Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 13h18 En France, le masque obligatoire en entreprise

    Le port du masque sera «systématisé» d'ici fin août dans «tous les espaces clos et partagés» des entreprises, a indiqué mardi la ministre du Travail Elisabeth Borne à l'issue d'une réunion avec les partenaires sociaux. «Il est nécessaire de systématiser, comme l'a préconisé le Haut conseil de la santé publique (HCSP), le port du masque dans tous les espaces de travail qui sont clos et partagés, comme les salles de réunions, couloirs, vestiaires, open space».
    1. Content de ne pas travailler en France
    2. Content de travailler seul.
    J'aime le Sabzi Dal, Port Vale, les polos Fred Perry et le secteur privé...

    Influenceur n°1 de Lloyd.

    Commentaire


    • De nombreuses entreprises n'ont pas attendu l'Etat pour mettre en place ces "préconisations" notamment les entreprises qui n'ont jamais arrêté de tourner durant le confinement.
      Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

      Commentaire


      • Exact. Et c'est pas comme si le gouvernement n'avait pas demandé aux entreprises de monter un stock de 10 semaines en prévision de....
        ​​​​

        Commentaire


        • Phil68000
          Phil68000 commenté
          Modifier le commentaire
          Ouais enfin ça, c'est peut-être dans d'autres académies, ou dans le secondaire ou ... dans tes rêves, mais moi, personnellement, je n'ai jamais vu l'état nous proposer un film complètement gratos. Du coup, comme il faut payer, personnellement, j'ai toujours sélectionné. En plus, les télés et tableaux numériques se développent, donc tu as de plus en plus d'instit qui choisissent le film qui leur plait et l'achètent en DVD pour l'école (et ça évite des frais de bus).

        • blork
          blork commenté
          Modifier le commentaire
          Perso je ne suis jamais allé au cinéma quand j'étais écolier, collégien ou lycéen, et pour l'instant mes enfants ou ceux de mes soeurs n'y sont jamais allé non plus.
          A se demander si j'habite bien cette France digne de l'Union Soviétique que certains décrivent à longueur de messages.

          Quant aux masques perso au boulot c'est obligatoire et distribué en entrée de site depuis avril...

        • Scatman
          Scatman commenté
          Modifier le commentaire
          Les miens y vont tous les ans ...

      • Le masque va sauver l'économie française.

        J'adore regarder LCI, c'est Benny Hill en continu les guest stars en plus.

        Franchement, ça en dit long sur le niveau des chroniqueurs, experts et politiques en tout genre.
        J'aime le Sabzi Dal, Port Vale, les polos Fred Perry et le secteur privé...

        Influenceur n°1 de Lloyd.

        Commentaire


        • Kibis
          Kibis commenté
          Modifier le commentaire
          C'était les moins mauvais mais ils deviennent comme BFM ou CNews. Fini pour moi les chaines d'info en boucle.

        • Ron Svenson
          Ron Svenson commenté
          Modifier le commentaire
          Kibis Quand tu t'informes de manière alternative, c'est assez drôle de les voir t'annoncer des scoops vieux d'un mois. Ce matin, ils découvrent que les maires se font brutaliser, que les banlieues sont armées. Je ne sais pas dans quel monde vivent tous ces gens...

        • Kibis
          Kibis commenté
          Modifier le commentaire
          Ils servent la soupe attendue par le public. Je suis toujours étonné par le nombre de gens qui regardent ces chaines qui diffusent des soit-disant docus dans lesquels ils suivent des équipes de policiers, municipaux, gendarmes dans leur quotidien où tout est tourné de façon à attirer le gogo. J'ai des amis loin d'être idiots qui regardent ces trucs très régulièrement. Je ne comprend pas qu'on y attache un intérêt, c'est, la plupart du temps, du cirque.

      • J'ai repris avant les autres instits (on fait du soutien en petit groupe le matin, ça fait un peu d'heures supp dans le portemonnaie) et je me suis fait la réflexion que, les petits groupes, testés longuement après le covid (durant 2 mois je n'ai jamais eu plus de 13 élèves je crois), c'était vraiment la nuit et le jour niveau ambiance et résultats.

