Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Trouvez la chanson

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Autrefois s'il arrivait
    Que l'on se querelle
    L'air lugubre on s'en allait
    En laissant la vaisselle
    Aujourd'hui, que voulez-vous
    La vie est si chère
    On dit rentre chez ta mère
    Et l'on se garde tout

    Ah! Gudule!
    Excuse-toi
    Ou je reprends tout ça
    Mon frigidaire
    Mon armoire à cuillères
    Mon évier en fer
    Et mon poêle à mazout
    Mon cire-godasses
    Mon repasse-limaces
    Mon tabouret à glace
    Et mon chasse-filous
    La tourniquette
    A faire la vinaigrette
    Le ratatine-ordures
    Et le coupe-friture

    Commentaire


    • Kibis
      Kibis commenté
      Modifier le commentaire
      J'ai cru à du Boby Lapointe mais j'ai vérifié : gourance !

    • Bobo54
      Bobo54 commenté
      Modifier le commentaire
      La complainte du progrès - Boris Vian !

    • ncy54
      ncy54 commenté
      Modifier le commentaire
      Bien joué Gudule !

  • J’aime tes larmes quand tu aimes,
    Ta sueur, le sang rendons-nous amants,
    Qui se passionnent et qui se saignent,
    J’aime quand mon écorché est vivant.
    Je ne donne pas long feu,
    À nos tragédies à nos adieux.
    Reviens-moi reviens-moi,
    Tu partiras mieux comme ça.

    A force de se tordre,
    On en finirait par se mordre,
    A quoi bon se reconstruire,
    Quand on est adepte du pire.
    Malgré nous, malgré nous,
    À quoi bon se sentir plus grand que nous.
    Deux grains de folie dans le vent,
    Deux âmes brûlantes, deux enfants.
    "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

    Commentaire


  • Ceux qu'ont l'pognon, ceux-là r'viendront,
    Car c'est pour eux qu'on crève.
    Mais c'est fini, car les trouffions
    Vont tous se mettre en grève.
    Ce s'ra votre tour, messieurs les gros,
    De monter sur l'plateau,
    Car si vous voulez la guerre,
    Payez-la de votre peau !
    TEAM #ONVATOUSMOURIR

    Commentaire


    • jello b
      jello b commenté
      Modifier le commentaire
      La chanson de Craonne il me semble.

    • Dubman_Irie
      Dubman_Irie commenté
      Modifier le commentaire
      c'est bien ça ! jello b


  • Sachez qu'en mon pays
    Avec tous mes amis
    De veille et de bamboche
    Il faut se lever tôt
    Pour avoir le droit au
    Titre de roi des cloches
    Boire et jouer pour deux
    Aimer à qui mieux mieux
    Traiter Dieu de fantoche
    En réfléchissant bien
    Je n'en vois guère qu'un
    Pour qui c'est dans la poche


    Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
    My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
    Tu t'es vu sans Cabu ?

    Commentaire


    • blork
      blork commenté
      Modifier le commentaire
      Sacré Félicien - Jean Ferrat

    • jello b
      jello b commenté
      Modifier le commentaire
      C'est bien ça blork

  • Ils ont des geules cassées, il faut les voir au petit jour
    Se coucher tout étonnés, du monde qui les entoure
    Ils volent, ils viennent, ils trainent, ils parlent fort ou ils ne parlent pas
    Ils entendent des Carmen, qui leur disent :"Eh ! Viens par là !"
    Et chaque fois ils y vont, et chaque fois ils en reviennent
    Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

    Commentaire


    • Les hommes que j'aime par la rue Kétanou
      "Et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres."

      Un club: l'ASNL
      Deux couleurs: le rouge et le blanc.
      C'est ainsi et ce sera toujours ainsi.
      (citation personnelle)

      Commentaire


      • blork
        blork commenté
        Modifier le commentaire
        C'est bien ça

      • michka
        michka commenté
        Modifier le commentaire
        Tu relances ?

      • Le Dabe
        Le Dabe commenté
        Modifier le commentaire
        Je vais relancer

    • Y en a qui disent que les Français
      Vivent d'amour et de vin frais
      Et que toutes les filles d'ici
      Habitent au Casino de Paris
      Y en a qui pensent que le champagne
      Sort des gargouilles de Notre-Dame
      Et qu'entre deux Alka-Seltzers
      On se ballade la culotte en l'air
      A les entendre on croirait bien
      Qu'on est pinté tous les matins
      Mais voilà j'habite en France
      Et la France c'est pas du tout ce qu'on dit
      Si les Français se plaignent parfois
      C'est pas de la gueule de bois
      C'est en France qu'il y Paris
      Mais la France c'est aussi un pays
      Où y a quand même pas cinquante millions d'abrutis
      Y en a qui pensent que notre musique
      Balance comme une bière de Munich
      Que toutes nos danseuses ont la classe
      Mais swinguent à côté de leurs godasses
      Y en a qui disent qu'il y a sûrement
      Deux trois cafés par habitant
      Que nos rythmiques sont des fanfares
      Nos succès des chansons à boire
      A les entendre on croirait bien
      Qu'en France il n'y a pas de musiciens
      Mais voilà j'habite en France
      Et la France c'est pas du tout ce qu'on dit
      Si les Français se plaignent parfois
      C'est pas de la gueule de bois
      C'est en France qu'il y a Paris
      Mais la France c'est aussi un pays
      Où y a quand même pas cinquante millions d'abrutis
      Y en a qui pensent et c'est certain
      Que les Français se défendent bien
      Toutes les femmes sont là pour le dire
      On les fait mourir de plaisir
      A les entendre on croirait bien
      Que y a que les Français qui font ça bien
      C'est pourquoi j'habite en France
      Et la France c'est beaucoup mieux que ce qu'on dit
      Si elles rêvent d'habiter chez moi
      C'est qu'il y a de quoi
      C'est pourquoi j'habite en France
      Et la France c'est beaucoup mieux que ce qu'on dit
      Si elles rêvent d'habiter chez moi
      C'est qu'il y a de quoi
      "Et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres."

