Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • "Un terroriste mort ne peut pas faire de mal à la Grande-Bretagne", a jugé le nouveau ministre de la Défense, Gavin Wiliamsson.
    https://www.lexpress.fr/actualite/mo...h_1967515.html
    on ferait mieux de s'en inspirer...

    Commentaire


    • tintin7
      tintin7 commenté
      Modifier le commentaire
      Le dire, c'est une chose, le faire c'en est une autre. Et il s'en est pris plein les dents par les autres politiciens depuis qu'il a sorti sa petite phrase. Alors nous dire que Londres veut éliminer les citoyens britanniques membres de Daesh c'est un gros foutage de gueule. Il a plus de chances de se faire virer que d'être entendu par le reste du gouvernement.

  • Envoyé par Scatman Voir le message
    "Un terroriste mort ne peut pas faire de mal à la Grande-Bretagne", a jugé le nouveau ministre de la Défense, Gavin Wiliamsson.
    https://www.lexpress.fr/actualite/mo...h_1967515.html
    on ferait mieux de s'en inspirer...
    Faut voir si nos dirigeants ont réellement des burnes..

    Commentaire


    • Une collision entre un TER et un bus scolaire s'est produite, ce jeudi, vers 16h00, à Millas, sur un passage à niveau dans les Pyrénées-Orientales. D'après nos informations, il y a plusieurs victimes....

      D'après les premières informations dont nous disposons, un accident mortel vient de se produire entre un TER et un bus scolaire à Millas, près de Perpignan.

      Plan blanc déclenché

      Un accident vient de se produire à Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Un train TER a percuté un bus scolaire sur un passage à niveau sur l'axe ferroviaire Perpignan-Villefranche-de-Conflent, d'après la SNCF. Les secours s’organisent. Le plan blanc a été déclenché. D'après la direction régionale de la SNCF, la barrière du passage à niveau était fermée.

      Une cellule de crise a été déclenchée à la préfecture de Perpignan. Le préfet se rend sur les lieux de l'accident. D'après la gendarmerie, le bilan provisoire fait état de 2 morts, 7 blessés graves et 2 blessés légers.
      Certaines personnes sont des loutres, et d'autres des cailloux....
      (Sheldon Cooper BBT)

      Commentaire


      • Tomcris
        Tomcris commenté
        Modifier le commentaire
        Quelle horreur, le bilan vient de monter à 4 morts (le plus jeune à 8 ans et le plus agé 15)
        Je n'ose meme pas imaginer l'état dans lequel se trouve les familles de ces enfants.

      • Harley Quinn
        Harley Quinn commenté
        Modifier le commentaire
        A 10 jours de Noël...
        Un drame horrible pour ces familles...
        Je pense que je deviendrais folle moi

    • Il y a toujours eu des accidents sur ce genre de passage à niveau, je ne comprend pas qu'il en existe encore....en 2017!
      Ah c 'est sur ils préférent fabriquer tout type de radars c'est plus interessant pour la sécurité....

      Commentaire


      • blork
        blork commenté
        Modifier le commentaire
        En 2008 il y en avait 18 364 dont 364 jugés préoccupants et prioritaires.
        160 ont été "fermés" entre 2008 et 2012. Et depuis donc, presque 3000 passages à niveau ont été supprimés.
        http://www.lefigaro.fr/actualite-fra...-supprimes.php

        On ne peut pas dire que rien n'est fait. Mais comme l'a dit Rhada, le nerf de la guerre c'est le fric.
        Une fois que les 163 les pires identifiés en 2017 auront été fait, il y en aura 163 autres qui deviendront prioritaires, etc.

      • Harley Quinn
        Harley Quinn commenté
        Modifier le commentaire
        C'est toujours la faute du pognon.....
        Bon courage aux mecs qui vont aller annoncer cette "excuse" aux familles des victimes.
        "Vos enfants sont morts parce qu'on a pas trouvé 5M pour sécuriser un passage à niveau..."
        "Mais dans le même temps, la SNCF est fière de vous annoncer que le TGV change de nom et grâce à une campagne de pub de" quelques millions" devient inouï.... "

        Moi perso, le mec qui vient un jour m'annoncer une telle nouvelle, j'espère qu'il aura fait son testament avant de sonner à ma porte. Parce qu'il prendra pour tout le monde.....

