Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • C'est bien évidemment cela Blork. L'opposition se retrouve tout bonnement à devoir défendre une minorité de gens qui de toute façon ne voteront pas pour Macron (complotistes, abstentionnistes, mineurs, personnes très âgées,...) et lui se récupèrent tranquillement quelques voix en plus ici et là juste avec le mot "emmerder". C'est finement joué politiquement.

    Je pense qu'il a dû boire du petit lait ce soir en voyant des élus de la FI et du RN côte à côte chez Hanouna à s'acquiescer mutuellement.

    Vu le niveau de l'opposition, il n'a pas trop de souci à se faire en Mai. Il va passer tranquillement.
    Oh le but à Nantes!

    Commentaire


    • Il peut chier sur tous les Français si c’est électoralement bon pour lui, d’ailleurs c’est ce que fait l’ensemble de la clique LREM. Ça ne choque pas. De la même façon que lorsqu’il nous explique que les non-vaccinés ne sont plus de citoyens… Pas de problème..

      Je me demande toujours où est la limite. La limite de l’insulte aux Français, qu’il a très souvent repoussé, la limite du recul de nos droits, la limite de la coercition liée au Covid, la limite de la bêtise des mesures (jauge de 5000 dans un stade de 40 000 comme dans un stade de…5000, interdiction de manger debout, assis, couché, en faisant le grand écart, prévenir les professeurs du nouveau protocole via un article payant la veille de la rentrée etc etc), la bêtise dans les prises de paroles (Le masque ne sert à rien les Français ne savent pas le mettre, tester ne sert à rien, la suppression des lits = moins de personnes en réa etc etc) et le tout, dans la médiocrité totale (Ministre tik-tokeur, ministre instagrameuse beauté, etc etc)

      Bref les limites du possible, de l’imaginable sont sans cesse repoussées. Mais c’est pas grave, rien n’est grave…
      Fc Licorne !

      A mon 1 000 eme message, je reste sur le forum !

      Commentaire


      • Envoyé par Lloyd Voir le message

        Je pense qu'il a dû boire du petit lait ce soir en voyant des élus de la FI et du RN côte à côte chez Hanouna à s'acquiescer mutuellement.

        Vu le niveau de l'opposition, il n'a pas trop de souci à se faire en Mai. Il va passer tranquillement.
        Hormis leurs positions respectives sur l'immigration, RN et LFI, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Intervention forte de l'Etat, nationalisations, aides sociales importantes, etc.

        Pour le reste, Macron a tellement détruit toute opposition en récupérant de nombreux transfuges en provenance du PS, de LR qu'il a le boulevard devant lui.

        Toute personne face à lui au 2ème tour est assurée de se faire laminer soit pour former un Front Républicain (Contre Zemmour, Le Pen...) soit parce que ce sera une buse (Un Mélenchon fou furieux ou une Pécresse un peu inconsistante...).
        Ton FDP préféré.
        "Intelligence is a very valuable thing, innit, my friend? And usually it comes far too fucking late."

        Commentaire


        • Ron Svenson
          Ron Svenson commenté
          Modifier le commentaire
          Maître vénéré Qu'est-ce que la France peut de toutes façons offrir à un jeune aujourd'hui?

        • Ron Svenson
          Ron Svenson commenté
          Modifier le commentaire
          Snow 500 points? Sûr qu'on va trouver des différences tellement ce sera décortiqué. Mais dans les grandes lignes...

          Pour le reste, je ne considère pas ce programme merdique. Mais en tant que Libertarien (pour mettre une étiquette) ce n'est pas ma came.

        • chambar
          chambar commenté
          Modifier le commentaire
          une Pécresse un peu inconsistante...)?,,,,,
          Je conseille alors la lecture de la revue Challenges et le dossier relatif à M.Macron.......
          Sa victoire « éclatante » face à V Pécresse est loin d’être assurée !!!!!!
          Par ailleurs les conditions actuelles me semblent identiques à celles ayant généré les gilets jaunes : hausse des carburants, flambées du gaz et électricité, grèves multipliées dans la santé et nouveauté cette année une inflation pénalisante pour les bas salaires provoquant une légitime inquiétude

      • Zemmour et Jean-Marine qui se tirent la bourre...

        https://www.liberation.fr/politique/...NY36I2IFCRZ7A/

        Avec de tels abrutis (qui ne veulent de toutes façons pas être élus...), Emmanuel 1er n'a même pas besoin de faire campagne.