        Pour tout dire, dans le contexte "ensauvagement" (là aussi, un machin à la BFM et consorts), il me semble que des petites classes, des cours pas surpeuplées, c'est devenu indispensable, le minimum du minimum. Même si c'est très loin d'être suffisant : il faut revoir l'implication des parents (y compris financières), maîtriser les flux migratoires, renforcer la police, arrêter le laxisme, rétablir une censure sur les trucs de rap vraiment trop délirant, vouloir réellement s'attaquer au trafics, moraliser la vie publique et des affaires (pour donner un horizon aux gamins : tu ne peux pas être civique si tu penses que les modèles sont encore plus voleurs que toi), etc.... Bref, des tas de trucs qui me dépassent, alors moi je réfléchis sur mon petit domaine.

        Je suis donc allé sur le site du ministère (où l'on apprend des tas de choses) et j'ai fait des petits calculs.

        - Il y a 4 millions d'enfants dans le primaire. On doit tourner autour d'une moyenne de 23 gamins par classe. Tous mes chiffres et arrondis sont bien imparfaits, mais c'est pas grave, les ordres de grandeur sont très nets (et effarants !). Si on part du principe qu'un professeur des écoles coûte en moyenne 3500 € mensuels à l'état (ce qui prend en compte un salaire de 2000 € nets mais aussi des charges sociales et notamment la charge des déjà retraités - qui pourtant devraient avoir déjà fait l'objet d'un provisionnement en amont, mais bon....), ça coûte en gros 7 milliards. Soient 2% du budget de l'état.
        C'est pas si énorme : à la moindre grosse crise style agriculteurs dans la rue, on lâche 1 ou 2 milliards (2 aujourd'hui pour le secteur du théâtre/cinéma, bien dans la merde il faut dire aussi).

        - Si on passait à 13 élèves par classe en moyenne, le surcoût serait de 6 milliards, en gros. Cela représenterait, toutes choses égales par ailleurs, 97 € d'impôts supplémentaires par français et par an (et 323 000 chômeurs de moins, transformés en instits). Pas négligeable mais est-ce insurmontable ? J'ai le sentiment que, en 20 ans, les impôts de chaque français ont bien dû augmenter de ça, en plus de l'inflation. Ne serait-ce que par le biais des taxes sur le carburant. Je vous le dis, dans les écoles, je n'ai pas vu la moindre différence. Même les CP à 12 vantés par le gouvernement sont constitués en supprimant des postes de remplaçants (le folklore du remplaçant bizuté par les élèves, c'est fini : ils restent chez eux ou dans d'autres classes en surnombre, quand un instit est malade, chose pas si fréquente).

        - Le site du ministère nous apprend que l'on dépense 6400 € par élève en primaire. C'est quasi le taux le plus bas de l'OCDE. Même l'Espagne fait mieux. Dans les pays du Nord (qu'on nous vante tant : travaillez comme les Finlandais, entend-t-on en permanence en formation), c'est quasi le double.

        - Autre truc étonnant : le coût salarial réel des instits réellement devant les gosses, on l'a vu, c'est environ 7 milliards. Or, le budget consacré au primaire, c'est 26 milliards ! A quoi servent les 19 autres ? Rappel : si on avait un instit pour 13 gamins, ça coûterait 13 milliards, la moitié...

        - Dans quoi passe "tout ce pognon de dingue" ?

        * Retraites ? Mais en comptant 1500 € de charges par instit en place, ça doit en payer pas mal, non ? Et puis, théoriquement, l'état n'aurait-il pas dû faire comme les caisses de retraite et provisionner en amont ?

        * mobilier, livres, bâtiments ? Théoriquement, c'est pas le même budget (c'est communal). Et puis, les écoles de Colmar n'ont pas coûté trop cher au contribuable français, la moitié d'entre elles a été construite par les Schleuhs entre 1871 et 1918 (l'Educ Nat a recyclé quelques casernes vert-de-gris...).

        * Superstructure ? Oui, je pense. Il faut rajouter les directeurs (mais les 3/4 ne sont pas payés pour leurs heures administratives, ils sont devant des mômes en journée et font le travail du bureau après, pour une prime misérable qui ne doit pas dépasser 100 € par mois. Et n'est versée qu'à certains, selon des critères ubuesques dont seule l'administration française a le secret. Les directeurs de grandes écoles, qui ne font que de l'administratif, sont très rares). Il faut ajouter les inspecteurs, conseillers pédagogiques, professeurs d'ESPE exIUFM..... Tout ça a un coût et ne sert, en gros, à rien. Mais tout de même, pour arriver à 19 milliards, je ne sais pas comment on fait.

