Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Zemmour est présent dans l'actualité à plusieurs reprises en ce moment suite à CNEWS, la rupture entre lui et la quotidienne ou il débattait.
    Je ne sais pas s'il sera candidat en 2022 en attendant ce qu'il dit en ce moment ça fait longtemps qu'il le dit.
    Je trouve qu'il est caricaturé trop facilement car il ne faut pas lui enlever sa culture et son sens du débat,
    il dit de bonnes choses, d'autres très contestées, sa vision est très sombre mais ça n'enlève pas sa connaissance très poussée.

    Commentaire


    • à Fab : Attention aux brevets de grande culture générale. Ca a beaucoup servi les mitterrandolâtres, le vernis culturel cachant bien la francisque, l'envoi du contingent en Algérie et les écoutes illégales.
      Par ailleurs, Zemmour dit aussi parfois des conneries, mais avec l'aplomb du gars qui, par ailleurs, est bien plus cultivé que la moyenne des journaleux-politiques (moyenne assez basse et qui fait d'ailleurs peur... et je connais quelques experts et autres politologues de second rang, je sais de quoi je parle, tout n'est pas top).

      Enfin, Zemmour illustre le mal occidental (et particulièrement français) des 30 dernières années : il dit des choses de bon sens (exemple : l'histoire des prénoms maghrébins pour des français de 3ème ou 4ème génération, qui ne montre pas une intégration très réussie. C'est factuel, sociologiquement sujet à débat, et sûrement problématique, et ça n'a rien de raciste) et ... il est le seul ! N'importe quelle personnalité qui se veut "raisonnable" et espère conserver un quelconque avenir politique ou médiatique se censure et ne dit pas ce genre de choses. Car 3 pelés et 2 tondus, professionnels de l'indignation facile et généralement racisée, la traiteraient de nazis et instilleraient le doute à ce propos dans la tête de possibles électeurs futurs.
      Zemmour s'en branle, il en fait même son fond de commerce. Les gens se disent "Ca c'est vrai, donc le reste qu'il dit aussi, a priori. Il n'est pas un affreux Jojo et les autres sont des couilles molles".

      Et il en profite pour faire passer des idées rétrogrades, réac, voire délirantes (les femmes à la cuisine ...).

      Résultat : les connards super gauchistes ont créé de toutes pièces leur pire ennemi.... ou alors ces gens-là se savent tous écartés du pouvoir réel à jamais et se font les alliés objectifs les uns des autres dans le but de vendre des livres et du temps d'antenne.... Oh non, voyons ..... Pour moi, Zemmour disant à Rokhaya Diallo qu'elle aurait dû s'appeler Corinne, c'est l'équivalent du Pacte Germano-Soviétique d'août 39.

      Et les pauvres cons de Polonais, c'est nous, les Français ni racistes ni fascinés par les cailleras ou les indigénistes...



      à Ron

      J'ai personnellement une grande nostalgie de la France Pompidolienne. J'avais 5 ans en 1974, quand la crise a vraiment éclaté (avec l'élection de Giscard en corollaire, soit la fin de la France gaullienne des 30 glorieuses). Bien sûr, c'est l'écueil des madeleines de Proust : pour des raisons diverses (petite enfance totalement béate de bonheur, c'est après qu'on commence à prendre conscience que tout n'est pas rose ni simple, vie familiale tranquille avant de futurs bouleversements, divorces, etc...), les souvenirs s'embellissent et une situation personnelle heureuse peut facilement être extrapolée à la société dans son ensemble.

      Il faut être clair : tout n'était pas génial en 1973. Par exemple, au niveau social, l'équivalent du Rmiste ou du super-précaire actuel existait, en termes de revenus et d'exclusion sociale. Ca s'appelait l'ouvrier agricole. Enorme différence avec les précités : le gars bossait 60 heures par semaine, dormait dans la paille, se lavait au jet froid et n'avait ni télé, ni internet ni téléphone ni voiture ni pass navigo.

      Mais tout de même, cette société était globalement heureuse. On ne se prenait pas la tête pour les moeurs. En 1973, les hommes de la famille ont été en bateau à l'île du Levant. J'étais super fier à 4 ans d'être convié à cette grande aventure virile tandis que les femmes restaient à terre, attendant le retour de leurs héros avec une vague angoisse (car la mer, parfois, réclame sa part de sang !). Egrillards, mes ainés (papa, tonton, jeune con ami de la famille, voyez le genre, tout en finesse et clins d'oeil appuyés.... léger, quoi !) étaient partis à la découverte de l'île, haut lieu naturiste de l'époque. Bon, les mecs se baladaient la quéquette à l'air et les femmes étaient topless en monokini, c'était pas non plus la grande partouze façon tarés du Cap d'Agde, vous voyez....