        Cette campagne s'annonce passionnante de démagogie....
        Ton FDP préféré.
        "Intelligence is a very valuable thing, innit, my friend? And usually it comes far too fucking late."

        Commentaire


        • Macron réélu dans un fauteuil, ça ne me semble pas si évident. Arguments :

          - aucun président / gouvernement en exercice n'a gagné depuis 1978. On peut me rétorquer "Le RPR au pouvoir en 93 réélu en 95" et "l'UMP au pouvoir en 2002 réélue en 2007". Sauf que non, les personnalités politiques en jeu étaient tellement différentes et "ennemies héréditaires" des gars au pouvoir que ça équivalait à rejeter l'équipe en place, quitte à garder les mêmes idées (Chichi contre Balladur puis Sarko contre Chichi). J'inclue dans mon raisonnement les cohabitations.

          - Je lis un truc hier de Marianne. Bon, c'est orienté, et partiel (une chromo politique d'un patelin du 06) mais j'ai déjà vu ça ailleurs. À savoir que - comme souvent et comme dit au-dessus - un certain nombre d'électeurs de Macron de 2017 ne se déplaceront pas pour lui cette fois-ci. L'exemple type : la retraitée classe moyenne rurale tranquillou centriste. En 2017, Macron semblait le choix logique : mix parfait et "pragmatique" du centre-droit et du centre-gauche, nouvelle tête.
          En 2022, la même trouve que Macron, finalement, il a été cassant. Elle se fait vacciner, elle trouve les antivax hystériques débiles..... mais elle a toujours une soeur/voisine/ aide-soignante qui ne veut pas se vacciner pour X raisons (souvent liées à un petit souci de santé) et qu'elle respecte, et le "Je les emmerde", ça passe mal.
          Celle-là, elle ne se déplacera pas au premier tour. Et si au deuxième, elle a le choix entre un Macron hyper tendu du slip car en ballotage pas du tout simple et une Pécresse zen, possible qu'elle se dise : "Quitte à avoir la même politique insatisfaisante pour beaucoup mais raisonnable (j'insiste sur ce point : on ne vote plus en espérant le grand soir en France, ou en confiant son destin à un homme providentiel comme De Gaulle. Le vote est devenu l'équivalent politique d'un coït banal, dont Oscar Wilde disait qu'il valait moins qu'une masturbation bien menée. Je ne sais pas si la métaphore est bien claire...) , pourquoi pas une autre tronche, peut-être moins prétentieuse, et pourquoi pas une femme, après tout ?"

          - Le fait, justement, que le principal challenger sur le même créneau politique (à part le karcher pour le principe et les 35 heures autant pour le principe, et sans aucune crédibilité sur l'application concrète de tout ça, Pécresse et Macron, c'est kif kif) soit une femme, pas encore trop cramée (c'est pas Balkany ou Hidalgo, niveau casseroles ou incompétence notoire, elle a encore un peu de marge Valou....), ça peut jouer. Il va bien se trouver 2-3 % d'urbaines de 30 ans qui vont se dire : "Si je vote au premier tour pour Pécresse, vu que Marine sera au deuxième, ça fait qu'une femme - présentable ! - sera sûre d'être élue".

          - Les sondages sont limite. La méthode a changé : tu es sollicité pour être sondé régulièrement par internet, donc ça réduit le nombre de gens susceptibles d'être consultés. Par ailleurs, ça exclut les non-connectés et les connectés que les sondages emmerdent (attitude qui est déjà en soi un positionnement politique, genre "La société 2.0, ça me gave", donc plutôt défavorable à Macron).
          Tous les sondeurs sérieux admettent que les chiffres, ils peuvent au moins être différents de 5 points le jour du vote. Alors, qu'est-ce à dire ? (J'ai revu hier Kaamelott et son génialement débile roi des Burgondes, mon langage s'en ressent !) : Macron est vers 23-25, les autres (Marine, Pécresse, Gargamel) vers 15, Méluche plutôt vers 10.
          J'élimine Mélenchon (c'est pas son année, et ses conneries woke indigénistes, il les paye déjà cher), il en reste 4.
          À plus ou moins 5 % près, on peut avoir Macron quatrième avec 20,01 %. Bref, c'est pas gravé dans le marbre tout ça.