      • blork
        blork commenté
        Modifier le commentaire
        Mais bien sur que c'est toujours une histoire de pognon.
        C'est une histoire de pognon de sécuriser les départementales qui vont passer à 80km/h.
        C'est du pognon d'entretenir l'A31 entre Toul et le Luxembourg et que faire rouler les gens moins vite ça use moins la route donc ça coute moins cher.

        A un moment donné comme je l'ai dit y a 15 000 passages à niveau.
        Celui-ci n'était semble-t-il pas considéré comme prioritaire par rapport à d'autres.
        Donc sauf à s'occuper des 15 000 (donc lâcher 80 milliards) y aura toujours des accidents dramatiques sur des passages à niveau et on viendra toujours dire "y avait qu'à s'en occuper".

        Bien sur cet accident est horrible et il n'est pas question de dire aux familles "votre enfant est mort parce que ça coutait 5 millions de refaire ce passage à niveau".

        Maintenant ouais la SNCF claque du pognon en pub, comme à peu près toutes les sociétés du monde.
        Alors oui ils auraient pu utiliser ce pognon pour refaire CE passage à niveau.
        Et puis il y aurait eu un accident sur un autre et on aurait dit "bah ils auraient pu aussi refaire celui-là".
        Et ainsi de suite.
        Cependant le fait est qu'il y a 15 000 endroits en France où ça aurait pu arriver, surtout si comme ça a été évoqué il s'agit d'un problème de panne du bus au mauvais endroit, et que pour supprimer ces 15 000 endroits ça avoisine les 80 milliards de facture et que c'est 2 fois et demi le chiffre d'affaire annuel de la SNCF...

        D'ailleurs si vraiment c'est un souci technique du bus, et vu les photos c'est un bus qui a déjà bien vécu, on peut peut-être aussi dire "si la compagnie de car avait acheté des bus récents, le bus n'aurait pas calé sur un passage à niveau et ce soir ces enfants seraient dans leur lit."
        Mais c'est sur c'est plus facile de dire c'est la faute de la SNCF.

        PS : avant qu'on me fasse encore un procès d'intention comme avec Raquel Garrido et compagnie, je précise que je m'en contrefiche de la SNCF et que s'il s'avère qu'elle a une quelconque responsabilité j'espère qu'elle sera condamnée, mais je pense qu'il faut aussi rester honnête intellectuellement 5 minutes.
        Dernière modification par blork, 14 décembre 2017, 21h13.

    • Je viens de voir les premières images du bus, il a été litéralement coupé en 2, le train roulait normalement à 80km/h

      Commentaire


      • Il existe plusieurs types de passage à niveau :

        SAL 0 : C'est à dire où il n'y aucune barrière mais avec une signalisation en croix rouge et blanche.
        SAL 2 : Signalisation lumineuse + 2 barrières
        SAL 4 : Signalisation lumineuse + 4 barrières

        Le problème, c'est que supprimer des passages à niveau coûtent relativement cher. Cela frôle le million d'euros minimum et les plus accidentogènes sont priorisés. Soit rénovation en faisant des ponts route ou des ponts rails soit les contourner soit tout simplement les supprimés.
        Sur ma ligne, il y au moins 3 passages à niveau non gardés donc SAL 0. Récemment, une a été supprimé.
        A mon poste, c'est un passage à niveau SAL 4 où c'est moi qui ouvre et ferme les barrières à l'approche d'un train.

        98% des accidents sont dû aux conducteurs. Quand les conducteurs comprendront que quand les signaux lumineux clignotent, faut s'arrêter. C'est comme un feu rouge. Les conducteurs risquent 4 points et 135€ d'amende.