        - Par contre, quand on passe à l'échelon collège, un élève français coûte bien plus cher. Un collégien bouffe 8700 € d'impôts tandis qu'un enfant d'école coûte 6400 €. 36 % de plus. C'est clairement une connerie politiquement correcte : on envoie tout le monde au collège, pour "dire que tout le monde a sa chance", alors que, à cet échelon, tout ce qui n'est pas déjà acquis ne le sera plus jamais. C'est trop tard. En particulier dans le domaine du comportement. Chez nous, les gamins ont encore "peur". On est sur leur dos toute la journée. Au collège, ils se lâchent.

        - Dernier truc incongru : un élève de maternelle coûte 6800 €, plus cher qu'un élève de primaire. Pourquoi ?

        Bref, on disait que les W9 et autres ne font plus que des reportages bidons sur la BAC en banlieue : pourquoi on ne voit pas des trucs montrant ce que je viens de décrire au-dessus, avec infographies et autres ? Ca doit être plus indigeste que les cow-boys de la BAC, c'est sûr...

        Enfin bref, désormais quand je vois un "talk" (l'anglais est bien pratique : écrire sur les affiches "RMC nouvelles, sport, parlotte", ça ferait moins style !) sur l'ensauvagement, je zappe, ça me gave.

        De toute façon, on sait ce que chacun va dire :

        Zemmour : c'est la faute des Arabes
        Méluche : c'est la faute des capitalistes
        LAREM : c'est la faute des gaulois réfractaires au changement
        EELV : c'est la faute à Monsanto
        Chasse, Pêche et Traditions : c'est la faute à l'interdiction de la chasse à la glu. La chasse à la glu, ça donnait un cadre aux jeunes, un horizon !
        Dernière modification par Phil68000, 26 August 2020, 16h27.

        Commentaire


        • Ron Svenson
          Ron Svenson commenté
          Modifier le commentaire
          Harley Quinn Merci pour la confirmation. J'avais vu un reportage sur M6 sur le sujet il y a quelques années. Ils avaient aussi évoqué le système des allocations chômage.

          C'est ce que j'apprécie aux Pays-Bas (En plus de l'ouverture d'esprit des gens en général), ce côté libéral avec un Etat moins présent que dans le reste du Benelux ou la France.

        • Phil68000
          Phil68000 commenté
          Modifier le commentaire
          300 % d'accord sur ce que tu dis sur :

          - "l'esprit enseignant", insupportable

          - les familles où ça parle pédago, c'est relou. Mais ça dépend ! J'ai eu 2 chances : une partie de ma famille pas du sérail (mon pépé maternel était ouvrier-chimiste puis a grimpé les échelons) plus un père critique vis-à-vis de "l'esprit vieille fille de l'enseignement avec un MAIF au cul de sa voiture !". Et un certain esprit "frondeur". Ainsi, à 8 ans, en CE1, mon meilleur pote était le fils de la meilleure pote de ma mère (instit fatalement) et nos oreilles trainaient. On a entendu un soir nos 2 mamans gloser sur le vieux directeur, à la fois pas sexy et très vieille France au niveau pratique pédagogique. On a ainsi appris que, depuis des années (on était en 77), les devoirs écrits à la maison étaient en théorie interdits (moi, j'en ai toujours donnés !). Résultat, le lendemain, on a dit ça à notre instit de CE1. La pauvre, connaissant notre pedigree, a immédiatement suspendu les devoirs pour tout le reste de l'année ! De même, à 24 ans, pour mon premier choix de poste, je connaissais les ficelles et j'ai fait "les bons voeux" qui m'ont valu des primes de déplacements au mode de calcul ubuesque, inefficace pour l'état et injuste (mais très lucratif pour moi) quand d'autres se sont tapés des postes horribles en cité.

          - Les outrances de 68. Mais 10 à 25 % des enseignants (c'est peu, mais je mets ma famille dedans) ont eu conscience que c'était n'importe quoi. Par ailleurs, dans les faits, le côté "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", en classe, chez 80 % du primaire, ça reste du discours et la réalité est assez répressive : on balance encore pas mal de lignes !

          - Pour les Pays-Bas, c'est semble-t-il un peu comme le système allemand : des gamins au Gymnasium (qui vont aller au Bac), des gamins dans un truc style intermédiaire entre collège et enseignement pré-professionnel (qui vont aller vers une formation orientée technique mais valable, rien à voir avec certaines de nos filières professionnelles poubelles. Des gens finissent ingénieurs en étant passés par là) et enfin, un truc pour, de ce que j'ai compris d'une amie allemande, les élèves en difficulté importante (et, dans les faits, dans les années 70-80, beaucoup de Turcs).