      Un club: l'ASNL
      Deux couleurs: le rouge et le blanc.
      C'est ainsi et ce sera toujours ainsi.
      (citation personnelle)

      Commentaire


      • Facile pour les "papys": M. SARDOU - J'habite en France

        Commentaire


        • Archangelo
          Archangelo commenté
          Modifier le commentaire
          D'autant plus facile que le titre est répété 50 fois dans les paroles ...

      • Je relance pour les "anciens"

        J'ai quitté mon vieux village
        Pour monter à Paris
        J'habite au dernier étage
        D'un HLM exquis
        Mais le soir quand je regagne
        Ce poulailler tout gris
        Je repense à ma campagne
        Et le cafard m'envahit
        REFRAIN
        Le matin je me rappelle
        Là-bas pour travailler
        C'est la sirène qui appelle
        Doucement les ouvriers
        Je prenais ma bicyclette
        Et dans les chemins creux
        En sifflant sous ma casquette
        J'allais au boulot heureux
        REFRAIN
        Mais je sais qu'un jour mon rêve
        Va se réaliser
        S'il n'y a pas trop de grève
        Je mettrais de côté
        L'argent qui m'est nécessaire
        Pour partir de Paris
        Et retrouver la vie claire
        Au sein de mon cher pays
        REFRAIN

        Commentaire


        • Indice: c'est un groupe de 4 musiciens "comiques" (ils ont également joué dans des films "à l'humour de l'époque") dont le chanteur s'appelait Gérard Rinaldi, un type super sympathique qui est décédé malheureusement trop tôt.

          Commentaire


          • michka
            michka commenté
            Modifier le commentaire
            Ils étaient pas plutôt 5 ?

        • Oui au début du groupe, puis Luis Rego les a quitté pour entamer une carrière solo.
          Deuxième indice: une petite ville minière du nord dans le titre
          ​​​​​
          Dernière modification par JMBA39, 04 septembre 2019, 17h06.

          Commentaire


          • Ce sont donc les Charlots (pas trop dur avec les indices )
            Pour le titre je reviens plus tard, s'il n'a pas été trouvé entre temps, après avoir cherché dans leur discographie à partir des indices.

            NB : Luis Rego au Tribunal des Flagrants Délires avec Desproges c'était une tuerie.
            Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
            My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
            Tu t'es vu sans Cabu ?

            Commentaire


            • Bobo54
              Bobo54 commenté
              Modifier le commentaire
              J'ai découvert Pierre Desproges et ses réquisitoires il y a maintenant près de 10 ans (j'étais si jeune et innocent à l'époque !). Sa verve prolixe a le don de me chatouiller le cerveau de plaisir de là à là (voir figure 1).

            • Bobo54
              Bobo54 commenté
              Modifier le commentaire
              D'ailleurs pour les amateurs de Desproges, l'INA a ouvert une chaîne YouTube qui lui est consacrée, avec du Monsieur Cyclopède, des réquisitoires, dont certains qui n'ont jamais été réédités après leur parution !
              https://m.youtube.com/channel/UC1b1ZxhOUrFyPzz49Tq0uvg

            • JMBA39
              JMBA39 commenté
              Modifier le commentaire
              Desproges, ce formidable humoriste serait en prison aujourd'hui avec des Schiappa, Marasimeanou et autres comiques du gouvernement.

          • Donc d'après les indices et les titres de chansons des Charlots ça doit être "Henin Liétard"
            Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
            My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
            Tu t'es vu sans Cabu ?

            Commentaire


            • JMBA39
              JMBA39 commenté
              Modifier le commentaire
              C'est bien ça. A toi de faire.

          • Ah c'qu'on est bien dans ce jardin
            Loin des engins
            Pas besoin de sous pour être bien
            Pas besoin de vin pour être saoul
            Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
            My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
            Tu t'es vu sans Cabu ?

            Commentaire


            • ncy54
              ncy54 commenté
              Modifier le commentaire
              Sacré géranium de Dick Annegarn !

            • jello b
              jello b commenté
              Modifier le commentaire
              Je confirme.

          • Encore un jour sans ombre
            Quand l'astre est à son zénith
            Ma ville un tissu cousue de périphériques
            Le printemps nous transforme en sauvages
            Au premier rayon on plonge sans plage
            On attend l'été pour s'entasser chez les autres
            Ces gens du sud à l'accent chaud
            On ne partage pas les mêmes horizons
            Pour vivre les vôtres nous cotisons
            J'voudrais vous y voir à courir les bidonvilles
            Rêvant de tours d'ivoires où élever ta fille
            Famille nombreuse avec un seul salaire
            C'est voir la mer à vingt ans et dix-neuf étés de galère
            Dernière modification par ncy54, 07 septembre 2019, 02h57.

            Commentaire

            Chargement...
            X