Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le topic de la voile

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Les skippers rentrent dans les Mers du Sud, et l'Atlantique aura été impitoyable avec eux, notamment les cadors. Après l'abandon de Nicolas Troussel à proximité du Cap Vert, c'est le grand favori Alex Thomson qui est contraint de renoncer, victime d'une série d'avaries, la dernière en date n'étant pas la moins grave, puisqu'il a cassé son safran tribord. Grosse déception pour le Gallois, 3ème puis 2ème des deux dernières éditions.
    C'est Charlie Dalin qui tient bon la tête du classement, et devrait passer le premier le cap de Bonne-Espérance demain. Thomas Ruyant était à ses côtés il y a quelques jours encore, mais a cassé un de ses deux foils, et devra terminer son tour du monde sans !

    ABANDON DU BRITANNIQUE ALEX THOMSON, UN DES FAVORIS
    https://www.eurosport.fr/voile/vende...43/story.shtml

    Le Britannique Alex Thomson, un des favoris du Vendée Globe, a abandonné samedi, ne parvenant pas à réparer des dégâts sur son bateau, a annoncé l'organisateur.

    RUYANT RÉDUIT L'ÉCART SUR DALIN, ESCOFFIER PASSE 3E
    https://www.eurosport.fr/voile/vende...40/story.shtml

    Thomas Ruyant est légèrement revenu sur un Charlie Dalin toujours leader dimanche matin. Kevin Escoffier a pris la 3e place.
    "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

    Commentaire


    • #17
      Escoffier sur son radeau de sauvetage en pleine nuit et plusieurs concurrents déroutés. Le tout dans 6m de creux. J'espère qu'il va s'en sortir.
      Qu'est-ce qui est rouge et blanc, qui monte et qui descend ? C'est mon avatar quand il est bien secoué ! :P

      Commentaire


      • Bobo54
        Bobo54 commenté
        Modifier le commentaire
        Le Cam, Bestaven, Herrmann et Simon se sont déroutés pour lui porter assistance. A priori Le Cam l'avait en visuel tout à l'heure, mais a eu un problème pour allumer son moteur d'urgence, et il est bien possible qu'il n'ait pas réussi à rétablir le contact ensuite jusqu'à présent, la nuit noire et les creux n'aidant évidemment pas... On croise les doigts !
        Dernière modification par Bobo54, 30 November 2020, 23h53.

    • #18
      https://youtu.be/6IPs2_6dVCg
      Sauvé des eaux ! Enorme bravo à ces grands marins pour cette superbe leçon de vie et de fair play.

      Même si quand tu entends le recit de Le Cam, tu penses plus spontanément à la Route du Rhum qu'au Vendée Globe .

      Ceci dit, avec la fatigue accumulée depuis le départ et ses dernières 24h, tu comprends que le mec ait du mal à te faire un point presse au cordeau au milieu de l'océan.

      Le Cam après la tempête...
      Dernière modification par Rouge et Blanc, 01 December 2020, 11h41.
      Qu'est-ce qui est rouge et blanc, qui monte et qui descend ? C'est mon avatar quand il est bien secoué ! :P

      Commentaire


      • #19
        FACE À LA PEUR : COMMENT LES SKIPPERS SE PRÉPARENT MENTALEMENT À AFFRONTER LE DANGER
        https://www.eurosport.fr/voile/vende...98/story.shtml

        Au moment où la flotte aborde les mers du grand Sud, théâtre mystique et grandiose qui fut fatal à bien des marins, la gestion de la peur et des émotions est plus que jamais primordiale dans cette course hors norme qu'est le Vendée Globe. Les skippers s'y sont préparés, à l'image d'Armel Tripon qui s'est attaché les services d'un spécialiste reconnu dans le milieu du tennis.

        Deux nouveaux abandons, Samantha Davies et Sébastien Simon, victimes tous les deux d'avaries trop importantes pour être réparées en restant en course. Charlie Dalin ouvre la route dans l'Océan Indien devant Thomas Ruyant et Louis Burton. À noter que Jérémie Beyou, reparti neuf jours après tout le monde, ne sera bientôt plus dernier, puisqu'il est en train de rattraper l'arrière de la troupe, probablement juste avant de passer Bonne Espérance !
        "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

        Commentaire


        • Kibis
          Kibis commenté
          Modifier le commentaire
          Je n'y connais pas grand chose mais je trouve qu'il y a beaucoup de casse. Aurait-on privilégié la vitesse à la robustesse en construisant ces bateaux ?

      • #20
        Le Vendée-Globe entre dans une phase décisive, alors que les skippers sont entrés dans le Pacifique depuis quelques jours. La négociation de l'anticyclone et d'une nouvelle perturbation en provenance du nord-ouest contraint les marins à faire des choix, qui pourront être soit très payant et leur donner des centaines de milles d'avance, soit au contraire les empêcher de profiter du bon système météo et les ralentir pour plusieurs jours.
        Charlie Dalin a à son tour connu un souci matériel alors qu'il menait le course jusqu'au sud de l'Australie, et c'est maintenant Yannick Bestaven qui navigue en tête, devant Dalin et Ruyant. Derrière, ça se castagne, et ça pourrait monter d'un cran si la flotte se regroupe du fait des conditions météos. Il y a quelques jours, Le Cam, Séguin, Herrmann, Dutreux et Burton pouvaient se voir les uns les autres, distants de seulement quelques milles en plein milieu des Quarantièmes Rugissants (pas si rugissants que ça à ce moment-là) !