          - Le côté privé au Pays Bas doit être lié à une tradition efficace locale. Chez nous, les "libéraux" qui se pâment devant le privé à l'école me font rire. En effet, chez nous le privé n'a rien de privé : les enseignants sont payés par l'état et ils choisissent leurs élèves. Autant dire que, avec que des Charles-Henri à 14 de moyenne en CM2, je te constitue une sixième de champions, qui exploseront les scores même avec un robot comme prof. Par contre, dans le public, tu es obligé de garder (ou récupérer des autres collèges) les gamins officiellement virés. Avec 28 Ahmed-caillera ou Kevin-deux-de-tension-et-trois-de-QI, tu peux mettre Superpédagoman devant, tu décolleras pas du 2 de moyenne (qui se transformera, par la magie du "Pas de vagues" en 10,03 au brevet ! )

          - Ceci étant, il est clair que le système pyramidal actuel est naze. Je parle du primaire. Je crois qu'un système local, où des directeurs ou bien des responsables municipaux de l'enseignement choisiraient leurs équipes et leur mode de fonctionnement, ce serait pas mal. C'est plus ou moins ce qui se pratique en Allemagne et, dans une certaine mesure, aux USA.

          - Je vais prêcher pour ma paroisse et énerver le secondaire, qui selon moi (et les chiffres !) n'est pas efficace (J'y connais des gens pourtant très compétents et bosseurs), mais j'ai un peu mal au cul de constater que le primaire est sûrement ce qui marche le moins mal (pas le mieux, faut pas déconner, on parle de l'école française, là !!!) alors que c'est ce qui coûte le moins cher et que les prof des écoles sont parmi les moins bien payés de l'OCDE (même si notre paye reste très cool au regard du reste de la population et de nos vacances) !

        • Snow
          Snow commenté
          Modifier le commentaire
          Entièrement d'accord avec RON sur l'apprentissage et plus globalement les filières techniques et professionnels. C'est désormais la voie des élèves loupés en France.

          Le mécanisme est double : Les parents forcent leurs enfants à aller en filière générale car c'est synonyme de réussite. L'envie et les capacités de l'enfant sont ignorées. Du coté du corps enseignant, c'est grosso-modo pareil : Au dessus d'une certaine moyenne ( Car à partir du collège, il y a une dictature des notes qui dissimule les capacités et aptitudes réelles ), vous êtes envoyé en générale. Un peu comme au lycée : Plus de 14 en math, le lycée fera le forcing pour vous envoyer en filière S malgré votre désintérêt complet pour les matières.

          Résultat ? les filières techniques et professionnelles sont bourrés d’enfants terribles peu intéressés, les professeurs sont d'avantages des éducateurs qu'autre chose, les diplômes sont dévalorisés. Quand on sait que c'est censé être la voie de l'excellence a la Française...

          Autres conséquences : Un nombre de bacheliers tel que le diplôme ne vaut littéralement plus rien et sert uniquement de porte d'entrée pour le supérieur. Le supérieur quand a lui se voit inonder d'étudiants et n'as plus les capacités d’offrir des enseignements dans de bonnes conditions.

          Bref, l’enseignement en france c'est comme la justice : Tout à refaire.
          Dernière modification par Snow, 27 August 2020, 20h23.

      • Envoyé par Phil68000 Voir le message
        - Il y a 4 millions d'enfants dans le primaire. On doit tourner autour d'une moyenne de 23 gamins par classe. Tous mes chiffres et arrondis sont bien imparfaits, mais c'est pas grave, les ordres de grandeur sont très nets (et effarants !). Si on part du principe qu'un professeur des écoles coûte en moyenne 3500 € mensuels à l'état (ce qui prend en compte un salaire de 2000 € nets mais aussi des charges sociales et notamment la charge des déjà retraités - qui pourtant devraient avoir déjà fait l'objet d'un provisionnement en amont, mais bon....), ça coûte en gros 7 milliards. Soient 2% du budget de l'état.
        Tes ordres de grandeurs sont faussés par plusieurs choses.
        Premièrement il y avait 333 000 enseignants du premier degré public en 2019.
        78 740 en préélémentaire
        157 116 en élémentaire
        97 144 enseignants en mission de remplacement (y compris contractuels affectés en cours d’année), ou chargés d’enseigner dans des conditions particulières (enseignant mobile pour élèves en difficultés, enseignant chargé de classes pour enfants handicapés, etc.), ou directeurs d’écoles cumulant des missions de direction et d’enseignement.
        Du coup même a 3500€ mensuels ça fait déjà 14 milliards.

