Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cyclisme

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pour Pinot, je suis d'accord avec toi, et c'est valable sur tous les grands tours. C'est un coureur de "deuxième niveau", un peu comme un Virenque ou un Jalabert. Après, sur un concours de circonstances (style abandon ou déclassement), il peut gagner un Tour un jour, comme Zoetemelk en 1980.

    Pour Froome, je n'y crois plus. Ses années d'ultra-domination sont derrière lui, même au Tour, je pense. J'apprécie cependant que dans le contexte (carrière sur la pente descendante + soucis de dopage + équipe qui semble moins forte qu'à une époque), le gars tente des trucs (genre doublé Tour-Vuelta, doublé Giro-Tour) et ne se contente pas d'aligner les Tours de France à la chaîne comme le Texan.

    Commentaire


    • Djos
      Djos commenté
      Modifier le commentaire
      Jalabert a gagné la Vuelta ( une fois , il l'a meme ecrasé , en gagnant pres d'un tiers des etapes , il me semble )....
      ........mais la vuelta a l'epoque c'etait la L2 ....

      Que vaut Pinot : c'est un bon coureur , je ne pense pas qu'il valle Jalabert ou Virenque mais il peut faire un podium sur le Giro ou la Vuelta ....moins sur le Tour !

      Un Grand Tour c'est un peu le Giro et surtout le Tour !

      Pour Froome , je ne l'enterre pas pour le Tour surtout si il ne joue pas a fond le Giro .
      On sait que c'est prtiquement impossible de gagner les 2 Grand Tours .
      Si il avait joué la gagne sur le Giro , j'aurais eté plu "rassuré" pour Bardet ....

      De plus , Froome n'est jamais au top avant fin Juin .
      Rappelez vous , sur le Dauphiné , il n'etait pas vraiment dans le rythme , surtout en montagne .

    • Phil68000
      Phil68000 commenté
      Modifier le commentaire
      Non mais d'accord, Jalabert a eu une très belle carrière, mais c'est dans le contexte années 90-2000. Epoque où les vainqueurs du Tour ne cherchaient à gagner rien d'autre. Ca continue pas mal d'ailleurs.
      Hinault, quand il ratait le Tour, il faisait le championnat du monde, des classiques, etc. Merckx, j'en parle même pas.
      Si des Armstrong ou Indurain avaient fait de même, ils n'auraient certainement pas aligné Tour sur Tour, mais ils en auraient gagnés quand même. Pas Jalabert, qui, du coup, se rabattait sur autre chose.
      Jalabert, c'était d'abord un sprinteur, mais pas pur, qui a ensuite complété sa panoplie. Un peu comme un Sagan aujourd'hui. Il s'est mis à passer la montagne, mais n'a jamais pu suivre les grimpeurs, encore moins faire des différences sur les autres en montagne. Et ça, pour Sagan comme lui, pour gagner le Tour de France, c'est rédhibitoire. En tout cas, sacrément handicapant. Sauf circonstances particulières : absences, prépondérance passagère des chronos, course totalement faussée par les chutes genre 2014 ou les affaires de dopage genre 1998.

      Quant à Virenque 98, c'était pas gagné. Regarde en 97 : super équipe, attaques partout (même au Grand Ballon !) et bon, deuxième derrière Ulrich qui déjà avait presque laissé gagner Riss en 1996. Alors, OK, étape du Galibier tronquée, mais tout de même, c'était short.

    • michka
      michka commenté
      Modifier le commentaire
      Armstrong a tenté de gagner des Ardennaises. Tous les ans il tentait sa chance et tous les ans il se faisait piéger, notamment à l'Amstel (par Boogerd, Bartoli et Vinokourov). J'ai vu Ulrich au grand prix de Zurich (battu magnifiquement par mon idole Bettini). Le truc c'est que sur d'autres terrain ils étaient moins forts que les spécialistes des classiques plus explosifs et plus malins.

  • Pinot il lui manque clairement du mental pour devenir un très bon, là où un Bardet semble plus fort.