      2 ans après, les topless monokinis (mais pas les bites en liberté, comme quoi l'inégalité de genre peut aussi être gage de bon goût) apparaissaient sur les plages françaises. Ma mamie (instit de la 3ème république, lozérienne religieuse, descendant sur une plage languedocienne pour la première fois de sa vie) fit un peu la moue... puis passa à autre chose au bout de 5 mn. Et tout le monde pareil.

      Aujourd'hui, tu as des mecs qui viennent demander aux rares topless regardables (car celles qui continuent font souvent ça depuis leur 20 ans.... il y a 45 ans, aïe, aïe, aïe !!) de se rhabiller pour pas choquer leurs gosses et des flics municipaux emmerdent les burkinis, qui leurs demandent alors d'emmerder les topless.... ce qu'ils font ! Bref, on s'éclate.

      Mes premiers émois sexuels datent des pubs pour le savon-douche Fa (langoureusement passé sur des seins sublimes) et ça n'a pas fait de moi un violeur, un harceleur ou un gars mieux payé que la nana faisant le même boulot. Mais par contre, un "artiste" aurait hurlé à la radio qu'il réclamait une pipe à sa copine en la traitant globalement de pute, le mec, il finissait en taule, point !

      Au niveau économique, les patrons avaient certes tous les droits.... surtout celui de se retrouver sans employés ! Si l'on excepte les grosses industries paternalistes avec leurs contingents d'OS de père en fils (ça aussi, ça mettait une bonne tache de gris dans la chromo licornesque de 1973), les boites qui se foutaient trop de la gueule de leurs employés avec un minimum de qualifications voyaient ceux-ci se barrer chez le voisin qui payait mieux. Les pères disaient aux fils : "J'ai eu mon certif et mes premiers congés payés en 36, j'ai vu la mer en 55 et j'ai eu ma première voiture en 65. Toi, tu as eu une Vespa pour ton bac, tu auras ta voiture à 21 ans et tu me raconteras comment c'était, tes premières vacances aux sports d'hiver".

      En 2021, c'est plutôt : "Tu l'as faite ta validation des acquis reprenant tous tes stages et CDD ? Parce qu'à 35 ans, je te cache pas que si tu te trouvais un studio, ta soeur de 28 serait soulagée d'avoir enfin ta chambre"....

      Après, Ron, je pense qu'il est effectivement presque impossible de revenir en arrière.

      Et la preuve que c'était mieux : j'ai une AESH dans ma classe (22 ans, payée des clopinettes alors qu'elle est utile à la société et fait autant d'heures que moi sur place - pas les corrections après, bien sûr - et ivoiro-algérienne d'origine). Quand je lui raconte certains de ces trucs, elle hallucine (sur les 3 chaines sans télécommande aussi !!) et voit ça comme une sorte de truc trop sympa pour être vrai. En tout cas inaccessible.
      Dernière modification par Phil68000, 17 septembre 2021, 20h52.

      Commentaire


      • Ron Svenson
        Ron Svenson commenté
        Modifier le commentaire
        Je ne verse pas vraiment dans la nostalgie. Ca m'emmerde et je pense qu'on a tendance à embellir le passé.

    • Je partage ton avis sur son positionnement culturel par rapport aux autres journaleux politiques et finalement
      j'allais dire que quand l'opposition tente de le contre dire sur certains propos
      ils ajoutent dans leurs objections un tas d'âneries qui les font perdent en crédibilité.
      J'ai vu un débat justement sur le sexe féminin ou Zemmour était questionné sur ce sujet,
      il s'en sort comme une anguille

      https://www.youtube.com/watch?v=YvwojfZ90DM

      Commentaire


      • Envoyé par Fab Voir le message
        Je partage ton avis sur son positionnement culturel par rapport aux autres journaleux politiques et finalement
        j'allais dire que quand l'opposition tente de le contre dire sur certains propos
        ils ajoutent dans leurs objections un tas d'âneries qui les font perdent en crédibilité.
        J'ai vu un débat justement sur le sexe féminin ou Zemmour était questionné sur ce sujet,
        il s'en sort comme une anguille

        https://www.youtube.com/watch?v=YvwojfZ90DM
        Je n'écoute pas Zemmour à part dans ces extraits qu'on me donne à voir sur les réseaux sociaux ou sur des forums.