        Ensuite le salaire moyen d'un enseignant du premier degré c'était 2824€ bruts en 2019 en rajoutant les charges patronales on doit être au-dessus de 4000€ de coût mensuel pour l'Etat.

        Du coup tu dépasses allégrement les 16 milliards je pense.
        Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

        Commentaire


        • Phil68000
          Phil68000 commenté
          Modifier le commentaire
          Je crois que tu confonds primaire et premier degré.
          Premier degré, c'est maternelle + élémentaire et "primaire" c'est l'ancien terme pour "élémentaire", terme remplacé car un peu assimilable à "primitif" ou "basique". Un peu comme Alpes de Hautes Provence a remplacé le "dévalorisant " Basses Alpes.
          Ca fait 51 ans que je crois savoir ça en tout cas. Si je me trompe, j'avoue que ce serait une grosse découverte !!

        • blork
          blork commenté
          Modifier le commentaire
          Non je ne confonds rien.
          Ca fait effectivement 51 ans que tu crois savoir mais que tu te trompes.
          Primaire pour désigner l'élémentaire, c'est un abus de langage.

          Et si tu ne me crois pas : https://www.service-public.fr/partic.../vosdroits/N54

        • Phil68000
          Phil68000 commenté
          Modifier le commentaire
          Dont acte !

          ....En fait on a raison tous les 2 : le site se contredit en 2 lignes si tu regardes bien (il te donne raison puis sépare primaire et maternelle !!! Ils font fort quand même.)
          Bref, on ne parlait pas du même truc et j'utiliserai à l'avenir uniquement "élémentaire".

      • http://m.lessentiel.lu/fr/news/monde...erces-29176873

        Damn... Je serais curieux de regarder les CV des uns et des autres dans cette histoire.

        Les médias ayant cette fâcheuse tendance au manichéisme (Le gentil Antifa pacifiste contre le suprémaciste blanc d'extrême-droite), je les soupçonne de mettre de l'huile sur le feu.

        Je ne prends pas position. Je m'interroge seulement...

        La racialisation des conflits sociaux me dérange (Et ça arrive aussi en Europe) car ça revient à s'amuser avec une pochette d'allumettes et un bidon d'essence.

        J'aime le Sabzi Dal, Port Vale, les polos Fred Perry et le secteur privé...

        Influenceur n°1 de Lloyd.

        Commentaire


        • Envoyé par Ron Svenson Voir le message
          http://m.lessentiel.lu/fr/news/monde...erces-29176873

          Damn... Je serais curieux de regarder les CV des uns et des autres dans cette histoire.

          Les médias ayant cette fâcheuse tendance au manichéisme (Le gentil Antifa pacifiste contre le suprémaciste blanc d'extrême-droite), je les soupçonne de mettre de l'huile sur le feu.

          Je ne prends pas position. Je m'interroge seulement...

          La racialisation des conflits sociaux me dérange (Et ça arrive aussi en Europe) car ça revient à s'amuser avec une pochette d'allumettes et un bidon d'essence.
          T'es sérieux ? Peu importe le CV des personnes tuées ou des personnes présentes dans les "manifs" (oui il y a sans doute des personnes délictuelles (c'est rare que tu le sois par volonté profonde) si c'est ce que tu veux entendre), le mec a tiré au pif. Et il va y faire un tour armé. C'est un peuple d'abrutis arriérés, encore pire que chez nous, sauf qu'eux ont les armes.
          La racialisation des conflits sociaux, je pense qu'il n'y a pas besoin d'être noir pour soutenir black lives matter, tout comme il ne faut pas être juif pour être touché de la shoah.
          Mais généralement, lors de la grève de la SNCF, on retrouve pus d'agents de la SNCF, et lors de la grève de l'éducation nationale, il y a plus d'enseignants, c'est une sorte racialisation non pas d'origine, mais professionnelle. Ca n'empêche pas les autres de soutenir leur cause (sauf les connards d'aigris qui jalousent out le monde).
          Mais oui, j'aimerais que les gens se montrent plus même quand ils ne sont pas directement touchés par quelque chose, mais on le voit facilement, les gens manquent d'empathie (sauf pour les chiens abandonnés (ce qui est aussi dégueulasse)), du moment que ça ne touche pas leurs proches ou leur porte monnaie. Tout comme je préfèrerais que ce soit un arabe qui fasse un film sur le lynchage d'un juif, et un juif qui en fasse un sur l'injustice d'un arabe, plutôt que ce que l'on voit, l'inverse, ce serait plus fort. C'est "facile" d'être touché quand un "semblable" est victime.