    Commentaire


    • Julien Absalon prend sa retraite
      https://www.eurosport.fr/vtt/julien-...98/story.shtml

      Grand, grand, grand, très grand champion.
      "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

      Commentaire


      • Archangelo
        Archangelo commenté
        Modifier le commentaire
        Magnifique carrière pour le p'tit gars des Vosges !!

    • Je ne sais pas quel était son objectif, mais Chaves perd le Giro aujourd'hui ! Alors qu'on attendait une étape plutôt tranquille, il s'est fait lâcher dans la 1ère (et seule véritable) difficulté du jour, et n'a pas réussi à réintégrer le peloton par la suite. À 75km de l'arrivée il a presque 5'30'' de retard !
      "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

      Commentaire


      • Phil68000
        Phil68000 commenté
        Modifier le commentaire
        J'arrive pas trop à avoir d'info très détaillée. Chaves a été distancé sur le col de début d'étape puis il a pris 10 mn ou plus sur du plat. Comment ça se fait ? Isolé ? chute ?
        J'ai lu des histoires de pollen aussi.... un jour de pluie ! Ah, le cyclisme....

        Il semblerait que Tom Dumoulin ait aussi chuté et ait dit que c'était une étape de dingue.

        Si quelqu'un peut remettre tout ça dans l'ordre, merci !!

    • Jour sans. Maladie peut-être. Quand t'es un peu malade dans un sport d'endurance tu morfles ...

      Certains coureurs ne sont jamais malade ou alors se soignent bien ...
      Ce forum est une dictature.

      Commentaire


      • Geniez a nommé sa sortie, donc l'étape du Giro aujourd'hui, sur STRAVA "Journée full gass, Le petit esteban il avait pas roulé hier..."

        Commentaire


        • Envoyé par Bobo54 Voir le message
          Je ne sais pas quel était son objectif, mais Chaves perd le Giro aujourd'hui ! Alors qu'on attendait une étape plutôt tranquille, il s'est fait lâcher dans la 1ère (et seule véritable) difficulté du jour, et n'a pas réussi à réintégrer le peloton par la suite. À 75km de l'arrivée il a presque 5'30'' de retard !
          Très bon pour Pinot ça ! Il monte sur le podium sans trop forcer.

          Commentaire


          • Certains coureurs se laissent distancer dès la première étape un tant soit peu vallonnée pour pouvoir ensuite sortir du peloton et jouer les échappées. Il me semble bien que c'est précisément ce que Chavez (en compagnie de Gesink et quelques autres) avait fait lors de la première étape de Sicile. Ce qui leur a permis à tous de prendre l'échappée de l'Etna et, dans le cas de Chavez, d'aller chercher la victoire et de remonter au classement. Il a peut-être juste refait le coup pour pouvoir sortir à nouveau lors de l'étape de samedi.

            Ou alors il a chopé la gastro (un grand classique sur le Giro).
            Чернік нумар адзін

            Commentaire


            • Bobo54
              Bobo54 commenté
              Modifier le commentaire
              J'ai vu quelque part son DS parler de problèmes respiratoires liés à des allergies. Je pense franchement pas que c'était voulu et calculé. Sans doute qu'en cours d'étape en voyant son débours augmenter il a choisi d'arrêter de lutter pour se préserver pour effectivement tenter un coup dans les prochaines étapes, mais c'était pas le plan de base je pense.

            • michka
              michka commenté
              Modifier le commentaire
              Oui, c'est vrai que c'était bizarre de sacrifier une deuxième place au général qui multiplie les chances de victoire de l'équipe par largement plus que deux.

          • Tout d'abord , il semble que la journée de repos n'a pas eté digerée par certains et sutout Chavez .
            C'est un classique !
            La journée de repos est toujours compliquée a gerer - n'etant pas un sportif de haut niveau , j'ai du mal a trouver un explication "logique" a ce phenomene .
            Dans le passé , la prise de produits dopants etaient problematiques lorsque les coureurs baissaient le rythme ...
            ....aujourd'hui ?