        Alors je ne sais pas si ces vidéos d'extraits d'interventions de ce personnage sont comme les highlights qui sont fait sur les footballeurs pour les faire passer pour Messi, et que ces extraits seraient en quelque sort le condensé du meilleur de Zemmour, mais je trouve ça médiocre en fait.

        C'est parce qu'il enchaine des citations d'auteurs ou qu'il cite des lois napoléoniennes qu'il serait un cador qui mettrait en PLS les gens essaient d'échanger avec lui (parce que là je ne vois aucun débat en fait, il ne me semble d'ailleurs pas que Zemmour soit là pour ça en fait) comme le dit le titre de cette vidéo ?

        Rien que le premier extrait avec Francis Huster est juste ridicule.
        Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

        Commentaire


        • Ron Svenson
          Ron Svenson commenté
          Modifier le commentaire
          Francis Huster est basiquement assez ridicule.

          Avec ou sans Zemmour.

      • tu as raison c'est qu'une sorte de best of,
        perso j'ai regardé sa chronique sur CNEWS que j'appréciais.
        Chez Ruquier par contre je n'aimais pas ses interventions et ses jugements littéraires.

        Commentaire


        • Je ne regarde pas Zemmour dans son émission, et il y a multitude de sujet avec lesquels je ne suis pas d'accord. D'autres où je le suis un peu plus, mais en fait, Zemmour fait d'abord beaucoup de constats, et il m'arrive plus souvent d'accord avec ses constats qu'avec ses solutions (même si j'en ai peu souvent entendu de sa part, peut-être les propose-t-il davantage dans ses livres, mais pas pour moi lol).
          J'ai regardé son passage sur france 2 le week end dernier, et franchement Léa Salamé est tellement mauvaise, qu'il ne peut y paraître que bon en opposition. Ruquier, qui dit qu'il ne l'invite depuis des années que pour combattre ses idées, ferait mieux de mettre quelqu'un d'autre s'il veut le contrer.
          En tout cas, si j'étais de très droite, je ne voudrais qu'une chose, que la Marine ne se présente pas lol.

          Commentaire


          • Oui plutôt d'accord avec ton analyse,
            le problème aussi avec toutes ces divisions en politique, que ce soit de gauche comme de droite ou même encore d'extrême droite,
            c'est que le clan Macron aura (j'imagine) un boulevard en 2022.
            Les républicains et les socialistes semblent vraiment très loin du sujet pour prétendre à quelque chose.
            (il est vrai que cela pourrait changer, personne n'est à l'abris comme les affaires devant les tribunaux, les clash, les anciennes magouilles ressortent plutôt juste avant les élections)

            Commentaire


            • Concernant Zemmour, il y a 1 ou 2 ans, je m'étais retapé quelques très vieilles émissions d'onpc et maintenant ça me fait rire quand on dit qu'il s'est radicalisé depuis quelque temps. Pas du tout, on aime ou on déteste mais franchement il y a 15 ans il disait exactement la même chose à la virgule près.

              Commentaire


              • D'accord avec Rhada.

                Moi, je crois que Natacha Polony a dit la chose la plus intelligente de Zemmour. Elle affirme être d'accord avec 95 % de ce qu'il dit, mais que toute la différence réside dans les 5% restants. Selon elle, tous les constats de Zemmour sur une évolution assez navrante de l'identité nationale, de l'intégration, du communautarisme, aboutissent à "C'est eux ou nous", l'affrontement donc. Polony estime elle que la République, c'est le concept contraire, arriver à dépasser ça, par le droit, l'éducation, la vraie action politique. Je suis d'accord avec ça.

                A titre personnel, et avec la chance (car je suis lâche !) de ne pas avoir eu à affronter de grands frères violents, j'ai toujours eu le sentiment que, à l'école, on essayait d'aller dans le sens de l'évolution sans heurter de front, mais tout en mettant des barrières nettes malgré tout. Je dis bien aux enfants d'origine turque que c'est pas eux, ni leurs parents, ni leur pépé, ni tous les Turcs qui ont massacré les Arméniens, mais je ne les laisse pas affirmer sans réaction que "Papa m'a dit que c'est faux et les Arméniens veulent détruire la Turquie".
                (Parenthèse : le nationalisme algérien à coups de drapeaux dans les mariages, ça me fait doucement sourire comparé au nationalisme turc. Chez les Turcs, y'a moins de drapeaux et de grandes gueules, mais leur nationalisme n'a rien à envier à celui des Français ou des Allemands de 1913)

                Faut être honnête : Zemmour commence presque toujours ses délires par une constatation 100 % vraie de simple bon sens d'un truc qui cloche. Et après, il braque les gens les uns contre les autres. Et comme ceux d'en face n'ont aucune finesse...