          Commentaire


          • Envoyé par ncy54 Voir le message

            T'es sérieux ?
            Mortellement.
            J'aime le Sabzi Dal, Port Vale, les polos Fred Perry et le secteur privé...

            Influenceur n°1 de Lloyd.

            Commentaire


            • Ron Svenson
              Ron Svenson commenté
              Modifier le commentaire
              Snow Je pense avoir été clair. Et je ne suis pas là pour les explications de texte. Comprends ce que tu veux comprendre, ou ce qui t'arrange, ça ne m'importe en aucune façon.

            • Snow
              Snow commenté
              Modifier le commentaire
              Justement, tu es tout sauf clair. Car les vieux sous entendus pourris j'ai l'habitude, mais des insinuations aussi dénuées de sens c'est bien une première. Je voulais juste en te demandant de préciser tes propos voir devant quel degré d'ignominie on était.. Je crois avoir ma réponse.

              Fin de cet échange, donc.
              Dernière modification par Snow, 28 August 2020, 01h35.

            • Ron Svenson
              Ron Svenson commenté
              Modifier le commentaire
              Snow C'est dommage que tu le prennes ainsi car les CV des 3 victimes sont intéressants. Il semble que ces manifestants comme on les appelle aient tous un casier (Comme le tireur apparemment). Consommation de drogues, voies de faits avec armes et un serait même fiché comme criminel sexuel pour relations avec mineur. Mais bon, eux sont du bon côté...

          • Que ce soit Black Lives Matter et les suprémacistes en face, chez nous les Gilets et les Macronistes, les antifas et les RN, ce qui est mortel là-dedans, c'est la non-capacité de nos sociétés à s'auto-réguler de façon un tant soit peu moderne, démocratique et surtout consensuelle. Au sens de 80 % d'adhésion, car tu auras toujours une minorité de gens pas d'accord avec le meilleur des systèmes, quel qu'il soit.

            On a donné la parole uniquement à ces 20 % ces dernières années.

            Si tu es contre le changement du titre "10 petits nègres", t'es un raciste. Si tu es favorable à ce qu'on ne fasse pas des menus végés, boudhistes, halal, etc, à la cantine mais que tu considères les menus sans porc comme une exception acceptable à cette règle (parce que c'est culturellement très ancré, que ça revient pour certains à avoir l'impression de manger du rat, et parce que ça concerne plusieurs millions d'enfants désormais), on te traite de gaucho fossoyeur de l'identité française.....

            C'est ça qui donne les guerres. Si tu dois être "avec nous sinon tu es contre nous", il n'y a plus aucune nuance et tu finis par ne plus avoir qu'une seule option : sauver ta peau en intégrant le clan que tu pense le plus protecteur.

            Il est possible que ce soit la logique qui a présidé aux délires armés du gars.

            Cependant, le fait qu'il soit venu exprès d'un autre état, armé qui plus est, ne va pas vraiment dans ce sens mais plus dans celui d'un acte militant mûrement réfléchi.

            Dans tous les cas, l'envie partagée par pas mal de gens que les relations Blancs-Noirs donnent lieu à moins de morts en a provoqué 3 de plus....

