critiques à son encontre, j'ai toujours trouvé que c'était le plus turbulent et le plus iconique des jeunes énervés de la Nouvelle Vague, mais sûrement pas le plus talentueux. Truffaut et Lelouch, c'est autre chose. Ils ont exploré des voies parfois bizarres (Nicole Croisille qui braille en fond sonore, bon.... Faut vraiment que le reste du film soit bon pour que ça passe dans "Itinéraire d'un enfant gâté" ....) mais ils ont souvent trouvé un public. Godard n'a eu quasi aucun vrai succès en salle, ça veut quand même dire quelque chose, je trouve.

          Après, Godard et donc les débats qui l'entourent, ça illustre le fait que la Nouvelle Vague était finalement un concept assez creux. Qu'est-ce qu'il y a de commun entre "La nuit américaine" de Truffaut, "L'aventure c'est l'aventure" de Lelouch et "Poulet au vinaigre" de Chabrol ? Dans l'esthétique, dans les choix de photo et de cadrage, dans la narration et les dialogues, dans la CSP des personnages, rien.

          On peut juste dire que les gars de la Nouvelle Vague avaient en commun de s'attaquer à des sujets un peu plus proches de la société des années 60 que les Delannoy et autres, qu'ils filmaient plutôt en décors réels et naturels et plutôt des mecs habillés sobrement et de façon réaliste. Quand tu vois le "Notre Dame de Paris" de Delannoy, c'est sûr que les ruelles en carton-pâte sans merde dedans et les figurants de la Cour des Miracles tous habillés en lutins bariolés chatoyants, bon, on peut penser que c'est assez éloigné du Paris réel de 1250 !

          Mais sinon..... RIP pour ce monsieur contre qui je n'ai rien... J'ai l'air un peu remonté car, derrière ce symbole, il y a toute une ribambelle de cinéastes qui vivent en bonne partie de l'avance sur recettes et autres subventions plus ou moins déguisées. En tant qu'enseignant qui constate les énormes inégalités scolaires (puis salariales) qui découlent en bonne partie de ce que les enfants sont stimulés ou non culturellement, j'ai toujours trouvé que cet argent de nos impôts serait mieux employé à organiser des mercredis après-midis dans des musées pas chiants, ou bien à écouter en live des concerts accessibles, ou bien même à faire du dessin, des jeux de société, montrer des films classiques adaptés aux gamins. Après, les sommes en jeux ne sont sûrement pas les mêmes.

          Commentaire


          • A mes yeux, son plus grand mérite est de m'avoir permis, jeune pré-adolescent, de découvrir les superbes fesses de BB, rare image non censurée pour l'époque !

            Commentaire


            • Envoyé par Phil68000 Voir le message
              J'ai toujours trouvé que cet argent de nos impôts serait mieux employé à organiser des mercredis après-midis dans des musées pas chiants, ou bien à écouter en live des concerts accessibles, ou bien même à faire du dessin, des jeux de société, montrer des films classiques adaptés aux gamins. Après, les sommes en jeux ne sont sûrement pas les mêmes.
              Clairement. A la maison, on a toujours regardé beaucoup de films en famille. Mes enfants ont des copains qui sont dans cursus culture et cinéma et ils sont souvent effarés de voir qu'ils ont une meilleure culture ciné qu'eux.

              Sans même parler de films d'auteur, mais on a regardé beaucoup de films français et étrangers allant de la période 1960 à 2000. Si on leur parle de Terminator, Fight Club, Le Magnifique, Plein Soleil, Existenz ou Breakfast Club, ils ont vu et ils connaissent.

              Ça ne se limite pas à Marvel pour lesquels je les ai aussi accompagnés au ciné.

              Idem pour la musique. Quand leurs potes découvraient Rammstein à 14 ans, ils écoutaient ça avec moi depuis la petite enfance en voiture.

              Bon, le problème, ils n'ont aucune connaissance en chanson française contemporaine. Quand leurs copains francophones ne tournent que sur Orelsan, Aya Nakamura et cie, il y a clairement incompatibilité d'humeur.
              Supporter d'une putain d'équipe qui ne gagne jamais.

              Commentaire


              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Mes filles se tapaient du Dwight Yoakam et Dolly Parton. Avantage : quand celle-ci a joué la marraine de Miley Cyrus dans Hannah Montana, elles savaient qui c'était !