        "LES DÉS SONT JETÉS" : LE VENDÉE GLOBE POURRAIT SE JOUER DANS LES PROCHAINS JOURS
        https://www.eurosport.fr/voile/vende...59/story.shtml

        La 9e édition du Vendée Globe entre dans une phase décisive ces prochains jours. Le trio de tête, à proximité d'un anticyclone de tous les dangers, se livre une féroce bataille stratégique. Tous n'ont pas opté pour la même trajectoire. Pour l'heure, Yannick Bestaven conserve une courte avance. Mais tout peut changer d'ici le nouvel an.
        "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

        Commentaire


        • #21
          Le gros de la troupe a passé le Cap Horn depuis quelques jours déjà, c'est toujours Bestaven qui mène la flotte avec un matelas confortable, grâce à une position favorable au moment de gérer un système météo qui lui a permis de décupler son avance sur ses poursuivants dans l'Atlantique Sud. Dalin, Ruyant et Seguin sont à plus de 400 milles, mais devraient refaire une partie de leur retard dans les jours qui viennent, tant la météo s'annonce imprévisible, avec de larges zones sans vent qui devraient se présenter entre l'étrave des marins et l'Équateur. Les records de vitesse ne seront pas battus cette année, loin de là !

          BESTAVEN, VITE ET LOIN !
          https://www.eurosport.fr/voile/vende...34/story.shtml

          A l'entame du dernier quart de la course, Yannick Bestaven est toujours en tête du Vendée Globe, malgré une météo plus que compliquée. Le skipper remonte l'Atlantique sud, et devance toujours ses poursuivants les plus proches Dalin, Ruyant et Seguin avec une avance confortable, qui devrait évoluer dans les jours à venir.
          "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

          Commentaire


          • #22
            L'Atlantique Sud aura été impitoyable avec Bestaven, qui aura vu sa confortable avance réduite à néant à mesure qu'il s'enfonçait dans une zone sans vent, sans vent, au point de voir la meute le rattraper et le dépasser assez largement depuis. Tout n'est pas perdu pour lui mais il pointe aujourd'hui à la 6ème place, assez loin derrière Charlie Dalin et Louis Burton qui se tirent la bourre en tête du peloton. La remontée jusqu'à l'Équateur ne s'est pas déroulée sans heurts ni suspense, 6 concurrents se tenaient en 80 milles il y a quelques jours à peine ! Depuis que les alizés ont pointé le bout de leur nez, la situation s'est légèrement décantée, mais les routes divergentes pris par les skippers promettent encore du suspense d'ici à l'arrivée. Et en intégrant les heures de dédommagement accordées aux marins qui ont participé au sauvetage d'Escoffier (Le Cam, Bestaven et Herrmann), il n'est pas impossible que le futur vainqueur ne soit pas le premier à franchir la ligne... Dénouement d'ici une dizaine de jours !

            DALIN ET BURTON PIMENTENT LE JEU AVEC DES ROUTES DIFFÉRENTES
            https://www.eurosport.fr/voile/vende...79/story.shtml

            La course stratégique a commencé entre les deux leaders de la course Charlie Dalin et Louis Burton. Les deux hommes, qui remontent l'Atlantique Nord à dix jours de l'arrivée, ont choisi deux itinéraires différents et apportent du piment à la fin de cette course, qui voit par ailleurs le reste des poursuivants quelque peu distancés.
            "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

            Commentaire


            • #23
              Le sprint final est lancé ! Ce soir à 22h, Dalin n'avait que 18 milles d'avance sur Burton, 42 sur Herrmann et 76 sur Ruyant ! Avec une vitesse instantanée proche des 17-18 noeuds, l'écart entre les 4 premiers n'est donc que de 1 à 4 heures, le tout après près de deux mois et demi de course ! Le suspense est à son comble, et il ne faut pas oublier dans l'équation les 6 heures de compensation octroyées à Herrmann, qui feront peut-être la différence au final (c'est également le cas pour Bestaven, un peu plus loin ce soir (160 milles), mais qui verra 10 heures et 15 minutes retranchées de son temps final) ; si les écarts (et les vitesses !) restent en l'état, c'est bien l'Allemand qui l'emporterait (ce qui serait la première victoire d'un non-français dans l'épreuve) ! RDV mercredi pour la fin de ce Vendée Globe !