            Commentaire


            • Envoyé par ncy54 Voir le message

              T'es sérieux ? Peu importe le CV des personnes tuées ou des personnes présentes dans les "manifs" (oui il y a sans doute des personnes délictuelles (c'est rare que tu le sois par volonté profonde) si c'est ce que tu veux entendre), le mec a tiré au pif. Et il va y faire un tour armé. C'est un peuple d'abrutis arriérés, encore pire que chez nous, sauf qu'eux ont les armes.
              La racialisation des conflits sociaux, je pense qu'il n'y a pas besoin d'être noir pour soutenir black lives matter, tout comme il ne faut pas être juif pour être touché de la shoah.
              Mais généralement, lors de la grève de la SNCF, on retrouve pus d'agents de la SNCF, et lors de la grève de l'éducation nationale, il y a plus d'enseignants, c'est une sorte racialisation non pas d'origine, mais professionnelle. Ca n'empêche pas les autres de soutenir leur cause (sauf les connards d'aigris qui jalousent out le monde).
              Mais oui, j'aimerais que les gens se montrent plus même quand ils ne sont pas directement touchés par quelque chose, mais on le voit facilement, les gens manquent d'empathie (sauf pour les chiens abandonnés (ce qui est aussi dégueulasse)), du moment que ça ne touche pas leurs proches ou leur porte monnaie. Tout comme je préfèrerais que ce soit un arabe qui fasse un film sur le lynchage d'un juif, et un juif qui en fasse un sur l'injustice d'un arabe, plutôt que ce que l'on voit, l'inverse, ce serait plus fort. C'est "facile" d'être touché quand un "semblable" est victime.
              Pour les chiens, peut-être qu'ils méritent plus d'empathie que les humains.
              Pour les arabes, les juifs et tout le reste, peut-être que le vécu de chacun fait qu'on se sent "plus" victime que les autres. Prend mon cas, je suis né en Algérie, j'ai pris un coup de pied au cul en 1962 et je me suis retrouvé dans un pays qui ne m'a pas super bien accueillit (sauf les Ch'tis). Et bien, j'ai une vision de la guerre d'Algérie qui n'est pas tout à fait celle de la gauche et je n'ai pas été déprimé par le décès de Gisèle Halimi, elle qui a soutenu TRES activement le F.L.N. Au passage, ma famille ne faisait pas partie de ce qu'on appelait "les Colons" là-bas. Donc, les leçons de morale...
              On aime la vérité... mais on croit que ce qu'on aime est la vérité (E. Klein)

              Commentaire


              • Personnellement, je n'ai jamais opprimé qui que ce soit.

                Mes ancêtres non plus.

                Donc, l'indignation à la BHL, je m'en tamponne mais à un point...

                NB: je préfère les animaux aux humains.

                J'aime le Sabzi Dal, Port Vale, les polos Fred Perry et le secteur privé...

                Influenceur n°1 de Lloyd.

                Commentaire


                • Envoyé par Phil68000 Voir le message
                  C'est ça qui donne les guerres. Si tu dois être "avec nous sinon tu es contre nous", il n'y a plus aucune nuance et tu finis par ne plus avoir qu'une seule option : sauver ta peau en intégrant le clan que tu pense le plus protecteur.
                  Ou fermer ta bouche, garder ton avis pour toi et faire ta petite vie tranquille...
                  Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

                  Commentaire


                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    Sur le fond, je suis d'accord et je fais comme ça.

                    Mais ça évolue mal. Regarde le cas du flic noir insulté par des manifestants pro-Traoré (ils le traitent de vendu, etc...). Ce gars fait sa vie tranquille (son job) sans donner son avis. Et on lui demande de se situer. Le type est en droit de penser que s'il réside au même endroit que ces manifestants, lui et sa famille se feront emmerder régulièrement.
                    D'un autre côté, j'imagine bien que ses collègues flics le mettent assez souvent aussi en position de devoir se prononcer (sur le thème : "T'as vu ? C'est quand même souvent des noirs et des arabes qui nous caillassent"), donc le gars doit choisir entre son identité de flic ou son identité de noir. C'est la négation même du principe de république française et de nationalité à la française. Et aux USA, c'est un peu le même délire.

                    Après, dans les faits, dans ma vie quotidienne, je fais comme tu dis : tu évites les quartiers de merde, les bus à problèmes et les éventuels conflits qui vont avec. On regarde ailleurs, quoi. Le souci, c'est que les gens "normaux et paisibles" font ça, depuis longtemps, et laissent le champ libres aux gens plus motivés, voire extrémistes. Certains journalistes/éditorialistes/intellectuels montent ça en graine, en plus, pour diverses raisons. Du coup, ça prend des proportions assez dingues.

                    Alors effectivement, depuis 10-15 ans, je me dis toujours : ce qu'on voit à la télé est grave, mais ce que je vis au quotidien m'est très supportable. Où donc mettre la limite ? Penser que ça craint ou bien laisser pisser ?

                    Ce sont des trucs extérieurs qui me font alors bouger : l'irruption inattendue des Gilets Jaunes, par exemple, qui me semble être en partie l'expression d'une majorité silencieuse "blanche peu éduquée" qui veut être moins silencieuse.
                    Autre truc personnel : mon père habite dans un quartier - dans le sud - qui devrait être paisible et est rendu invivable par quelques voyous. La réponse des autorités, au lieu d'être efficace, est au contraire inexistante. Donc un territoire "facile à reconquérir" (c'est pas du tout une cité pourrie) s'enfonce au contraire dans le bordel. Ca donne à réfléchir.