          La limite de mon raisonnement, c'est Pécresse. Ce serait en effet une énorme surprise d'avoir Zemmour-Le Pen (la gueule de la bourse !) au second tour. A priori, ça va être du Macron/Marine ou du Pécresse/Marine. Et entre son retard, ses différences plus que ténues et ses première gaffes (Maitre Gims en soutien, le karcher....), elle a encore du chemin à faire.

          À moins qu'un outsider surgisse de nulle part (qui ????).

          Sinon, j'ai apprécié qu'un homme politique au pouvoir en quête de réélection dise pour une fois une franche vérité nette : c'est vrai, Macron, il m'emmerde, j'aurais pas mieux dit ! Et pourtant j'ai mes 3 doses !

          Commentaire


          • Phil68000 concernant les présidents, Mitterand élu en 1981 et réélu en 1988, ne rentre pas dans ton analyse ou je n'ai pas compris !?
            Toujours présent !!

            Commentaire


            • bart
              bart commenté
              Modifier le commentaire
              Je pense qu'il parle plus des gouvernements que des présidents.
              De 86 à 88, c était Chirac premier ministre et du coup le RPR s'est fait bananer aux élections de 88.

            • meet55
              meet55 commenté
              Modifier le commentaire
              Merci bart pour tes précisions, cette partie je l'avais bien comprise mais Phil68000 mentionne président / gouvernement, donc il dissocie les deux d'où ma réponse pour les présidents.

            • Phil68000
              Phil68000 commenté
              Modifier le commentaire
              Oui, comme dit Bart. En fait, avant Sarko (là, ça faisait exception), la personnalité au pouvoir réel (et le plus souvent le parti) était battue à l'issue de son mandat : en 78, le gouvernement de Giscard passe limite-limite les législatives, mais en 81, il perd. En 86, le PS perd. En 88, Chirac, au pouvoir réel perd. Etc.... Je pense d'ailleurs que Hollande, en bon connaisseur de la tambouille électorale (qui a été l'essentiel de sa carrière politique avant le coup de pot de DSK au Sofitel) et en fin observateur de son voisin de circonscription Chirac, a pensé à ça pour ne pas se représenter en 2017.

          • Pour rebondir sur Mitterrand, je pense qu'il est en grande partie responsable de la déliquescence actuelle du système (avec Chirac en complice avéré).
            En effet, son refus de quitter le pouvoir en 1986 a commencé à vicier le système.

            Je ne vous fais pas le grand cours de droit constitutionnel du premier semestre à la fac, mais en gros, en 86, tous les constitutionnalistes s'accordaient sur ce point : la Vème république a été taillée pour un empereur républicain (façon Napoléon III des débuts disons) élu au suffrage universel direct, et responsable devant le peuple, pas devant des partis. En gros, le costar avait été taillé sur mesure pour le Grand Charles et déjà avec Pompidou, le truc devenait plus étriqué. Le principe, comme les Napoléon (ou par certains aspects un Poutine, disons), c'était : le Président a énormément de pouvoirs mais il doit les rendre dès que s'exprime le manque de confiance du peuple, que ce soit par l'élection présidentielle, les élections législatives ou bien au travers d'un référendum incompréhensible sur les régions.

            Donc Mitterrand aurait dû rendre le pouvoir en 86. Face à son maintien à la Présidence, la droite aurait dû refuser de former un gouvernement et rejeter tous ceux que le Président lui présentait. On aurait certainement eu des élections présidentielles anticipées. Mais comme alors Barre était quasi certain de l'emporter, Chirac s'est fait le complice de Mitterrand et a accepté une cohabitation que ses idéaux gaullistes auraient dû vomir (mais bon, Chichi avait déjà trahi le gaullisme de Chaban, en 74, au profit de Giscard, qu'il allait lui aussi trahir en 76. Ah, Jacquot .....).

