Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Trouvez la chanson

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • C'était Les Tam-tam du paradis de Paolo Conte. Suivante:

    Ce dont je me souviens
    C’est de ces amoureux
    Qui ne regardaient rien autour d´eux.
    Y avait tant d’insouciance
    Dans leurs gestes émus,
    Alors quelle importance...

    Commentaire


    • ncy54
      ncy54 commenté
      Modifier le commentaire
      Bourvil, Le petit bal perdu.


  • Elle est si belle
    Qu'il est difficile
    ************************

    De ne pas se pencher
    Pour la regarder
    ************************

    Et moi je n'attends qu'elle
    Oui mais autant vouloir se tuer
    Dans son lit couchée
    En espérant une balle perdue

    Juste une balle perdue
    Qui marche dans les rues
    Son coeur n'attend plus
    Rien qu'une balle perdue

    Commentaire


    • C'était "Aussi belle qu'une balle" de Taxi Girl.


      J'assume les raisons qui nous poussent de changer tout
      J'aimerais qu'on oublie leur couleur pour qu'ils espèrent
      Beaucoup de sentiments de race qui font qu'ils désespèrent
      Je veux les portes grandement ouvertes
      Des amis pour parler de leur peine, de leur joie
      Pour qu'ils leur filent des infos
      Qui ne divisent pas changer

      Commentaire


      • jello b
        jello b commenté
        Modifier le commentaire
        Seven seconds par Youssou N'Dour

      • ncy54
        ncy54 commenté
        Modifier le commentaire
        C'est bien ça jello b.

    • Les moody blues qui s'en balancent
      Cet ampli qui n' veut plus rien dire
      Et dans la musique du silence
      Une fille qui tangue et vient mourir
      Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
      My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
      Tu t'es vu sans Cabu ?

      Commentaire


      • ncy54
        ncy54 commenté
        Modifier le commentaire
        C'est extra de Ferré.

      • jello b
        jello b commenté
        Modifier le commentaire
        C'est ça ncy54

      • ncy54
        ncy54 commenté
        Modifier le commentaire
        Par contre j'ai toujours entendu mouiller et pas mourir lol.


    • La neige qui tombe, il est presque minuit
      Tes semelles glissent mais tu sais pas
      A qui te raccrocher
      Ou bien qui appeler
      Un bruit de sirène du côté du cimetière
      Une envie suicidaire dans un hangar désert
      Tu vas rentrer là-bas t'allonger dans le froid
      Demain, demain comme hier
      Sur un sommier solitaire,
      Demain comme hier, comme hier.

      Commentaire


      • C'était la ballade de Serge K de CharlElie Couture.


        Je l´ai rencontrée sous un ciel si bleu
        Ce jour-là, j´n´avais pas mis de veste
        Elle attend et je sens bien
        Je sens bien qu´elle me teste
        Elle voit l´incendie, encore du rouge
        Elle me dit : "D´accord, mais juste un zeste"
        Elle me fait glisser tout entier
        J´suis bien dans sa peau

        Commentaire


        • ncy54
          ncy54 commenté
          Modifier le commentaire
          Yes Phil68000 !

        • bravonadir
          bravonadir commenté
          Modifier le commentaire
          ft. Brandao (important de le préciser).

        • ncy54
          ncy54 commenté
          Modifier le commentaire
          Evidemment bravonadir ! J'y pense aussi à chaque fois lol.

      • On va voir si vous réagissez vite et connaissez vos classiques :

        J'habite seul avec Maman....

        Normalement, ça doit suffire !

        Commentaire


        • zepelin57
          zepelin57 commenté
          Modifier le commentaire
          Non Mister G, "Comme ils disent" mais oui de Charles Aznavour.

        • Mister G
          Mister G commenté
          Modifier le commentaire
          Ah oui exact zepelin57 !

        • zepelin57
          zepelin57 commenté
          Modifier le commentaire
          Mister G, je te laisse la main, suis en panne d'inspiration

      • L'instit d'Alsace ne disant rien donc consentant je relance :

        Ses lèvres en tremblent encore
        Sous mon poids son cœur vibre plus fort
        Et les craintes qu'elle a s'amplifient
        Elle sait qu'une autre fut dans mon lit
        Tout bas je lui murmure
        De calmer toutes ses inquiétudes
        Et dans mes mensonges je lui rappelle
        Qu'à mes yeux il n'y a plus qu'elle

        Commentaire


        • ncy54
          ncy54 commenté
          Modifier le commentaire
          Pour un infidèle de Julien Doré et Coeur de pirate.

        • Phil68000
          Phil68000 commenté
          Modifier le commentaire
          L'instit ayant zappé, il consent !

      • Paraît qu'il faut virer des profs
        Et puis les travailleurs sociaux
        Les fonctionnaires qui servent à rien
        Les infirmières à mille euros
        Faut que ça rapporte aux actionnaires
        La santé et les hôpitaux
        Va te faire soigner en Angleterre
        Va voir la gueule de leur métro

        Commentaire


        • Phil68000
          Phil68000 commenté
          Modifier le commentaire
          Philippe Martinez ?

      • Ca rime Phil, c'était J'accuse de Damien Saez ! Ca me paraissait assez simple pourtant.