                Prenons le fameux truc de Hapsatou Sy qui devrait s'appeler Corinne. Bille en tête, Zemmour : "Votre mère a eu tort", réponse tout aussi rentre-dedans de Sy : "Pourquoi m'aurait-elle donné un prénom qui ne lui évoque rien". Allez hop, clash, les méchants nazis contre les immigrés qui veulent rien savoir, emballez, c'est pesé.

                Alors que la réalité dont on peut (et dont on devrait) débattre, ça devrait partir sur les bases suivantes :

                1) On peut comprendre qu'une immigrée de première génération d'Afrique subsaharienne donne un prénom africain à sa fille. On peut imaginer son enfance, le prénom de ses copines et donc celui qu'elle imaginait donner un jour à sa fille. Ajoutons le déracinement (même si l'immigration est volontaire), et les trucs comme les prénoms auxquels on se raccroche pour se croire encore un peu "là-bas".

                2) Par ailleurs, Corinne Sy noire, ça resterait, comme première image, différent de Corinne Martin blanche. Mais ça ne durerait pas, on est en 2021. Donc le prénom ne fait pas toute l'intégration.

                3) Enfin, en 2021, Hapsatou Sy a pu expérimenter le fait que son nom et sa couleur ne l'ont pas particulièrement ségrégée, donc donner à sa fille un prénom qu'elle a côtoyé (enfant ou par le biais de ses amis), du genre Louna ou Elisa (plutôt que le quasi-disparu Corinne) serait logique. Si 80 % des mères dans son cas préfèrent alors donner un prénom d'origine orientale, africaine ou liée à l'histoire arabo-musulmane, je pense qu'on peut débattre du fait que c'est un problème. Ca témoigne d'une volonté de ne pas s'approprier un des marqueurs importants de la communauté à laquelle on appartient, au profit de quelque chose que l'on considère comme d'essence supérieure ou en tout cas plus valorisante (culturellement ou esthétiquement).

                En fait, le problème existe depuis longtemps, il existe aux USA où nombre de blacks, à partir des années 70, de Nation of Islam et du Black is Beautiful, ont donné à leurs gamins des prénoms destinés à les séparer de la partie blanche et anglo-saxonne du pays, à effacer les traces état-civilesques de l'esclavage et à revendiquer la fierté de leurs origines africaines. D'où les Raheem et autres....

                Mais bon, Zemmour, c'est à la télé, faut aller vite, faire dans le simpliste qui va buzzer, alors bon, ça donne le délire Corinne quoi.... Et puis, pour voir certaines de ses piques qui n'ont rien de politiques, dans le domaine littéraire, on sent bien quand même aussi que le gars est une bonne tête de con qui se croit plus intelligent que tout le monde et aime l'affrontement.

                Commentaire


                • Ron Svenson
                  Ron Svenson commenté
                  Modifier le commentaire
                  Je vois pas ce qu'il y a d'Africain à donner un prénom musulman à son enfant tout comme je ne vois pas ce qu'il y a d'européen à donner un prénom chrétien (Pierre, Paul, Jacques) à un gamin.

                  Pour rappel, christianisme et Islam sont des religions du moyen-orient qui se sont developpées en Europe et en Afrique par le prosélythisme et de nombreux massacres et guerres.

              • Envoyé par Phil68000 Voir le message
                3) Enfin, en 2021, Hapsatou Sy a pu expérimenter le fait que son nom et sa couleur ne l'ont pas particulièrement ségrégée, donc donner à sa fille un prénom qu'elle a côtoyé (enfant ou par le biais de ses amis), du genre Louna ou Elisa (plutôt que le quasi-disparu Corinne) serait logique. Si 80 % des mères dans son cas préfèrent alors donner un prénom d'origine orientale, africaine ou liée à l'histoire arabo-musulmane, je pense qu'on peut débattre du fait que c'est un problème. Ca témoigne d'une volonté de ne pas s'approprier un des marqueurs importants de la communauté à laquelle on appartient, au profit de quelque chose que l'on considère comme d'essence supérieure ou en tout cas plus valorisante (culturellement ou esthétiquement).
                Ou alors ils veulent donner à leurs filles ou à leurs fils le prénom d'un grand-père, d'une grand-mère ou de tout autre aïeul comme plein de "de souche" le font.
                Sauf que pour les "de souche" ça ne fait pas débat puisqu'il sont "de souche".