            Comme le dit Michka , la gastro est un classique , pas seulement sur le Giro .
            Quand on fait des efforts pareils , le corps souffre et j'imagine que les virus en tout genre font la fete .
            Logique dans une certaine mesure ....
            .....mais vous ne m'enleverez pas de la tete que le dopage fait encore parti du jeu et quand les coureurs sortent des marges legals , il faut reagir : abandonner ou influencer sur le metbolisme pour revenir dans les normes .
            En consequence , certains abandonnent tout a coup ou certains arrivent completement detruit au debut de la prochaine etape : j'immagine que ne pas manger , vomir , boire enormement permet de jouer sur le metabolisme et eviter un controle positif .
            Parfois , certains arrivent a tenir le route et ne pas perdre trop de temps , parfois c'est la cata ...


            Perso , j'ai l'impression que la journée de repos + la gestion du metabolisme , expliquent les resultats d'hier
            86 coureurs sur 169 ont fini cette etape qui n'avait rien de terrible a plus de 12 minutes ( la plupart a plus de 25 minutes ) , ca vous parait normal ?

            Peut etre que vous pensez que je me fais des films , j'espere que vous avez raison ....

            Commentaire


            • @ Djos : Effectivement, le dopage n'y est peut-être pas pour rien. C'est un tout. On se marque à la culotte, on gagne à coups de bonifs après 4 cols, tout se joue dans les gains marginaux. Tout est affaire détails : la bouffe, la récup, etc... Même le dopage, désormais, c'est light. On prend des micro-doses d'EPO, on finasse au maxi sur les no-shows et les ordonnances de ventoline. Alors dans ce cadre où tout est prévu au quart de poil, un grain de sable qui vient gripper la machine, ça peut vite prendre des proportions, j'imagine. Que ce soit un col de bon matin ou un souci de metabolisme incompatible avec les contrôles. En fait, c'est la méga-sélection par l'arrière, comme on la voit dans les cols depuis 20 ans. C'est pas un Merckx qui colle 20 mn à tout le monde, c'est un Chavez qui perd 20 mn sur tout le monde ! Sur tous ceux qui n'ont pas merdé dans leur programme bien huilé.

              Sur le Giro du jour, montée sèche sur la fin, Yates en costaud, Dumoulin est bien revenu en forme semble-t-il et Pinot, sans être aérien, reste dans la course. Faut voir l'avance au chrono et la forme en 3ème semaine, mais Yates est fort ! Froome, j'ai pas d'infos, il devient quoi ?

              Commentaire


              • michka
                michka commenté
                Modifier le commentaire
                Froome perd encore 40 secondes (sur Yates) et il est à 3 minutes 20 de Yates.

              • Phil68000
                Phil68000 commenté
                Modifier le commentaire
                Merci pour l'info.

            • Pour l'instant mon prono pour le podium est :
              1- Dumoulin
              2- Yates
              3- Pinot

              Commentaire


              • Nouvelle victoire de Sam Bennett !

                Après une étape animée sous une pluie battante, avec plusieurs cassures dans le peloton, l'arrivée était jugée sur le circuit d'Imola 7 km après une petite côte où Ulissi, Betancur et Mohoric étaient sortis. Les deux derniers étaient encore devant à 400 m de l'arrivée et Bennett a lancé le sprint avec une telle puissante qu'il a lâché le peloton et a avalé les deux échappés pour aller chercher la victoire sans être inquiété.

                Tous les leaders sont dans le même temps.
                Чернік нумар адзін

                Commentaire


                • Sam Bennett l'IRLANDAIS !
                  Quel sprint !
                  "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

                  Commentaire


                  • Un sprint plus classique et victoire pleine d'autorité d'Elia Viviani qui conforte son maillot de leader du classement par points. Il devance Sam Bennett (l'inévitable Irlandais !) tout de même auteur d'un nouveau très bon sprint mais qui avait perdu la route de Viviani, et le NéerlandaisDanny Van Poppel.

                    Au classement par points, Bennett reste au contact (197 contre 237).

                    Attention, demain étape de montagne avec surtout l'arrivée au Monte Zoncolan (10 km dont plus de 5 à plus de 10%, maximum 22%).
                    Чернік нумар адзін

                    Commentaire


                    • Le Zoncolan, cette montée de brutes !
                      Wout Poels visse sévère !
                      Froome part ! Personne ne suit !
                      Dernière modification par Bobo54, 19 mai 2018, 17h08.
                      "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X