            À partir de là, c'est devenu le bordel. On peut même penser que le dégoût actuel de la classe politique vient de là, en partie.
            Que reproche le bon peuple aux politiciens ? Taper dans la caisse et avoir tous la même politique.

            Or, quand tu sais (depuis 1986, donc) que tu seras sûrement aux affaires une élection sur deux, voire que tu partageras le pouvoir avec ceux d'en face à l'occasion (cohabitations de 86, 93 et 97), il y a deux conséquences logiques :

            - tu tapes dans la caisse pendant tes 5 ans à toi, sans chercher des ennuis à ceux qui t'ont précédé. Car ils vont te succéder immanquablement et risquent, si tu as cherché la petite bête, de te faire des ennuis judiciaires à leur tour une fois revenus au pouvoir. Petit à petit, tout le monde se tait et un petit monde nait, qui se sent invulnérable et entre-soi au-delà des différences idéologiques (d'ailleurs de plus en plus ténues). Petit monde qui en plus se sent beaucoup plus malin que les bourrins du FN ou du NPA pour qui la soupe est moins bonne !

            - Avec ces alternances PS-Droite permanentes, tu hésites à faire de grandes réformes, car le suivant risque de les défaire. Et le suivant, lui, hésite à les défaire, parce que ça prendrait du temps par rapport à ses propres mesures, parce que c'est souvent impopulaire, parce que, parce que..... Résultat : la gauche accepte depuis 1992 une Europe d'inspiration économique essentiellement libérale et libre-échangiste et la droite accepte depuis 2002 les 35 heures. La droite avait d'ailleurs préparé le terrain à ces fameuses 35 heures entre 95 et 97, puisque le ministre du travail de l'époque avait pour politique de favoriser les accords de réduction et de partage du temps de travail. Le mot RTT vient d'ailleurs de cette époque, il a été inventé avant la loi des 35 heures. Qui s'en souvient ?

            Le paradoxe de tout ça, c'est que, en Allemagne, pays à régime parlementaire où le dirigeant réel (le chancelier) doit son pouvoir uniquement à l'assemblée et où le président a autant de pouvoir que la reine d'Angleterre, on a finalement eu des "monarques républicains" à la longévité et à la popularité bien plus grandes qu'en France ! Que ce soit Mutti Merkel ou bien Helmut Kohl.

            Bon, finalement, c'était quand même un peu le cours de fac ce post .....
            Dernière modification par Phil68000, 15 janvier 2022, 18h46.

            Commentaire


            • bon c est decidé je voterai pour une femme cette fois-ci impossible de revoter le mome macron et sa clique de charlots le veran en téte schiapa_mariné- castex ect ect ...tout simplement impossible!

              Commentaire


              • tintin7
                tintin7 commenté
                Modifier le commentaire
                Zemmour n’est pas une femme ni même un travelot.

              • michka
                michka commenté
                Modifier le commentaire
                Difficile de ne pas te comprendre, le programme de Hidalgo est tellement transcendant. Et quelle férocité dans son opposition à Macron! Cette défense de la démocratie que n'aurait pas renié les Républicains s'opposant aux milices de Franco.

              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Hidalgo représente tout ce que la gauche a à ...ne pas offrir ! Théoriquement, une socialiste devrait favoriser l'accès des plus pauvres à toutes sortes de choses, notamment vivre où on veut. Et c'est sous son mandat que l'immobilier, déjà délirant, est devenu le plus cher de l'histoire à Paris.
                Mais des pauvres, elle en a quand même : ce ne sont pas des gens qui bossent mais des zonards, des clandestins et des SDF, qui font chier tout le monde, y compris des gens plutôt bien disposé au départ à leur égard.
                Comme elle n'a rien d'autre à proposer, elle fait de "l'écologie" (guillemets importantissimes ici), c'est-à-dire qu'elle emmerde tout le monde avec des bacs à fleurs et des couloirs de bus et que sous son mandat, l'Ile de France n'aura, je pense, pas rejeté un gramme de CO2 de moins dans l'atmosphère qu'avant elle.