                Ma fille a un prénom d'origine gaélique mais je suppose que vu qu'elle est blonde aux yeux bleus on ne débattra pas du fait que c'est un problème ?
                Être ou ne pas être, telle est la question, sinusoïdale, de l'anachorète... hypocondriaque...

                Commentaire


                • Ron Svenson
                  Ron Svenson commenté
                  Modifier le commentaire
                  J'ajouterai quand même que, quand il y a forte immigration, ça entraîne très souvent un repli identitaire de la population la plus ancienne qui se sent menacée et se raccroche à sa langue, à son népotisme, etc.

                  Je le vois assez fréquemment chez moi où il y a 48% d'étrangers et énormément de binationaux. Tu ne te mélanges pas aux vrais autochtones: c'est compliqué.

                  Je ne cautionne pas ce repli mais je le comprends. C'est un réflexe de survie.

                • blork
                  blork commenté
                  Modifier le commentaire
                  C'est pour cela que j'écris entre guillemets.
                  C'est probablement un faux débat, mais c'est bien le débat qui s'inscrit en filigrane derrière ces histoires de prénoms.

                  Le grand remplacement, la disparition de la France d'hier, etc.

                  J'ai évoqué le passage avec Francis Huster.
                  En fait je suis allé visionner l'intégralité de la séquence dont est issu ce passage.
                  C'est surréaliste.

                  Et ces histoires de calendriers sont complètement lunaires.
                  D'autant que jamais il n'a été interdit en France de donner des prénoms non-chrétiens.
                  La loi datant de Bonaparte à laquelle fait en permanence référence Zemmour (loi 2614 du 11 germinal an XI et abolie en 1993 effectivement) établissait des règles, mais aucune obligation de choisir parmi les saints chrétiens.

                  Cette loi stipulait que : https://legilux.public.lu/eli/etat/l...03/04/01/n1/jo

                  "A compter de la publication de la présente loi, les noms en usage dans les différens calendriers, et ceux des personnages connus de l'histoire ancienne, pourront seuls être reçus, comme prénoms sur les registres de l'état civil destinés à constater la naissance des enfans; et il est interdit aux officiels publics d'en admettre aucun autre dans leurs actes."

                  Bref strictement rien qui empêche de prénommer son enfant Mohammed.
                  D'ailleurs dans les différents calendriers dont il est question on trouve certes le calendrier des Saints chrétiens, mais également le calendrier révolutionnaire ou le calendrier musulman.
                  Par contre, et ce cher Zemmour se garde bien d'en parler, par cette loi comme par beaucoup d'autres qui ont suivi, Bonaparte visait surtout les juifs.

                  D'ailleurs finalement en y regardant bien, je me demande si on ne peut faire un parallèle entre l'assimilation des Juifs sous Napoléon et ce que Zemmour prône pour les musulmans aujourd'hui.

                • Ron Svenson
                  Ron Svenson commenté
                  Modifier le commentaire
                  Bon alors, "le Grand Remplacement" théorisé par Renaud Camus... Le terme dénote une volonté de vouloir remplacer la population dite de souche par une population immigrée majoritairement africaine.

                  Il y a toute une multitude de théories à ce sujet que je n'exposerai pas mais, oui, la population française a changé sur les 40 dernières années. Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas s'en rendre compte. Ca m'a frappé le jour où je me suis retrouvé en famille dans une rue de Bagnolet et qu'au bout de 10 mn, je me suis rendu compte que nous étions les seuls européens (au sens ethnique du terme) à nous balader.

                  Est-ce bien ou mal?

                  Sincèrement, aujourd'hui, je m'en fous. La France ne paie que la note de la colonisation et de son interventionnisme délirant durant la fin du 19ème et la 1ère partie du 20ème siècle. Colonisation surtout désirée par la gauche à l'époque et qui, je pense, visait à calmer les ardeurs nationalistes au lendemain de 1871.

                  Ceux qui en veulent aux immigrés se trompent de cibles. Ce sont les gouvernements pour lesquels ils ont voté qui sont en faute, pas le pauvre type qui fuit son pays car un bombardement de démocratie a détruit sa maison, installé un califat et jeté sa famille sur les routes.