              À QUATRE JOURS DE L'ARRIVÉE, DALIN TOUJOURS MENACÉ
              https://www.eurosport.fr/voile/vende...14/story.shtml

              Toujours leader à quelques jours de l'arrivée aux Sables d'Olonne, Charlie Dalin est toujours menacé par Louis Burton, son dauphin, mais aussi par les autres pousuivants, qui pourraient faire la différence par les bonifications accordées pour le sauvetage de Kevin Escoffier en décembre. Le final de cette course est rempli de suspense.
              "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

              Commentaire


              • #24
                Quot homines tot sententiæ

                Commentaire


                • #25
                  Quot homines tot sententiæ

                  Commentaire


                  • #26
                    Arrivée ce soir et cette nuit des premiers skippers du Vendée Globe ! Le scénario tiré des projections météos est assez fou, on se dirige vers Dalin qui coupe la ligne en premier d'un souffle devant Burton, puis de l'arrivée d'Herrmann qui passerait 1er au vu de ses 6h de compensation, mais il serait ensuite à son tour doublé par Bestaven et ses 10h15 de compensation, soit trois vainqueurs différents désignés successivement !
                    Les écarts étant si réduits, et au vu de l'imperfection des projections et routages météos, le suspense reste entier !


                    CHARLIE DALIN ATTENDU MERCREDI 27 JANVIER VERS 20H SUR LA LIGNE D'ARRIVÉE
                    https://www.eurosport.fr/voile/vende...42/story.shtml

                    Selon la direction de course, Charlie Dalin devrait être le premier à franchir la ligne d'arrivée vers 20h ce mercredi aux Sables d'Olonne. Mais le skipper havrais n'est pas sûr de remporter le Vendée Globe à cause des heures de compensation que comptent Boris Herrmann et Yannick Bestaven.
                    "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

                    Commentaire


                    • #27
                      Je n'y connais rien ou pas grand chose à la voile mais j'avoue que le souhait clairement exprimé par certains dans ce milieu que Dalin gagne cette course a une certaine tendance à m'irriter, en gros ceux-là voudraient bien que ceux qui bénéficient de compensations en temps qui me semblent totalement légitimes et de ce que je comprends plutôt justement calculées ne puissent pas être déclarés vainqueurs en passant la ligne après lui.
                      Toujours de ce que je comprends le mec a un des deux bateaux de la course plus modernes et largement plus rapides que les autres, ils veulent quoi en plus ses "supporters", qu'on le déclare vainqueur quoi qu'il arrive alors qu'il n'a pas réussi visiblement à exploiter la supériorité de son bateau ?
                      Dernière modification par jello b, 27 January 2021, 12h22.
                      Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
                      My name is Icosaèdre musclé, but call me Hugues !
                      Tu t'es vu sans Cabu ?

                      Commentaire


                      • Bobo54
                        Bobo54 commenté
                        Modifier le commentaire
                        Le système de compensations me semble "juste", mais je pense que personne n'imaginait au moment de leur attribution qu'elles auraient un rôle si important à jouer au final. Après deux mois et demi rocambolesques, je peux comprendre que ça génère de la frustration chez certains, même si je ne partage pas leur avis. Cette édition aura déjoué tous les pronostics du début ("abandon" de Beyou, Thomson...) jusqu'à la fin, et il est évident que pour la lisibilité de l'épreuve, ce serait dommage si le premier à passer la ligne n'était pas le vainqueur, mais les règles sont ainsi faites. Après, c'est encore loin d'être fait, les dernières projections donnaient moins d'une heure d'avance pour Bestaven après retranchement de ses 10h15 de compensation, tout est encore jouable, probablement entre Dalin, Herrmann et Bestaven !

                      • jello b
                        jello b commenté
                        Modifier le commentaire
                        J'entends bien que personne ne s'attendait au moment où les compensations ont été accordées à un tel scénario, je peux entendre que ça génère de la frustration mais beaucoup moins que certains veuillent remettre en cause la victoire d'Herrmann ou de Bestaven si tel devait être le cas.

                    • #28
                      Charlie Dalin est arrivé ! En 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes ! Et maintenant, il faut attendre, Bestaven semble avoir l'avantage...
                      "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

                      Commentaire


                      • #29
                        En voile c'est régulièrement qu'il y a des réclamations ou autres calculs. Mais plutôt sur des régates de courtes durées et quand les bateaux sont bord à bord. Là sur 80 jours de course et autant de miles parcourus, c'est quand même dingue cette arrivée aussi groupée. Le tout malgré des choix de routes différents, des bateaux et des marins avec chacun leurs caractéristiques et leurs tempéraments, des fortunes de mer et tous les aléas de la course.
                        Qu'est-ce qui est rouge et blanc, qui monte et qui descend ? C'est mon avatar quand il est bien secoué ! :P

                        Commentaire


                        • #30
                          Herrmann a percuté un bateau de pêche et progresse au ralenti ! Ça semble cuit pour lui. Dalin n'a néanmoins pas course gagnée, Bestaven progresse vite, et sauf accident (c'est possible, on vient de le voir) il finira moins de 10h15 après Dalin.
                          "Alors vous les verrez... les rivages blancs, et au-delà, la lointaine contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil..."

                          Commentaire

                          Chargement...
                          X