                Et pour son opposition molle à Macron, un truc m'avait fait pisser de rire (mais j'avais sûrement surinterprété, je l'admets volontiers) : lors de la nomination de Paris aux JO 2024, il y a eu 48 heures que Macron et Hidalgo ont quasiment passé ensemble aux tribunes de l'hôtel de ville et autres. Tandis que Macron était tout sourire et complicité, Brigitte tirait une gueule de six pieds de long, visiblement jalouse. Que voulez-vous, il aime les vieilles, il aime les vieilles.....

                Entre ça et Sarak Knafo qui tire la gueule (elle aussi, décidément, ces chieuse de comparses !) depuis que Zemmour a officialisé (et que donc on a compris que si il se présente, c'est pour faire genre à ses yeux et éviter de faire ceinture avec sa petite jeune), c'est devenu le haut niveau de débat la politique française !

            • Tu en as vraiment après Hidalgo, et tu ne cibles qu'elle, hors moi j'ai habité à Paris sous Chirac puis Tiberi et c'était encore pire au niveau immobilier. Ce sont eux qui ont favorisaient les très riches sociétés comme : les banques, les fiduciaires, les riches patrons du 4.40, les très riches rentiers, et j'en passe, a acheter des milliers de logements et pad n'importe lesquels. Une fois achetés ils pratiqués de très fortes d'augmentations des loyers de façons à exclure les moins riches qui pourtant habitaient dans Paris depuis des décennies. Dans ces magnifiques logements, ils ne s'y trouvé plus des bureaux et autres agences immobilières, assureurs, avocats, gens du Show biz etc..
              Et concernant les logements sociaux il faut se rappeler des affaires (juger ai tribunal) des HLM de Paris pour lesquel ont été cités et condamnés Tiberi !!
              Toujours présent !!

              Commentaire


              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Non mais on est parfaitement d'accord que la cherté n'a pas commencé sous Delanoe-Hidalgo. Et je pense même que de très grandes métropoles comme ça, quelle que soit la politique, ont naturellement tendance à voir l'immobilier flamber.

                Ce que je reproche à Hidalgo, c'est ce que je reproche à la gauche en général : dire "Ah oui mais c'est le monde moderne, on n'y peut rien", et au final ne rien changer par rapport à la droite (pour qui, au moins, le présupposé idéologique est clair "C'est le plus nanti qui choisit"). Pire, on fait des mesurettes très médiatiques, juste pour exister en tant que "progressiste" (mais quel mot à la con ! Jamais un coco des années soixante ne s'est dit "progressiste"), mais sur le fond, ça ne change rien. Exemple, je crois qu'il y a eu un mini-scandale parce que Hidalgo voulait mettre un HLM dans le 16ème. La belle affaire....

                À côté de ça, dans je ne sais plus quelle commune de banlieue limitrophe de Paris (j'avais vu ça dans un vieux reportage de Capital ça date), sans touin-touin, pendant des années, la mairie (communiste, of course !) préemptait systématiquement les immeubles dont la revente dépassait un seuil qu'elle considérait comme déraisonnable, et dans ce cas les revendait à prix doux à des jeunes couples de la commune. Résultat : des prix immo très inférieurs à tout le reste de la petite couronne. Comme quoi on peut un peu faire quelque chose.

                Ajoutons à cela que tous s'accordent à dire que la ville de Paris n'a jamais été aussi sale. Donc bon, la plus-value de Hidalgo, je la vois mal.

                Ma tante et mon oncle (elle éducatrice protestante du sud, lui infirmier black martiniquais, donc tous les 2 PS bon teint, le RPR, c'était pas leur tasse de thé) ont habité pendant des années à Paris puis Ivry "à 3 mètres du périph". Ils étaient tout sauf chiraquiens, mais ne tarissaient pas d'éloges sur Chichi et étaient bien contents que leur fille puisse être à l'école du bon côté du périph grâce à l'adresse de la nourrice, car les conditions d'école étaient rutilantes : intervenants systématiques en sport, arts pla, musique. Ce qu'une collègue qui a bossé à Paris m'a confirmé. Je peux te dire que c'est pas comme ça à beaucoup d'endroits (et pourtant, à Colmar, la politique scolaire, c'est bien).