        Harley Quinn D'ailleurs, c'est la SNCF qui entretient les passages à niveau.
        Tomcris 80km/h car sur la tablette où le conducteur à sa fiche "de route" il est bien stipulé que sur tel distance, il doit rouler à tant, tel distance il doit rouler à tant.. etc.
        De plus, c'est une ligne à voie unique, sur ce que je vois.

        De toute façon, les TER peuvent rouler maximum jusqu'à 160km/h
        Dernière modification par Yoyo88, 14 décembre 2017, 19h51.

        Commentaire


        • michka
          michka commenté
          Modifier le commentaire
          J'ai vu sur youtube une scène magnifique. C'était en République tchèque. Un camionneur polonais ignore les feux et est engagé quand les barrières tombent d'un coup. Cet abruti pile et n'a pas l'idée de forcer les barrières. Il avance juste un peu pour mettre sa cabine à l'abri et c'est un train rapide (pendulaire) qui se mange la remorque. Sauf qu'il transportait des plaques de métal et il y a eu plusieurs décès parmi les passagers du train, aussi une amputation des jambes, et des blessés parmi les gens sur le quai de la gare qui était juste après. Le camionneur a pris de la prison ferme.

        • Yoyo88
          Yoyo88 commenté
          Modifier le commentaire
          Je le redirai jamais assez. Si des personnes sont bloqués dans un passage à niveau.. Foncez dans les barrières. Ils ne sont pas en métal. Je préfère largement qu'un mec pète une barrière qu'il y ait un mort.

      • Sait-on déjà si des responsabilités sont connues ? Le chauffeur du bus qui aurait merdé ou autre ?

        Commentaire


        • Tomcris
          Tomcris commenté
          Modifier le commentaire
          C'est une femme qui conduisait ce bus, en général elles sont beaucoup plus prudentes que les hommes, cela m'etonnerait qu'elle ait forcée le passage.
          Voilà ce style de bus un peu viellot...
          https://www.transbus.org/construc/irisbus_recreo.html

        • Harley Quinn
          Harley Quinn commenté
          Modifier le commentaire
          Les autorités continuaient d'enquêter, samedi 16 décembre, sur la collision mortelle entre un train et un bus scolaire à Millas (Pyrénées-Orientales). Claire* se trouvait dans un second autocar, qui suivait celui percuté par le TER, au moment du drame. "On a vu le train arriver, mais les barrières ne se sont pas baissées, il n'y avait pas de feux clignotants, raconte la collégienne à France 3, deux jours après le drame. C'est là que [le train et l'autocar] se sont percutés. Ça a fait un gros bruit."
          ...........

        • blork
          blork commenté
          Modifier le commentaire
          Selon la majorité des témoins auditionnés, les barrières du passage à niveau - qui ont été dégradées et seront analysées - étaient «fermées» au moment de l'impact.
          Alors que selon la majorité des témoignages indiquent que les barrières étaient fermées au moment où le bus était sur la voie, une troisième hypothèse fait peu à peu surface. Les barrières auraient pu se fermer lorsque l'autocar était déjà sur les voies.
          Selon la SNCF, la barrière du passage à niveau dans le sens où circulait le bus est brisée, sans que l'on sache si c'est le bus scolaire qui l'a forcée ou si elle a été détruite lors de la collision, rapporte le média. La seconde barrière en sens inverse d'où venait le bus est effectivement levée mais c'est le fonctionnement normal puisqu'elle se relève après le passage du train.
          Bref attendons les résultats de l'enquête...

      • La neutralité du net abrogée aux USA.
        http://www.lemonde.fr/pixels/article...6_4408996.html

        Commentaire


        • https://www.francetvinfo.fr/economie...s_2519311.html
          Face à face

          Commentaire


          • Un 6e enfant est décédé suite de ses blessures dans cette catastrophe de Millas.
            https://www.ladepeche.fr/article/201...es-niveau.html

            Par contre si l'on lit cet article complet, ce qui suit fait froid dans le dos:
            " Des dysfonctionnements récents sur d’autres passages à niveau de la ligne du TER

            Les barrières du passage à niveau de Millas étaient-elles ouvertes ou fermées quand le TER a percuté le bus scolaire jeudi dernier ? La conductrice du bus assure que ces barrières étaient ouvertes alors que le conducteur du train dit le contraire.