        J'étais un blouson noir imparfait
        Un loubard comme t'en rêverais
        Et c'était le bon temps
        Du coté des remembers
        J'ai pris des flashs
        Et des coups au coeur
        Fumer du hasch
        Bien avant l'heure
        De ce pouvoir des fleurs

        Commentaire


        • Phil68000
          Phil68000 commenté
          Modifier le commentaire
          Nice Baie des Anges du regretté Dick Rivers.
          Quand j'avais 12 ans, c'était quasiment l'hymne officiel de Radio Monte Carlo (qui sentait bon le thym et la garrigue et n'était pas encore devenu l'infâme RMC), et donc des vacances....

        • ncy54
          ncy54 commenté
          Modifier le commentaire
          Yes à toi Phil68000 !

      • Une chanson pas connue des débuts d'un chanteur "de droite" très connu. Ca devrait plaire à Ron : à une époque où tout ce qui était hippie et contre-culturel était porté au pinacle par les intellos et la Nouvelle Vague, cette chanson démonte le phénomène hippie (mais le titre/refrain - que je ne donne pas - utilise un autre terme) avec une acuité visionnaire étonnante (et une certaine tendresse malgré tout). Les paroles sont de .... Michel Laffont.
        Grosse aide : il a aussi écrit, pour le même chanteur, Le Madras, autre chanson anti-hippie. Là où ça devient carrément bizarre, c'est que Michel Fugain a aussi participé à ce second titre anti-hippie. Or, quand tu vois la tronche de son Big Bazar, ses parents communistes et son anti-militarisme, bon, bref.....



        Ils sont venus nous voir,
        Dans un rythme de corde.
        Et puis, sur le trottoir,
        Ont rassemblé la horde.

        Les B.......

        Ils sont à notre époque
        Le sujet dont on parle
        Et si d'eux l'on se moque,
        Ils s'en portent pas plus mal.

        La musique et les routes
        Leurs servent de royaume.
        Ils sont les troubadours
        Du siècle de l'atome.

        Ils sont venus nous voir,
        Dans un rythme de corde.
        Et puis, sur le trottoir,
        Ont rassemblé la horde.

        Les B.......

        Ils sont aimés des uns
        Et supportés des autres
        Et rassasient leur faim
        Sur le dos des apôtres.

        Des cheveux, il en ont.
        C'est ce qui fait leur force.
        De l'argent ils l'auront.
        Ils ne sont pas précoces (Je trouve ça hyper bien vu : qui, en 1970, pouvait imaginer que les hippies anti société de consommation deviendraient des enculés de pubards macronistes pétés de thunes, avec 3 mm de cheveux et obsédés par leur 4X4 et le dernier I phone ?)

        Ils sont venus nous voir,
        Dans un rythme de corde.
        Et puis, sur le trottoir,
        Ont rassemblé la horde.

        Les B.......

        Moi quand je les regarde
        Du haut de mes 20 ans,
        J'ai parfois le cafard
        De vivre prudemment.

        Mais quand ils sont partis
        En trainant leurs savates,
        Je continue ma vie,
        Et renoue ma cravate.

        Ils sont venus nous voir,
        Dans un rythme de corde.
        Et puis, sur le trottoir,
        Ont rassemblé la horde.

        Les B.......

        PS : Vous avez bien compris que ma virulence anti-pubard macroniste n'est que jalousie : moi aussi je veux un gros 4x4
        Dernière modification par Phil68000, 31 mai 2020, 08h23.

        Commentaire


        • Vu les indices, Sardou. Vu le thème et le B........ Les Bitniks ?

          Commentaire


          • Phil68000
            Phil68000 commenté
            Modifier le commentaire
            Yes. Il n'est pas sur un album, il est réapparu dans des compils de sa période Barclay, ce morceau a une histoire compliquée semble-t-il. Mais j'adore.

        • Assis en tailleur voilà des heures que je médite
          Sur ma montagne je n'arrive pas à faire le vide
          Je focalise sur le diaphragme, j'augmente mon énergie
          Réveille la bête qui dans mon âme est tapie
          Je viens de terminer ma préparation mentale
          Ils vont goûter à l'incomparable style du Serval
          Le souffle des quatre vents décuple ma puissance
          De longs mois de travail ont exacerbé mes sens
          Je crée un déséquilibre interne volontairement
          Afin que le côté Yang soit le dominant
          Les pieds solidement ancrés dans la Terre
          Je tire les dernières forces de la nature mère nourricière

          Commentaire


          • C'était "L'école du micro d'argent" d'Iam !


            Ça y est, c'est sûr, faut qu'j'me décide
            J'vais faire le mur et j'tombe dans l'vide
            J'sais qu'tu m'attends près d'la fontaine
            J't'ai vue descendre d'un arc-en-ciel
            Je m'jette à l'eau, des pluies d'été
            J'fais du bateau dans mon quartier
            Il fait très beau, on peut ramer
            La mer est calme, on peut s'tirer

            Commentaire


            • jello b
              jello b commenté
              Modifier le commentaire
              Le coup de soleil de Richard Cocciante, nan ?

            • ncy54
              ncy54 commenté
              Modifier le commentaire
              Oui jello b !


          • Cascadeur sous Ponce-Pilate
            J’cherche un circuit pour que je m’éclate
            L’allume-cigare je peux contrôler
            Les vitesses c’est déjà plus calé
            Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
            My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
            Tu t'es vu sans Cabu ?

            Commentaire


            • ncy54
              ncy54 commenté
              Modifier le commentaire
              C'est comment qu'on freine de Bashung !
          Chargement...
          X