                J'imagine que c'est resté comme ça sous le PS, mais celui-ci n'a pas marqué de son empreinte la ville de Paris autrement que par le jusqu'au-boutisme anti-bagnoles. Je trouve ça dommage, pas très ouvriériste et donc fortement corrélé à l'évolution (funeste !) de la gauche de gouvernement depuis 30 ans.

              • blork
                blork commenté
                Modifier le commentaire
                Tu parles probablement de Saint-Ouen.
                Cela dit, ce que tu décris ça ne peut pas exister.
                Le droit de préemption est encadré et préempter pour revendre dans la foulée à prix raisonnable ce n'est pas possible.
                Au mieux tu peux préempter pour faire du logement social (avec accession à la propriété mais il faudrait voir les conditions pour respecter la légalité du mécanisme) mais pas ce que tu décris.


                Sinon ça se fait aussi à Paris et plus qu'avec juste un immeuble dans le 16è : https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Du-HL...meubles-705458

            • J'ai connu Paris avec Chirac et c'était franchement sale.

              Puis j'y suis retourné quand c'était Delanoé et ça s'était grandement amélioré. J'avais trouvé la ville assez propre.

              Avec Hidalgo... Pffff... Pour moi, c'est une petite dictatrice. En plus, la seule fois où j'ai interagi avec elle et son ajoint au logement (Brossat) via Twitter, les deux m'ont bloqué. J'avais pourtant été courtois mais certes très factuel.
              Ton FDP préféré.
              "Intelligence is a very valuable thing, innit, my friend? And usually it comes far too fucking late."

              Commentaire


              • chambar
                chambar commenté
                Modifier le commentaire
                Personnellement je trouve que Paris ressemble désormais à une grande poubelle
                Montmartre fait maintenant office d’urinoir géant et ne donne pas une bonne image française aux touristes.....

            • Notre Jean-Michel national a semble t’il bien profité de ses vacances à Ibiza, et semblait lui, être bien plus sereins que la plus part des professeurs ! Quel grand homme
              Fc Licorne !

              A mon 1 000 eme message, je reste sur le forum !

              Commentaire


              • chambar
                chambar commenté
                Modifier le commentaire
                Je viens de voir sur internet que c’était suite à son récent remariage........

            • Sinon pour parler de politique, y'a un topic spécial dédié : "actualités politiques"

              Parce que sans ce topic, ce forum serait trop mou et bien moins intéressant, je rouvre l'arène ! Que les gladiateurs rentrent avec honneur et fierté !

              Commentaire


              • chris
                chris commenté
                Modifier le commentaire
                Déjà refermé ? IL aura pas vécu longtemps celui là...

              • Mister G
                Mister G commenté
                Modifier le commentaire
                chris euh non justement il n'est pas fermé et c'est le spécial politique.

              • chris
                chris commenté
                Modifier le commentaire
                Merci Mister G, tout à l'heure quand je cliquais sur le lien ça me ramenait à la page principale du forum. Là ça fonctionne.

            • On va reparler Covid alors

              Commentaire


            • Un peuple a la classe politique qu'il mérite.

              Prove me wrong.
              Ton FDP préféré.
              "Intelligence is a very valuable thing, innit, my friend? And usually it comes far too fucking late."

              Commentaire


              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Avec Olof Palme et les Suédois des seventies, je dis pas, mais quid des Français de 1936 à 1958 (ça fait jamais que 22 ans), alternant des épées telles que Blum, Mendès et De Gaulle avec des tanches de haut niveau telles que Daladier, Pétain, Laval, Guy Mollet ?

            • Tiens, ça m’aurait étonné que les convois de la liberté ne fassent pas un carton en France. La révolution hebdomadaire est en marche. La semaine prochaine, tous ensemble contre les injustices de la pesanteur!

              Commentaire

              Chargement...
              X