            Or, plusieurs témoignages font état d'incidents et de dysfonctionnements des barrières sur la ligne quelques jours avant le drame selon nos confrères de l'Indépendant. Mickaël, un livreur de Saint-Feliu-d'Avall raconte une scène vue trois jours avant la collision sur un passage à niveau de la ligne Perpignan/Villefranche-de-Conflent : "C'était entre 6h30 et 7h00 du matin. On était quatre voitures, j'étais en deuxième position. Les barrières du passage à niveau se sont baissées mais elles se sont arrêtées à moitié. Et les feux qui clignotaient se sont arrêtés. On a eu peur. La dame devant moi est descendue de sa voiture et je lui ai dit : "Je vais me mettre sur la voie et faire le guet pour que vous passiez". On s'est aidé comme ça à tour de rôle. J'ai appelé aussitôt le 17 pour signaler à la gendarmerie que le passage à niveau était en panne. Que les voitures pouvaient passer mais qu'on ne savait pas si un train allait arriver. Les gendarmes m'ont dit qu'ils allaient contacter la SNCF pour les avertir".

            Un autre témoin, Nicolas, raconte que sur un passage à niveau du Soler, non loin de là, il y a un mois et demi, "les barrières d'un passage à niveau ne se sont pas relevées après le passage du train. On était une vingtaine de véhicules et on a dû faire du zigzag entre les barrières pour passer". "

            Commentaire


            • Avatar de « Invité »
              Invité commenté
              Modifier le commentaire
              Dans ce genre de situation j'aurais plutôt tendance à croire le témoignage du conducteur du train, qui a l'expérience et l'habitude de ce genre de situation, plutot que les témoignage de badauds qui ne savent pas vraiment ce qu'ils ont vu et qui finissent pas se créer de faux souvenirs après avoir été influencés par les témoignages entendus à la tv... c'est un peu comme les gens qui prétendu avoir "vu" le nuage de Tchernobyl en 1986 (c'est un bon exemple de faux souvenirs créés par l'imaginaire collectif)

            • blork
              blork commenté
              Modifier le commentaire
              http://www.pourlascience.fr/ewb_page...nirs-28487.php

              Dans une expérience, nous faisions assister des sujets volontaires à un faux accident automobile, à un carrefour où se trouvait un panneau «stop». Puis on suggérait à la moitié des sujets que le signal était en fait un panneau «cédez le passage». Lorsque l’on demandait ensuite de quel panneau les sujets des deux groupes se souvenaient, on observait que ceux qui avaient subi la suggestion se souvenaient plutôt d’un «cédez le passage»

            • blork
              blork commenté
              Modifier le commentaire
              http://psychotemoins.inist.fr/?Fiabi...es-temoignages

              un témoin, très influant puisque proche de la scène du crime, s’est souvenu devant d’autres témoins que le meurtrier portait une veste de camouflage de type militaire. Cette information a été retrouvée dans les déclarations faites par des personnes différentes. Elle était pourtant erronée : le meurtrier portait un pull gris.

          • Petite vidéo pêchée sur FB. J'ai le sentiment que c'est en France sans en être certain :

            https://www.facebook.com/alain.franc...4885296325041/
            On aime la vérité... mais on croit que ce qu'on aime est la vérité (E. Klein)

            Commentaire


            • Kibis
              Kibis commenté
              Modifier le commentaire
              Ok. C'était juste pour souligner que des dysfonctionnements sont possibles.

            • Yoyo88
              Yoyo88 commenté
              Modifier le commentaire
              C'est en Pologne. D'ailleurs, on voit très bien sur la vidéo que c'est une personne qui doit fermer les barrières du passage à niveau. Ils sont manuels. Alors qu'en France, c'est soit par circuit de voie, soit par pédale.

          • Alors là hasard extraordinaire, le mec qui a envoyé la vidéo est un de mes meilleurs potes Vous vous en foutez mais tant pis !