                  Ensuite, je pense honnêtement que la France, à l'heure actuelle , est une poudrière. Il serait fou de croire que ce qui a pu se passer au Liban et en Yougoslavie ne pourrait pas se produire au pays de la laïcité où on est passé d'une importante ommunauté religieuse à deux dont une est particulièrement jeune et donc agressive.

                  Mais Zemmour n'a rien à proposer à ce niveau.

                  Ce qui manque à la France, c'est un vrai projet national dans lequel les citoyens se reconnaîtraient tous.

              • Cette historie de prénom c'est vraiment de la daube en boite je comprend pas le délire de certains. On trouve surement tous le prénom Kylian ou Donovan dégueulasse ( Désolé si y'a des concernés ) mais je ne vois pas dans quel monde je trouverais ça censé d'interdire ces prénoms. Zemmour et d'autre inversent la logique : Le problème n'est plus la personne qui discrimine quelqu'un pour son prénom, mais la personne qui a un prénom non " Français " et qui est discriminée... Beau concept de société ! Heureusement qu'on a pas trouvé un moyen de transformer la population noire en population blanche parce que certains nous diraient qu'il s'agit du meilleur moyen de luter contre le racisme...

                Parenthèse fermée, Zemmour endort les gens grâce à sa "culture" ( Qui n'est en fait qu'une culture littéraire et historique, mais y'a d'autres sujets dans la vie.. ) Il en fait ce qu'il en veut et peut faire gober n'importe quoi à quiconque. Il procède toujours de la même façon :

                - 1 : Un constat ( Souvent réel, pas toujours. Je l'ai souvent vu sortir des trucs qui sont ni prouvés ni étudiés d'ailleurs)
                - 2 : Une citation littéraire ou un fait historique ( Sans contexte et quelque fois en dénaturant totalement le sens du propos de l'auteur )
                - 3 : Son avis sur une question, encore et toujours la même, qui ne repose sur rien si ce n'est sa propre réflexion.

                Au début, je me faisais avoir. Y'a plein de choses que je ne maitrisais pas encore ( On essaie toujours d'apprendre..) notamment sur la période d'après -guerre ou l'histoire du moyen-orient. Mais sur des sujets que je maitrisais totalement, j'ai eu la puce à l'oreille. Je me suis vite rendu compte de la fumisterie : Une contre-vérité par phrase, un avis présenté comme un fait pour conclure chaque "argument"... Aucun journaliste ni chroniqueur pour le reprendre car aucun n'a la culture suffisante, c'est bien ça qui est dangereux.. Quand on voit qu'il y a eu un débat avec Schiappa.... Comment éviter le massacre franchement ? Par contre le peu de fois ou il y a eu du répondant en face, il a souvent explosé en vol. Je pense à un débat face à Caron ou encore T.Ramadan( Que je n'aime pas du tout), je vous laisse chercher sur youtube. Du moment ou tu contredis ce mec avec des faits, ça part dans les " Mais bien-sur... ", " Ben voyons... "... Payes le débat d'idées.

                Pis alors imaginer ce mec présidant c'est un autre monde encore. On attend des propositions concrètes sur l'emploi ( Nan virer les étrangers ne suffira pas, au contraire il y aura une pénurie dans les emplois sous payés délaissés par la jeunesse Française ou il manque de la main d'œuvre ), sur l’environnement ( Jamais entendu prononcer ce mot.. C'est vrai qu'il n'y a pas d'urgence... D'ailleurs il y a même un intérêt pour les personnes affolées par le grand remplacement, car on sait que la crise climatique que l'on va connaitre lors des prochaines décennies va brasser les populations... M'enfin passons.. Quelle position pour l'intégration des populations fragiles ( Handicapés entre autre..). Quelle position sur la politique éducative et sportive ( Chanter la marseillaise ne suffira pas, hein...). Bref pour l'instant c'est du vent. Ceci-dit Macron a été élu sur du vent donc après tout, why not...
                Dernière modification par Snow, 20 septembre 2021, 11h31.
                Fc Licorne !

                A mon 1 000 eme message, je reste sur le forum !

                Commentaire


                • Globalement vous avez raison - comme souvent tout ce qui est plus ou moins de gauche (ouais Ron , tu tiens des propos proches du socialiste bon teint parfois ), démocrate et raisonnable - sur le principe. Pourquoi légiférer sur le prénom (comme d'autres trucs d'ailleurs) ?