              • Kibis
                Kibis commenté
                Modifier le commentaire
                En fait oui puisque chez moi c'était Luis Mariano, Aznavour et Georgette Plana ! Des exceptions qui confirment la règle !

              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Nikita, jolie fleur de Java......

            • J'vais quand même juste ouvrir une parenthèse (et la refermer aussitôt ) pour rappeler que pas mal de cinéastes US renommés citent Godard ou d'autres cinéastes de la Nouvelle Vague comme source d'inspiration.
              Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
              My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
              Tu t'es vu sans Cabu ?

              Commentaire


              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Oui ! Tarantino cite Piccoli portant un chapeau dans son bain, truc qu'il trouvait très français et très subversif. Je pense que là, l'exotisme, la barrière de la langue (ou le fait d'apprécier le truc "en français dans le texte" parce que c'est pas sa langue maternelle), l'image que l'on se fait d'un pays (1789, Cannes, tout ça....), ça joue beaucoup. Parfois, nous, Français, on fantasme sur des trucs US que les Américains trouvent plutôt sans intérêt.

            • Je pense que les gens bloquent plus sur ses interviews très décalées que sur ses films.
              Après, je ne connais pas assez la Nouvelle Vague pour pouvoir en parler de manière objective. J'ai vu quelques films de Truffaut, ça m'a plus parlé que ceux de Godard.

              Au moins, il a eu le flair de faire tourner Belmondo qui risquait de se cantonner aux comédies et auquel on avait dit qu'il ne ferait jamais de cinéma avec sa tronche.

              Mais bon, Rohmer, Truffaut ou Lelouch (Gosse, on m'avait traîné au ciné voir "Viva la vie!" auquel je n'avais rien bité.) me passent un peu au-dessus. Je ne possède pas les codes pour pouvoir apprécier leurs films.
              Supporter d'une putain d'équipe qui ne gagne jamais.

              Commentaire


              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Lelouch, c'est particulier. Soit il fait un truc grand public (L'aventure c'est l'aventure), soit "du Lelouch" (avec Nicole Croisille, les monologues, la narration foireuse qui se veut poétique, la musique classique à fond). Ce qui est classe, c'est Itinéraire d'un enfant gâté où, là, il réunit les deux.

                Godard, quelqu'un connait un truc qui puisse mettre tout le monde d'accord, intellos comme basiques, westerneux comme cinéphiles ? Je crois pas. Truffaut et surtout Lelouch y arrivent.

            • Je n'ai jamais aimé Godard et cette soit disant "Nouvelle Vague"... Le cinéma pour moi c'est fait pour se détendre et non pas te chopper le ma de tête du siècle afin d'essayer de comprendre le soi disant "message" qu'à voulu faire passer le producteur ou le réalisateur
              "Et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres."

              Un club: l'ASNL
              Deux couleurs: le rouge et le blanc.
              C'est ainsi et ce sera toujours ainsi.
              (citation personnelle)

              Commentaire


              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Commentaire intéressant car il illustre tout le paradoxe de la Nouvelle Vague et des trucs avant-gardistes en général. De ce que je comprends de ça, tu as 2 visions.

                Celle des cinéastes très politisés, qui insistent surtout sur le côté querelle des anciens et des modernes, eux et nous, vieux cons et jeunes "progressistes". Eux verront, par exemple (c'est pas la Nouvelle Vague mais aussi un "mouvement" qui remettait fortement en cause un style bien défini et politiquement marqué US de droite, disons), dans les westerns spaghettis de Sergio Leone, un contre-pied politique aux westerns US. D'un côté on défend une morale très stricte (mais défendue à coups de colts, donc de meurtres), de l'autre on défend une certaine amoralité, considérée comme moins hypocrite.
                Je range Godard dans cette catégorie. Beaucoup de monde fait comme moi. Je dirais que Godard aussi se rangeait lui-même dans cette catégorie.
                Et je crois que c'est cette catégorie, le fait de revendiquer haut et fort qu'on y appartient, qui énerve facilement, notamment chez Godard. Et je trouve ça assez normal, personnellement !