                  • Ron Svenson
                    Ron Svenson commenté
                    Modifier le commentaire
                    Phil68000 Le problème est que les politiques (de tous bords) ont été très laxistes sur bien des points et que les forces de l'ordre ont aussi suivi le même chemin par idéologie et/ ou lâcheté (Voir le scandale de Telford en Angleterre).

                    En ce moment, on parle beaucoup de Grenoble. Mais, Champ Le Bœuf, avec des copains, on a manqué de se faire poignarder dans un bus en 88. Mon pote a juste eu le temps de sauter du bus à l'arrêt quand la lame a frôlé son épaule. Ca fait 32 ans mais déjà à l'époque, c'était chut. Et j'aurais d'autres histoires à raconter. Comme tout le monde.

                    Depuis quelque temps, dans mon Quartier, on commence ä avoir des problèmes de drogue, on retrouve des seringues devant l'école, etc. Les mecs se shootent dans les entrées, défèquent dans les descentes de garage, etc. Tu appelles la police: ils viennent et ils font un boulot d'assistante sociale. Ils te disent qu'ils ne peuvent rien faire et que tu dois envoyer un courrier au bourgmestre.

                    Alors oui, tu peux te taire et vivre ta vie mais au bout d'un moment, et bien, c'est toi qui fait le boulot en virant les nuisibles.

                • Envoyé par Kibis Voir le message

                  Pour les chiens, peut-être qu'ils méritent plus d'empathie que les humains.
                  Pour les arabes, les juifs et tout le reste, peut-être que le vécu de chacun fait qu'on se sent "plus" victime que les autres. Prend mon cas, je suis né en Algérie, j'ai pris un coup de pied au cul en 1962 et je me suis retrouvé dans un pays qui ne m'a pas super bien accueillit (sauf les Ch'tis). Et bien, j'ai une vision de la guerre d'Algérie qui n'est pas tout à fait celle de la gauche et je n'ai pas été déprimé par le décès de Gisèle Halimi, elle qui a soutenu TRES activement le F.L.N. Au passage, ma famille ne faisait pas partie de ce qu'on appelait "les Colons" là-bas. Donc, les leçons de morale...
                  J'ai quand même un peu de mal avec les personnes plus touchés par un tigre de cirque ou animal de zoo, que par des personnes qui meurent en traversant la Mediterranée ou d'un sdf. On peut soutenir toute cause, même la plus futile, mais pas en s'en battant les steaks de choses comme cela.
                  Tu peux prendre mon message comme une leçon de morale, c'était pas le but. C'est légitime d'être touché quand ça touche un semblable, mais pour moi c'est plus fort quand d'autres personnes qui n'ont rien à voir le sont aussi et le montrent. C'est aussi à cela (pour moi) qu'on peut avoir une idée pus précise de sa pertinence.
                  Mais il y a une défiance créée par certains politiques et médias entre certaines catégories de personnes. Et l'entre soi n'arrange pas les choses. Ca fait une société encore plus individualiste et communautariste.

                  Commentaire


                  • Envoyé par ncy54 Voir le message

                    J'ai quand même un peu de mal avec les personnes plus touchés par un tigre de cirque ou animal de zoo, que par des personnes qui meurent en traversant la Mediterranée ou d'un sdf. On peut soutenir toute cause, même la plus futile, mais pas en s'en battant les steaks de choses comme cela.
                    Tu peux prendre mon message comme une leçon de morale, c'était pas le but. C'est légitime d'être touché quand ça touche un semblable, mais pour moi c'est plus fort quand d'autres personnes qui n'ont rien à voir le sont aussi et le montrent. C'est aussi à cela (pour moi) qu'on peut avoir une idée pus précise de sa pertinence.
                    Mais il y a une défiance créée par certains politiques et médias entre certaines catégories de personnes. Et l'entre soi n'arrange pas les choses. Ca fait une société encore plus individualiste et communautariste.
                    Ton avatar est limite, par les temps qui courent
                    Follow Monsieur Locke On Twitch TV

                    Commentaire


                    • ncy54
                      ncy54 commenté
                      Modifier le commentaire
                      Haha oui

                    • Ron Svenson
                      Ron Svenson commenté
                      Modifier le commentaire
                      ncy54 Halte à la Grumpycatophobie..
                  Chargement...
                  X