                  Mais le souci, c'est pas le principe, c'est l'exagération de telle ou telle pratique autorisée par ce principe. Exagération qui pousse alors celui qui se sent (à tort ou à raison) en danger (de "mort identitaire" dans le cas des prénoms) à renier ces principes.

                  Si 90 % des gamins "à tronche de maghrébin et nom et religion qui confirment cette origine" que je reçois dans ma classe s'appelaient autrement que Mohammed, Mehdi ou Youssef, tout le monde se foutrait que certains s'appellent Fatoumata ou Ahmed.

                  Ma mère enseignait dans une des cités bien pourries de Strasbourg en 1982. Ses gamins d'origine maghrébine s'appelaient Ahmed, etc... J'ai commencé en 1993 dans des cités du même genre, les gamins s'appelaient pareil. Or, pour beaucoup, ils étaient les enfants des premiers.
                  Bon, on est en 2021, et les petits-enfants de ceux de 1982 s'appellent toujours Mohamed et consorts.

                  Ca amène 3 réflexions de ma part :

                  - Désolé d'être frontal, psychorigide et clivant, mais, dans mon univers cartésien personnel, ça me semble révélateur de quelque chose de malsain. En faire des caisses et changer des principes établis, pour autant, me semblerait con. Mais dire que le phénomène n'existe pas ou n'a rien d'interpelant me semble con aussi.

                  - La plupart des gens ne sont pas adeptes du plan en douze points, de la thèse - antithèse - synthèse ventilée en sous-parties conceptuelles et n'auraient pas lu jusqu'au bout vos argumentations (intéressantes) à coups de Napoléon, prénoms islandais et autres Donovan (d'expérience, pour les instits, les Jason, c'est les pires !). Ils ne liraient pas plus mon pavé.
                  Ca ne fait pas d'eux des cons : l'exagération a ceci de différent de la normalité qu'elle se voit et heurte le bon sens "populaire" de gens pas spécialement racistes ou mal embouchés à la base.
                  Zemmour joue sur le fait que les "intellos" donnent l'impression de couper les cheveux en quatre, alors que lui "dit les choses".

                  Pour autant, Snow confirme ce que je pense sur pas mal de conneries historiques qu'il sort (exemple, je l'ai vu un jour délirer sur le fait que la torture n'est vue comme une horreur que par nos sociétés occidentales modernes, c'est un peu n'importe quoi : la torture pour faire avouer des crimes existait certes sous l'Ancien Régime, mais son application était devenue extrêmement limitée vers 1700. Les juges de l'époque de Louis XIV n'étaient pas des monstres et ils avaient compris que ça ne servait pas forcément la vérité. Bien sûr, dans un truc comme l'affaire des poisons, où le premier cercle royal était visé, on a torturé. Mais des occidentaux démocrates l'ont aussi fait, quand c'est "la crise", comme à Guantanamo, ou comme les Britanniques inventeurs de l'Habeas Corpus à la grande époque de l'IRA. Mais c'était pas une habitude, quoi).

                  - Enfin, si on est honnête jusqu'au bout, les mômes "blancs" portent-ils en général le prénom de leurs grands-parents (Alphonse, René, Marcel, Georgette), de leurs parents (Laurent, Stéphane, Frédéric, Olivier, Valérie) ou bien des trucs à la mode, que se refilent les mamans (c'est quand même souvent elles qui lancent le truc...) à la sortie de l'école, du genre Kevin, Lucas ou Jason ?

                  Pas mal de petits "maghrébins" de l'actuelle troisième (voire quatrième) génération devraient logiquement suivre la mode actuelle des Kevin, Jason, Nolan (pour les pauvres, car le prénom est devenu un marqueur social encore plus con que son aspect "marqueur ethnique". Pas de Fleur ni de Myrtille en quartier populaire, aucun Jason en quartier bourge pavillonnaire, tandis que j'ai côtoyé des Laurent et des Stéphane aussi bien avenue de Strasbourg qu'à Fléville ou au collège Haut de Penoy, mais bref passons...), or ce n'est pas le cas.
                  En cité 100 % immigrée, ça peut se comprendre, mais dans mon quartier mélangé et sans stress ethnique, ça s'explique moins.
                  La preuve : certaines exceptions confirment la règle. Si on les remarque, c'est bien que c'est rare. On a ainsi eu à l'école (pas dans ma classe) un Kevin-Bilel.... J'avoue, ce prénom me faisait pisser de rire.

                  Bref, je ne suis pas complètement d'accord avec votre vision des choses. Mais chacun son avis ! Et effectivement, parler de ça évite de parler du chômage.