                Et puis tu as la vision plus esthétique, technique, de la chose. Des gens de la Nouvelle Vague ont (re)découvert le tournage en extérieur, les costumes plus réalistes, le fait que s'intéresser à des histoires moins binaires moralement, à creuser le sillon des petites mesquineries bourgeoises, ça pouvait aussi donner des scénarios intéressants (c'est le cas de Chabrol par exemple). Pour reprendre l'exemple du western spaghetti, les cinéastes de cette catégorie y verront l'utilisation novatrice des gros plans de visage, par exemple. Le rôle prépondérant de la musique. Etc....
                Selon moi, Lelouch (et Chabrol) se situent dans cette veine.

                Après, tu as tous les intermédiaires : Truffaut, typiquement. Louis Malle, qui avait commencé avant la Nouvelle Vague, filmait "classiquement" mais a abordé des thèmes totalement amoraux et - pire - ne jugeait pas ses personnages. Lacombe Lucien, Le souffle au coeur, c'est quelque chose !

                Pour revenir sur les cinéastes américains à la Tarantino, je me demande si ce n'est pas ce second aspect, technique, esthétique, de la Nouvelle Vague (et donc de Godard) qu'ils aiment.

                Et pour finir, je considère (peut-être à tort) qu'un avant-gardisme constitue une avancée intéressante, crédible, si, par la suite, certains de ses codes sont repris par le cinéma "mainstream" et enrichissent celui-ci. C'est un peu pareil en musique d'ailleurs.

                Exemple (toujours le western) : Silverado, de Lawrence Kasdan. La narration, la morale du truc, le réalisateur, tout ça est très classique et hollywoodien. Mais Kasdan a compris aussi les leçons de Leone : les décors et les costumes sont réalistes, donc souvent assez sales (vous avez vu la chemise, toujours rouge pétant impeccable, de John Wayne dans Rio Bravo ?), certains personnages ambivalents (le joueur de poker campé par Jeff Goldblum), on kidnappe un enfant.....

            • Décès de Coolio à 59 ans. Le rappeur américain qui avait signé Gangsta's paradise. Il a été retrouvé inconscient dans la salle de bain chez un ami, les circonstances sont encore inconnues.
              Je suis pas branché rap mais j'avais beaucoup aimé cette chanson.
              Dernière modification par Genzô, 29 septembre 2022, 12h23.
              Pas d'amour entre Nancy et Metz, juste de l'échangisme

              Commentaire


              • ARRACHE
                ARRACHE commenté
                Modifier le commentaire
                Dans les chiottes il me semble...

              • michka
                michka commenté
                Modifier le commentaire
                ARRACHE c'est très souvent une unique pièce aux USA

            • RIP Monsieur CORDIER ,un grand homme ......j'espère ce soir une minute de silence à picot pour lui rendre hommage.

              Commentaire


              • RIP mon oncle qui était un grand supporter de l'ASNL

                Il avait vu l'ASNL au plus haut et le Jubilé de Platini et il l'a connue au plus bas là dans le championnat National
                "Et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres."

                Un club: l'ASNL
                Deux couleurs: le rouge et le blanc.
                C'est ainsi et ce sera toujours ainsi.
                (citation personnelle)

                Commentaire


                • tintin7
                  tintin7 commenté
                  Modifier le commentaire
                  Condoléances.

                • meet55
                  meet55 commenté
                  Modifier le commentaire
                  Sincères condoléances !!

                • Le Dabe
                  Le Dabe commenté
                  Modifier le commentaire
                  Merci beaucoup pour vous messages !

              • Je croyais qu'elle était décédée depuis longtemps : Loretta Lynn, chanteuse country originaire du Kentucky. Connue pour ses chansons sur la pauvreté des mineurs (Coal miner's daughter) et sur les grossesses à répétition et la nécessité de les réguler (One's on the way, the pill).
                Une des trois "grandes" de la génération qui a percé vers les seventies, avec Dolly Parton et Tammy Wynette (elle, c'est sûr, ça fait longtemps qu'elle est morte).

                Commentaire


                • R.I.P. Monsieur Phil Read, multiple champion du monde moto, grand rival d'Agostini. Vous allez pouvoir vous tirer quelques bourres avec Barry Sheene, Bill Ivy, Jarno Saarinen ou Renzo Pasolini comme au bon vieux temps.
                  On aime la vérité... mais on croit que ce qu'on aime est la vérité (E. Klein)
                  Etre conscient de son ignorance est un premier pas vers la connaissance (B. Disraeli)

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X