            Commentaire


            • De ce que j'ai lu, c'est ce qui se passe si le système de détection du train (pédale d'annonce) ne fonctionne pas. Il y a un deuxième système à proximité immédiate du passage à niveau (la "zone courte", soit 20 mètres de part à d'autre) qui est conçu pour éviter la remontée intempestive des barrières dans le cas où deux train se croisent. Dans la vidéo du pote de Rhadamanthe postée par Kibis on dirait que c'est le cas.

              Ça expliquerait pourquoi la conductrice du car aurait vu les barrières ouvertes (au moment où elle se serait engagée) et pourquoi les autres témoins auraient vu les barrières fermées (vu qu'elles se seraient fermées au moment de l'arrivée du train, sans jamais se rouvrir vu que le train n'a probablement jamais quitté la zone courte.

              Pas sûr qu'il y a ce système sur une voie unique cependant, et je soupçonne que la voie en question était unique justement... Donc je sais pas, mais je pense que les enquêteurs seront mieux renseignés que nous, et heureusement.

              Commentaire


              • Envoyé par michka Voir le message
                De ce que j'ai lu, c'est ce qui se passe si le système de détection du train (pédale d'annonce) ne fonctionne pas. Il y a un deuxième système à proximité immédiate du passage à niveau (la "zone courte", soit 20 mètres de part à d'autre) qui est conçu pour éviter la remontée intempestive des barrières dans le cas où deux train se croisent. Dans la vidéo du pote de Rhadamanthe postée par Kibis on dirait que c'est le cas.

                Ça expliquerait pourquoi la conductrice du car aurait vu les barrières ouvertes (au moment où elle se serait engagée) et pourquoi les autres témoins auraient vu les barrières fermées (vu qu'elles se seraient fermées au moment de l'arrivée du train, sans jamais se rouvrir vu que le train n'a probablement jamais quitté la zone courte.

                Pas sûr qu'il y a ce système sur une voie unique cependant, et je soupçonne que la voie en question était unique justement... Donc je sais pas, mais je pense que les enquêteurs seront mieux renseignés que nous, et heureusement.
                Ligne de voie unique dit par pédale. Après, je n'ai pas la configuration de la ligne mais étant donné que c'est en pleine ligne, cela fonctionne par pédale. Elle doit être à au moins 1km. Entre les feux rouges clignotants et l'abaissement des barrières, il y a 7 secondes. Ensuite, elles se ferment. Puis le train arrive dans la zone courte pour maintenir fermé les barrières.

                A Millas, le train était à 80km/h... 800 mètres pour s'arrêter. 10x plus qu'une voiture.
                De plus, les barrières est un faux débat comme j'ai souvent dit puisque les feux clignotants font foi dans le code de la route.
                Et si c'est bien ce que je dis, vu qu'on est en voie unique, le circuit de voie n'est pas mis en place mais par pédale.

                Commentaire


                • Envoyé par Yoyo88 Voir le message

                  Ligne de voie unique dit par pédale. Après, je n'ai pas la configuration de la ligne mais étant donné que c'est en pleine ligne, cela fonctionne par pédale. Elle doit être à au moins 1km. Entre les feux rouges clignotants et l'abaissement des barrières, il y a 7 secondes. Ensuite, elles se ferment. Puis le train arrive dans la zone courte pour maintenir fermé les barrières.

                  A Millas, le train était à 80km/h... 800 mètres pour s'arrêter. 10x plus qu'une voiture.
                  De plus, les barrières est un faux débat comme j'ai souvent dit puisque les feux clignotants font foi dans le code de la route.
                  Et si c'est bien ce que je dis, vu qu'on est en voie unique, le circuit de voie n'est pas mis en place mais par pédale.
                  J'en sais pas plus que ce que j'ai lu rapidement hier sur des sites d'afficionados de trains, mais du coup, si pour une raison ou une autre la pédale ne fonctionne pas, il n'y a ni feux ni fermeture de barrières non ? Et la fermeture du PN est déclenchée par l'arrivée du train en zone courte, soit beaucoup trop tard.

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X