                  Commentaire


                  • Ron Svenson
                    Ron Svenson commenté
                    Modifier le commentaire
                    Non, c'est juste du bon sens et non pas du socialisme qui fait rarement bon ménage avec la démocratie. Je sais bien que les aficionados de la gauche et du socialisme aiment à se voir comme les champions de la liberté mais on a tous pu voir que, de Joseph a Benito en passant par Adolf, cette conviction a du plomb dans l'aile.

                    L'histoire des prénoms est juste débile.

                  • blork
                    blork commenté
                    Modifier le commentaire
                    Le pire dans tout ça Phil c'est que je me dis que ce ne sont pas en majorité ceux qui prénomment leurs enfants avec des prénoms Zemmour-compatibles qui voteraient le plus pour lui.

                    Je connais des gens qui se sont battus à la fin des années 80 pour faire accepter le prénom Shirley après qu'une mairie, où on entendait bien faire respecter la loi du 11 germinal an XI, l'avait refusé lors de la déclaration de naissance...
                    Aujourd'hui, c'est "Onnéchénou" et autres "Zemmour Président"...

                • Bon, un site est sorti pour votre changement de prénom si Zemmour est élu.

                  https://www.vitemonprenom.com/

                  Zemmour est lui tranquille.

                  Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Screenshot_20210920-202702_Chrome.jpg 
Affichages :	200 
Taille :		411,8 Ko 
ID : 			279031

                  Ton FDP préféré.

                  Manager du FC Licorne (FCL)
                  Ceinture noire 3ème Dan de bracelets brésiliens

                  "Mieux vaut avoir des méthodes d'enc... que des casseroles au cul, tu crois pas?."

                  Commentaire


                  • michka
                    michka commenté
                    Modifier le commentaire
                    C'est sûr qu'il est tranquille. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'il a soulevé ce problème. S'il s'était appelé "Élie" ou "Siméon" il aurait trouvé autre chose. Mais je suis d'accord qu'on monte cette histoire en épingle de manière un peu artificielle.

                • Sur l'histoire des prénoms, un pays comme l'Islande par exemple a des lois très restrictives, tu ne peux absolument pas donner n'importe quel prénom étranger à un gamin islandais. Pourtant il ne me semble pas que l'Islande soit un pays spécialement fasciste. Bref de toute façons c'est anecdotique comme truc. Même si sur le principe je trouve qu'il a raison, ça participe à ce que les gens venus de l'extérieur s'assimilent moins qu'avant. Ça me paraît évident, après on n'est pas obligé de défendre l'assimilation.
                  Je ne suis même pas certain qu'il soit obsédé par cela mais à chaque fois les journalistes lui remettent ce sujet sur le tapis et vu qu'en ce moment il fait 35 interview par jour pour la promotion de son livre ... ou pour lancer sa campagne d'ailleurs ​​​​​​

                  Commentaire


                  • Ron Svenson
                    Ron Svenson commenté
                    Modifier le commentaire
                    Bah.... Il a un bouquin à vendre. Je ne crois pas à sa candidature.
                    Ensuite, je trouve que c'est un bon polémiste (Je regardais assez souvent Zemmour et Neaulleau sur C5 je crois) mais pas sûr que ce soit un homme politique.

                • Envoyé par Ron Svenson Voir le message
                  Bon, un site est sorti pour votre changement de prénom si Zemmour est élu.

                  https://www.vitemonprenom.com/

                  Zemmour est lui tranquille.

                  Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Screenshot_20210920-202702_Chrome.jpg 
Affichages :	200 
Taille :		411,8 Ko 
ID : 			279031
                  Hugues Lloris- Benjamin Pavard - Marcel Varane - Prosper Kimpembe- Luc Hernandez - Angele Kante - Paul Pogba - Adrien Rabiot -Antoine Griezmann- Sylvain M'bappe- Marius Benzema.

                  "On vise les places de playoffs et pourquoi pas la montée."

                  Gauthier Ganaye, président à mi-temps, Mai 2021.

                  Commentaire


                  • Phil68000
                    Phil68000 commenté
                    Modifier le commentaire
                    Marcel Varane, elle est énorme !

                    Mais ça va pas assez loin, si c'est pour respecter la loi de 1803, faut des prénoms de 1803. Népomucène Kante, Enguerran Hernandez, Jourdan M'Bappe, Childéric Benzema, Abélard Kimpembe, Bertin Lloris, Sigismond Varane.....
                Chargement...
                X